Marc-Louis Ropivia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Marc-Louis Ropivia

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Marc-Louis Ropivia
(Festival international de géographie, 2012)

Naissance 1951
Port-Gentil
Nationalité Gabonaise
Pays de résidence Gabon
Profession
Géographe
Activité principale
Professeur titulaire à l'Université Omar-Bongo
Autres activités
Ancien ministre de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur

Marc-Louis Ropivia, né en 1951 à Port-Gentil, est un géographe, universitaire et homme politique gabonais. Ancien ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, il est en 2012 professeur titulaire au département de géographie de l'Université Omar-Bongo à Libreville et directeur du Centre de recherches en politiques et développement des espaces et sociétés de l’Afrique subsaharienne (CERGEP)[1]. En mars 2013 il est nommé recteur de l'Université Omar Bongo[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Sélection de travaux[modifier | modifier le code]

  • Les Capitales politiques des états anciennement colonisés et les fondements actuels de leur relocalisation : le cas du Gabon Université du Québec, Laboratoire de géographie régionale, Chicoutimi, 1979, 90 p.
  • La géopolitique africaine et le fédéralisme nucléaire : critique et reformulation des fondements conceptuels et géographiques des organisations africaines, Université Panthéon-Sorbonne (Paris), Université Laval (Québec), École des gradués, 1985, 530 p. (thèse de doctorat)
  • « Géopolitique et géostratégie : L’Afrique noire et l’avènement de l’impérialisme tropical gondwanien », in Cahiers de géographie du Québec, vol. 30, no 79, 1986, p. 5-19 (texte intégral en ligne [3])
  • Géopolitique de l'intégration en Afrique noire : travaux du Centre d'études et de recherches en géopolitique et prospective (CERGEP), L'Harmattan, Paris, 1994, 236 p. (ISBN 2-7384-1957-7)
  • « Problématique culturelle et développement en Afrique noire : esquisse d’un renouveau théorique », in Cahiers de géographie du Québec, vol. 39, no 108, 1995, p. 401-416 (texte intégral en ligne [4])
  • « Géopolitique du développement, de la coopération et visions du monde au XXIe siècle », in Cahiers de géographie du Québec, vol. 39, no 107, 1995, p. 337-347 (texte intégral en ligne [5])
  • Atlas de la formation territoriale du Gabon (en collab. avec Jules Djéki), CERGEP, Libreville, 1995, 63 p.
  • Quatre études sur le Mvett, CERGEP, Libreville, 2001
  • Manuel d'épistémologie de la géographie : écocide et déterminisme anthropique, L'Harmattan, Paris, 2007, 138 p. (ISBN 978-2-296-04678-8)
  • L'Afrique et le Gabon au XXIe siècle : révolution développementaliste ou développement du sous-développement, Mare & Martin, Paris, 2007, 350 p. (ISBN 978-2-84934-047-9)
  • Batailles navales précoloniales en Afrique : géopolitique du Buganda et du Manyema au XIXe siècle, Institut de Stratégie comparée, Economica, Paris, 2007, 114 p. (ISBN 978-2-7178-5414-5)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site du CERGEP [1]
  2. Gabonews [2]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Mesmin-Noël Soumaho, « Marc-Louis Ropivia : notice bio-bibliographique », in Éléments de méthodologie pour une lecture critique, L'Harmattan, Paris, 2003, p. 56-57 (ISBN 9782296307988)