Marc-André Hamelin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hamelin.
Marc-André Hamelin

Marc-André Hamelin, né le 5 septembre 1961 à Montréal, est un pianiste classique et un compositeur canadien.

Études[modifier | modifier le code]

Marc-André Hamelin commence l’étude du piano à cinq ans avec son père, pianiste amateur de talent, qui lui révèle le grand répertoire pianistique et aussi des compositeurs aussi originaux que peu connus comme Charles-Valentin Alkan, Leopold Godowsky et Sorabji. Il poursuit ses études musicales à l’école de musique Vincent d’Indy (Outremont) avec Yvonne Hubert pour le piano. Il se perfectionne ensuite à l'université Temple de Philadelphie, aux États-Unis, avec Harvey D. Wedeen et Russell Sherman. Il y obtient une maîtrise en 1985.

Carrière[modifier | modifier le code]

Sa carrière démarre en 1985 alors qu’il remporte brillamment le premier prix de la Carnegie Hall International Competition for American Music. Comme pianiste soliste, chambriste, soliste avec orchestre, il mène depuis une carrière très active qui l’amène un peu partout au Canada, aux États-Unis, en Europe et au Japon.

Il est mondialement reconnu pour sa virtuosité phénoménale et son immense répertoire qui va des classiques (Haydn, Mozart) et romantiques (Liszt, Chopin, Schumann, Brahms) aux impressionnistes (Debussy, Albéniz). Mais il porte aussi un intérêt particulier aux compositeurs moins connus, souvent réputés injouables, comme Leo Ornstein, Nikolaï Roslavets, Gueorgui Catoire, Leopold Godowsky, Ferruccio Busoni, Charles-Valentin Alkan, Sorabji, Nikolaï Kapoustine, Nikolaï Medtner, Charles Ives, Heitor Villa-Lobos, William Bolcom et Frederic Rzewski.

Il réside actuellement à Boston avec sa seconde épouse, la pianiste Cathy Fuller.

Compositions publiées[modifier | modifier le code]

  • 12 Études in all of the minor keys, pour piano, C. F. Peters : No. 1 in A Minor Triple étude, after Chopin; No. 2 in E Minor Coma Berenices; No. 3 in B Minor after Paganini-Liszt; No. 4 in C Minor Étude à mouvement perpétuellement semblable, d’après Alkan; No. 5 in G Minor Toccata grottesca; No. 6 in D Minor Esercizio per Pianoforte, Omaggio a Domenico Scarlatti; No. 7 in Eb Minor after Tchaikovsky, for the left hand alone; No. 8 in Bb Minor Erlkönig, after Goethe; No. 9 in F Minor after Rossini; No. 10 in F-sharp Minor after Chopin; No. 11 in C-sharp Minor Minuetto; No.12 in Ab Minor Prelude and Fugue. (2009)
  • Con Intimissimo Sentimento, 7 pièces pour piano, Ongaku-No-Tomo-Sha Corporation : 1. Landler I ; 2. Landler II ; 3. Landler III ; 4. Album Leaf ; 5. Music Box ; 6. After Pergolesi ; 7. Berceuse (in Tempore Belli). (2000)
  • Tico-Tico No Fubá de Zequinha de Abreu, arrangé pour piano, Schott Music.
  • Fanfares For Three Trumpets, Theodore Presser.

Ses autres compositions, dont les 3 Pièces pour piano mécanique, incluant Circus Galop et Solfeggietto a cinque, d’après C. P. E. Bach, sont disponibles ici : Sorabji Archive.

Discographie[modifier | modifier le code]

Marc-André Hamelin a enregistré à ce jour (2011) plus de 84 disques, la plupart chez Hyperion[1].

Honneurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • YouTube Marc-André Hamelin joue sa propre Étude no 3 d'après La Campanella de Paganini-Liszt.
  • YouTube Sandro Russo joue l'arrangement pour piano de Tico Tico no Fuba de Abreu par Marc-André Hamelin.
  • YouTube Le fameux Solfeggietto de C. P. E. Bach, revisité par Marc-André Hamelin et joué par un piano mécanique.
  • YouTube L'impossible Circus Galop de Marc-André Hamelin pour piano mécanique ou système MIDI.