Mar Lodj

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mar Lodj
Géographie
Pays Sénégal Sénégal
Localisation Sine-Saloum
Coordonnées 14° 03′ 00″ N 16° 40′ 00″ O / 14.05, -16.66666714° 03′ 00″ N 16° 40′ 00″ O / 14.05, -16.666667  
Superficie 150 km2
Point culminant non nommé (13 m)
Administration
Démographie
Population 5 000 hab.
Densité 33,33 hab./km2
Autres informations
Découverte Préhistoire
Fuseau horaire UTC+0

Géolocalisation sur la carte : Sénégal (relief)

(Voir situation sur carte : Sénégal (relief))
Mar Lodj
Mar Lodj
Îles du Sénégal

Mar Lodj (parfois Mar Lothie, plus rarement Mar Lyotch, Mar Loytch, Mar Lotche) est une île du Sénégal située dans le Sine-Saloum à proximité de Ndangane — où se trouve l'embarcadère — et à une quarantaine de kilomètres de Joal-Fadiouth.

Les trois arbres sacrés entrelacés

Administration[modifier | modifier le code]

L'île est rattachée à la région de Fatick. Les villages font partie de la communauté rurale de Fimela.

Géographie[modifier | modifier le code]

Rônier et manguier aux abords du village
Présence du cochon

Flore[modifier | modifier le code]

Le paysage est celui de la savane et des mangroves du delta.

Rôniers, fromagers et manguiers sont bien représentés à Mar Lodj.

Population[modifier | modifier le code]

Environ 5 000 personnes vivent sur l'île.

On y dénombre quatre villages qui vivent un peu à l'écart des migrations touristiques, même si quelques habitants sont impliqués ici ou là.

Deux d'entre eux sont assez importants : Mar-Fafako et Mar-Lothie (2 000 habitants environ chacun), alors que Mar-Soulou et le hameau de pêcheurs Wandié ne comptent respectivement que 500 et 200 habitants.

Près de l'église, un imposant fromager, un rônier et un caïlcedrat (Khaya senegalensis) entremêlent leurs troncs, symbole de l'entente entre les trois religions pratiquées sur l'île : l'islam, le christianisme et l'animisme, même si les musulmans sunnites sont nettement majoritaires.

Au pied de ces arbres des sacrifices sont régulièrement pratiqués : des poulets ou des chèvres sont égorgés, du lait caillé ou du vin de palme sont offerts aux esprits. Seules trois femmes — une de chaque religion — ont le droit de procéder à ces rituels.

Infrastructures et activités[modifier | modifier le code]

La maternité
Bungalow dans un campement
Tableau de sable réalisé par un artiste local

L'île dispose de deux postes de santé et deux maternités (dont la Maternité Josyane Vierne à Mar-Lothie), de quatre écoles dont trois publiques, d'une maternelle catholique privée ainsi qu'une maternelle publique construite par l'Association Mar-Lodj. Les structures du Collège d'Enseignement Moyen de Mar-Soulou accueillent des élèves du Secondaire.

On y trouve une église ronde abritant une Vierge noire, ainsi qu'une fresque réalisée par un artiste local. Le dimanche on y célèbre une messe au tam-tam.

Mar Lodj possède également une mosquée.

L'économie locale est précaire. Le riz, le mil, l'arachide, la pastèque et certains légumes y sont cultivés et l'on y pratique aussi un peu d'élevage (vaches, cochons, chèvres, poulets...).

Le Comité de Jumelage de Courtonne-les-Deux-Églises a apporté ces dernières années du matériel agricole afin d'augmenter leurs productions. Le Comité de Jumelage a formé du personnel sur place afin de mieux s'organiser, et aussi, pour permettre de gérer le nouveau maraîcher.

Comme dans le reste de la région, la pêche est une source de ressources et, compte tenu du cadre exceptionnel, beaucoup d'espoirs reposent sur le développement du tourisme (hébergement et vente d'artisanat local).

Des chambres d'hôte et plusieurs campements de style local accueillent les visiteurs qui viennent s'y reposer ou entreprendre des promenades en pirogue et des excursions de pêche ou d'observation des oiseaux (Île des Oiseaux en particulier).

Outre la pirogue, le moyen de transport habituel est la charrette.

Des artistes locaux réalisent des tableaux de sable — une spécialité africaine — en utilisant différents matériaux naturels pour obtenir les nuances souhaitées. C'est ainsi qu'en 2006 Emé Dogue, un enfant du pays, a présenté ses réalisations en France, à Cugnaux.

Jumelages et coopérations[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Luiz Drude de Lacerda et Volker Linneweber, « Case Study of Mangrove Restoration in Mar Lothie, Saloum Islands, Senegal », Mangrove Ecosystems - Function and Management, 2002, p. 113
  • (fr) S. Kane, Dynamique et perspective de réhabilitation des écosystèmes dégradés dans l'île de Mar Lothie (Saloum), Dakar, Université Cheikh Anta Diop, 1998, 1998 (Maîtrise de géographie)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :