Maquiritari (langue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
maquiritari
dekwana
Pays Venezuela, Brésil
Région État de Bolívar,
État de l'Amazonas,
État de Roraima.
Nombre de locuteurs 5 950 (total)
5 520 au Venezuela (2001)
430 au Brésil (2000)[1].
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 mch
IETF mch

Le maquiritari est une langue caribe du Venezuela, avec quelques centaines de locuteurs au Brésil.

Également connue sous le nom de cunuana, de’cuana, dekwana, maiongong, makiritare, maquiritai, maquiritare, mayongong, pawana, soto, ye’cuana, ye'kuana, yekuana[1], le maquiritari possède plusieurs dialectes dont les dialiectes cunuana, de’cuana (wainungomo), ihuruana, maitsi, mayongong (ye’cuana, yekuana)[1]. Cette langue compte 5 520 locuteurs au Venezuela (2001) et 430 au Brésil (2000)[1]. Elle est parlée dans l'État brésilien de Roraima[1] et dans les États vénézuéliens de Bolívar et d'Amazonas, près de la frontière brésilienne le long de plusieurs rivières, notamment le moyen-Paragua, Caura, Erebato, haut-Ventuari, haut-Auaris, Matacuní, Continamo, Padamo et Cunucunuma[1]. Elle utilise l'alphabet latin comme système d'écriture[1].

Exemples[modifier | modifier le code]

Quelques mots en maquiritari[2]
français maquiritari
Un Toni
Deux Akə
Trois Hedauə
Homme Sotto
Femme Wiri
Soleil Chi
Lune Nuna
Eau Tona

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Autres articles[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]