Marc-Éric Gueï

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gueï.
Marc-Éric Gueï
Pas d'image ? Cliquez ici.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France US Bénédictins
Biographie
Nationalité Drapeau : Côte d'Ivoire Ivoirien
Naissance 28 juillet 1980 (34 ans)
Lieu Kontrou
Taille 1,75 m
Poste attaquant
Parcours junior
Saisons Club
1995-1997 Drapeau : Côte d'Ivoire Stade d'Abidjan
1997-1998 Drapeau : France Montpellier HSC
Parcours amateur
Saisons Club
2013- Drapeau : France US Bénédictins
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1998-2003 Drapeau : France Montpellier HSC 30 0(5)
2000-2001 Drapeau : France ASOA Valence 37 (14)
2001-2002 Drapeau : France AS Beauvais 33 (10)
2003-2004 Drapeau : France LB Châteauroux 43 (16)
2005-2006 Drapeau : France CS Sedan-Ardennes 05 0(0)
2006 Drapeau : France FC Gueugnon 13 0(2)
2006-2007 Drapeau : France Sporting Toulon Var 34 (10)
2007 Drapeau : Émirats arabes unis Dubaï Club 12 (11)
2007-2009 Drapeau : Belgique KV Ostende 29 (18)
2009-2010 Drapeau : Grèce Ethnikos Asteras 37 (21)
2010-2011 Drapeau : Grèce OFI Crete 16 0(6)
2011 Drapeau : Grèce Panetolikós FC 05 0(0)
2011 Drapeau : Grèce Panserraikos FC 02 0(0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
2009- Drapeau : Côte d'Ivoire Côte d’Ivoire 02 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 9 septembre 2013

Marc-Éric Gueï est un footballeur international ivoirien, né le 28 juillet 1980 à Kontrou (Côte d'Ivoire). Son poste de prédilection est attaquant (1,75 m pour 74 kg).

Carrière[modifier | modifier le code]

Marc-Éric Guei débute le football au Stade d'Abidjan puis rejoint le centre de formation du Montpellier HSC. Après son apprentissage en équipe réserve, il fait ses débuts en Division 1 à l'âge de 19 ans lors d'un Montpellier - Monaco (2-3). Obtenant un temps de jeu limité en pro, le club décide de le prêter en National à ASOA Valence, alors relégué de L2 et en proie à des difficultés en championnat.

Marc-Éric se révèle alors en participant à la remontée du club au classement en inscrivant pas moins de 15 buts. Fort de cette première expérience, les dirigeants montpelliérains décident de le tester à un niveau plus élevé. Ainsi en 2001/2002, il reprend avec l'équipe A du Montpellier HSC, mais part vite en L2 du côté de l'AS Beauvais[1].

Ses débuts sont fabuleux, Marc Éric figure parmi les meilleurs buteurs de L2 et le club dans lequel il est prêté joue la montée en L1. Mais à partir de la trêve, Marc-Éric n'a plus la même efficacité à l'image de l'équipe qui manque la L1 à peu de points.

Toutefois, pour son retour au Montpellier Hérault Sport Club en 2002/2003, il obtient un vrai rôle dans l'équipe première disputant 20 matchs et inscrivant ses premiers buts dans l'élite. Il ne convainc malgré tout pas ses dirigeants qui le transfèrent dans l'ambitieuse équipe de LB Châteauroux[2]. Même s'il rate la montée, il réalise une saison efficace (12 buts) et parvient jusqu'en finale de la Coupe de France en 2004[3].

À partir de la saison suivante, il perd inexplicablement sa place dans le onze type berrichon et son temps de jeu est amoindri, il part lors du mercato 2005 au CS Sedan-Ardennes[4] pour une expérience difficile. Entre blessures et inefficacité, il ne fera que 4 petits matchs en deuxième division. Au mercato, il espère se relancer au FC Gueugnon en signant un contrat de six mois, mais il ne marquera que deux buts.

La L2 ne lui souriant plus, il repart en National dans l'ambitieuse équipe du Sporting Toulon Var où il sera une des rares satisfactions de l'effectif en marquant 10 buts, mais finissant en CFA.

Le retour au statut amateur du club coïncide avec son départ, et après un court intérim à Dubaï où il ne reste que quelques semaines, il tente l'expérience en Belgique au KV Ostende.

Sa première saison est très satisfaisante, et il parvient à mettre 11 buts en 13 matchs, renouvelant son contrat jusqu'en 2011[5]. Après un bon début lors de sa deuxième année, il est prêté à la surprise générale en D2 grecque à l'Olympiakos Volos[6], réalisant 16 matchs et inscrivant 10 buts.

Il rejoint en janvier 2013 le championnat réunionnais et les rangs de l'US Bénédictins[7].

Clubs[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

  • 25 matchs (3 buts) en L1[8]
  • 85 matchs (24 buts) en L2
  • 67 matchs (25 buts) en National
  • 39 matchs (21 buts) en CFA
  • 29 matchs (18 buts) en D2 belge
  • 16 matchs (10 buts) en D2 grecque

Références[modifier | modifier le code]

  1. Nicolas Maviel, « Marc-Eric Guei : « Je suis ici pour marquer » », sur leparisien.fr, Le Parisien,‎ 8 août 2001 (consulté le 9 septembre 2013)
  2. « Cote d'Ivoire: Transfert : Guéi Marc à Châteauroux », sur fr.allafrica.com, Fraternité Matin,‎ 18 juillet 2003 (consulté le 9 septembre 2013)
  3. « De Gaston-Petit au Stade de France », sur lanouvellerepublique.fr, La Nouvelle République du Centre-Ouest,‎ 7 février 2012 (consulté le 9 septembre 2013)
  4. « Sedan : Signature de Marc-Eric Gueï », sur football365.fr,‎ 4 novembre 2004 (consulté le 9 septembre 2013)
  5. « Guei prolonge au KV Ostende », sur footgoal.net,‎ 15 mai 2008 (consulté le 9 septembre 2013)
  6. « Officiel : Guei signe en Grèce », sur footgoal.net,‎ 17 janvier 2009 (consulté le 9 septembre 2013)
  7. M. Payet, « L’USB met le paquet », sur archives.clicanoo.re,‎ 29 janvier 2013 (consulté le 9 septembre 2013)
  8. Statistiques de Marc-Éric Gueï