Marc Athanase Parfait Œillet Des Murs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le maire M. Œillet des Murs, photo affichée à la mairie de Nogent-le-Rotrou

Marc-Athanase-Parfait-Œillet Des Murs[1], ou Marc-Athanase-Parfait Œillet des Murs[2],[3],[4], est un ornithologue français, né le 17 avril 1804 et mort le 25 février 1878.

Il est principalement connu pour ses déterminations d’oiseaux rapportés par différentes expéditions françaises comme celle de la frégate La Vénus qui fait le tour du monde de 1836 jusqu’en 1839. C’est également Des Murs, avec Frédéric de Lafresnaye (1783-1861), qui s’occupe de la description des deux mille peaux d’oiseaux rapportés par le comte de Francis de Laporte de Castelnau (1810-1880) de ses voyages en Amérique du Sud.

Enfin, il s’occupe de la partie ornithologique de l’Historia fisica y politica de Chile, à partir des spécimens récoltés par le naturaliste français Claudio Gay (1800-1873), ce qui constitue la première faune aviaire du Chili. Son travail n’est pas très bon : différentes espèces apparaissent sous le même nom et, inversement, la même espèce est décrite plusieurs fois.

En 1849, il fait paraître une Iconographie ornithologique.

Il fait également paraître un Traité général d’oologie ornithologique au point de vue de la classification en 1860, première tentative de classification en utilisant les caractéristiques des œufs. Cette œuvre est très critiquée notamment dans la revue Ibis en 1860. Les œufs, qui peuvent parfois être utiles pour la détermination des espèces, ne peuvent servir de base pour une classification plus large. Car de nombreux oiseaux pondent des œufs tout à fait semblables et le risque d’erreur est très important.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. la graphie adoptée ici est celle qui semble la plus courante, notamment dans les ouvrages d'ornithologie. Toutefois, il faut remarquer que les catalogues de la Bibliothèque nationale de France, quant à eux, retiennent une classification « Desmurs, Marc-Athanase-Parfait-Œillet », incluant d'ailleurs des traits d'union non justifiés.
  2. Bulletin de la Société historique et archéologique de l'Orne 26 Société historique et archéologique de l'Orne - 1907 "La demeure passa ensuite à M. Reiset (1836), au comte Leclerc de Bussy (1839), à M. Œillet des Murs (1843) et enfin en 1887 à M. Jousset de Bellesme. "
  3. Annales de Normandie 55 Centre national de la recherche scientifique (France) - 2005 "... les travaux anciens de Gilles Bry de la Clergerie, de Marc Œillet des Murs et du Vicomte Olivier de Romanet, "
  4. Kathleen Thompson Power and border lordship in medieval France 2002 p11 "... published in 1620 in response to contemporary interest in customary law in the localities, established the chronology and underpins most of the subsequent historical work on the area. In the nineteenth century Marc Œillet des Murs "
Des Murs est l’abréviation habituelle de Marc Athanase Parfait Œillet Des Murs en zoologie.
Consulter la liste des abréviations d'auteur en zoologie