Marc-Olivier Wahler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Marc-Olivier Wahler est un commissaire d’expositions et critique d’art né en 1964 à Neuchâtel. Il est le directeur et cofondateur de Chalet Society à Paris. Il a dirigé le Palais de Tokyo à Paris de 2006 à 2012, le Swiss Institute à New York de 2000 à 2006 et le CAN à Neuchâtel de 1995 à 2000.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1987, après des études d’histoire de l’art et de philosophie aux universités de Neuchâtel et Lausanne, Marc-Olivier Wahler enseigne l’histoire de l’art et la littérature anglaise au Lycée Denis de Rougemont de Neuchâtel. En 1993, il est nommé conservateur au Musée des Beaux-arts de Lausanne et rejoint ensuite l’équipe du MAMCO à Genève, où il participe à la mise en place du projet et à la présentation des collections.

CAN - Centre d'art, Neuchâtel[modifier | modifier le code]

En 1995, Marc-Olivier Wahler est cofondateur du Centre d’Art Neuchâtel (CAN), dont il assure la direction artistique pendant six années, optant pour une programmation résolument internationale.

Swiss Institute, New York[modifier | modifier le code]

Après avoir dirigé l’exposition décennale d’art dans l’espace public de Bienne, Suisse, en 2000 (Transfert), il prend ensuite la direction du Swiss Institute – Contemporary Art (SI), centre d’art contemporain indépendant, à New York (2000-2006).

Palais de Tokyo, Paris[modifier | modifier le code]

Nommé directeur du Palais de Tokyo à Paris (février 2006), Marc-Olivier Wahler s’est attaché à consolider les structures administratives et artistiques du centre d’art, développer un nouveau modèle économique et renforcer l’influence de l’institution sur la scène artistique tant nationale qu’internationale. Il réalise avec son équipe entre 30 à 40 expositions par année réparties en différentes sessions. Des expositions monographiques ont été consacrées à des artistes tels que Tatiana Trouvé, Peter Coffin, Steven Parrino, Jonathan Monk, Roman Signer, Christoph Büchel, Joachim Koester, Loris Gréaud, Charlotte Posenenske, Micol Assael, Ceal Floyer, Michel Blazy, Ulla von Brandenburg, Oscar Tuazon. Les expositions collectives ont joué un rôle central dans une programmation qui débuta avec Cinq milliards d'années, prologue d’un projet d’envergure décliné sur les six ans de son mandat et questionnant les notions d’espace-temps et les limites du visible (Superdome, 2008 ; Gakona, 2009 ; Spy Numbers, 2009 ; Chasing Napoleon, 2009-2010). Le programme offrait une fois par année des cartes blanches à des artistes pour réaliser en tant que commissaires des projets hors-normes (Ugo Rondinone, 2007 ; Jeremy Deller, 2008 ; Adam McEwen, 2010 ; John M. Armleder, 2011). Parallèlement, le programme des Modules invitait chaque mois deux à trois artistes de la jeune scène émergente en France. Cette programmation s'accompagnait d'un projet international (les CHALETS DE TOKYO[1]), et de la création par des artistes d'un hôtel[2] puis d'un restaurant [3] sur le toit de l’institution.

Chalet Society, Paris[modifier | modifier le code]

Il fonde en 2012 Chalet Society. Il y présente tout d’abord des artistes outsiders en collaboration avec le The Museum of Everything, puis un laboratoire permettant de tester différents formats d’exposition. Il prépare actuellement une exposition basée sur des archives de l’artiste Jim Shaw.

Il a organisé à ce jour plus de 400 expositions, principalement en tant que directeur/curateur d’institutions, mais également en tant que commissaire indépendant dans des villes telles que Sao Paulo, Buenos Aires, Zurich, Lausanne, Bienne, Genève, Paris, Dijon, Marrakech, Madrid, Turin, Lisbonne, Coimbra et Los Angeles.

En tant que critique d’art, Marc-Olivier Wahler écrit régulièrement sur l'art contemporain. Il publie notamment les cinq volumes de l’encyclopédie Du Yodel à la physique quantique[4] ainsi que nombreux catalogues d’expositions. Son travail théorique sur la fonction du langage dans le monde de l’art fait régulièrement l’objet de conférences en Europe, Asie et Amérique..

Marc-Olivier Wahler est également le fondateur du magazine PALAIS /, édité par le Palais de Tokyo depuis 2006[5]. Il en fut jusqu'en 2012 le directeur de publication.

Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. les CHALETS DE TOKYO
  2. [1]
  3. [2]
  4. [3]
  5. (fr) « PALAIS / LE NOUVEAU MAGAZINE DU PALAIS DE TOKYO », sur www.palaisdetokyo.com (ISSN 1951-672X)