Mapping vidéo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le mapping vidéo ou projection illusionniste au Québec[1] (video mapping ou 3D video mapping en anglais) est une technologie multimédia permettant de projeter de la lumière ou des vidéos sur des volumes, de recréer des images de grande taille sur des structures en relief, tels des monuments, ou de recréer des univers à 360°.

Grâce à l'utilisation des logiciels spécifiques, les volumes sont dessinés et reproduits, afin d'obtenir des projections vidéo à grande échelle qui adhèrent le plus près possible aux endroits choisis. Les logiciels permettent de projeter un ou plusieurs clips sur différentes sorties. Animés par des vidéo-jockeys, ces jeux d’illusion optique peuvent rendre confus la perception ou induire en erreur le spectateur à partir de la déconstruction illusoire de ce qui était statique.

Le mapping vidéo est souvent employé pour des spectacles nocturnes évènementiels tels que la Fête des lumières à Lyon ou De Gaulle en grand[2] au Mémorial Charles de Gaulle et également permanents comme Disney Dreams! à Disneyland Paris, Lady Ô et Danse avec les robots au Futuroscope ou bien encore à la Cinéscénie du Puy du Fou.

La première édition du concours international de mapping vidéo s'est tenue du 25 au 27 octobre 2011 au salon Heavent Paris au parc des expositions de la porte de Versailles[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Grand dictionnaire terminologique de l'Office québécois de la langue française
  2. Spectacle en mapping vidéo De Gaulle en Grand réalisé par la société de production Penseur de Prod avec la participation de Robert Hossein
  3. « Lancement de la première édition du concours international « VLS Video Mapping Trophy » », heavent-expo.com.

Articles connexes[modifier | modifier le code]