Manurhin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Logo de la société Manurhin
Manurhin MR 73
Manurhin-Walther PP

Fondé à Mulhouse en 1919 sous l’appellation de « Manufacture de machines du Haut-Rhin », le Groupe Manurhin produisait à l'origine des machines destinées à l’industrie alimentaire et autres appareils de mesure, puis de munitions et machines de fabrication de munitions dès 1922.

En 1945, Manurhin se développe avec la création des activités Armes légères, Machines outil, Embouteillage mais aussi le scooter Manurhin. C’est par sa production d’armes légères et ses revolvers (notamment le Manurhin MR 73 utilisé à l’époque par le RAID, le GIGN et la Police Nationale) que Manurhin acquiert sa notoriété. Manurhin construit des armes de 1955 à 1989.

Dans les années 1990, le Groupe Manurhin se recentre sur la conception, la R&D, la fabrication et l’installation de machines spéciales et de lignes de production complètes, destinées à l'industrie munitionnaire (petits et moyens calibres, du 5.56 mm au 40mm). En 1999, Manurhin cède son activité Armes de poing à la société CHAPUIS.

Le Groupe Manurhin est aujourd’hui le n°1 mondial dans la fourniture d’équipements destinés à l’industrie munitionnaire.

Les machines Manurhin réalisent notamment les opérations suivantes :

·         Fabrication de godets, douilles, balles

·         Assemblage et chargement de la cartouche

·         Contrôle

·         Traitements des surfaces

·         Emballage et conditionnement du produit fini

Le Groupe Manurhin vend dans 60 pays et sur les 5 continents, à des États souverains ou leurs émanations.

Depuis sa création en 1919, Manurhin a vendu plus de 13.000 machines, à des clients historiques et, plus récemment, des pays émergents.

Le Groupe Manurhin dispose d’un site de production protégé de 22’000m², emploie 180 personnes et est certifié ISO9001.

En 2011, Manurhin est recapitalisé à hauteur de 8 millions d'euros. Manurhin est aujourd'hui détenu à 43% par le tandem public Giat Industries - Bpifrance Financement, à 34% par le slovaque Delta Defence, et à 23% par des investisseurs locaux . La société est cotée au marché libre Euronext à Paris.

En 2013, Manurhin a signé un contrat record de près de 70 M€[1].

En 2014, le Groupe Manurhin valide un projet d'émission d'emprunts obligataires[2][3].

Au 31 Décembre 2014, le Groupe Manurhin annonce un carnet de commandes de 114 M€[4].

Chiffres clé de Manurhin[modifier | modifier le code]

  • Effectif du groupe : 180 personnes (50 pers. embauchées en 2014, embauches prévues en 2015[5])
  • Directeur : Patrick Akcelrod (octobre 2013)
  • Chiffre d’affaires 201 : 50.6 M€ (en progression de +32% par rapport à l'exercice 2013)
  • Résultat net 2014 : 6.1 M€ (en progression de +58% par rapport à l'exercice 2013)[6]
  • Résultat d'exploitation 2014 : 7.0 M€ (en progression de +64%)
  • Part de l’export : 100 %[7]
  • Parc opérationnel installé : 5 000 machines
  • Part du budget consacrée à la R&D : 30 % du chiffre d'affaires[8].

Quelques modèles[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  1. « Manurhin décroche un mégacontrat pour une usine au Sultanat d'Oman », Les Echos,‎ 23 décembre 2013, p. 19
  2. « Manurhin va lever 20 millions d'euros », Les Echos,‎ 11 septembre 2014, p. 20
  3. « Manurhin se redresse dans l'armement », L'Express, no L'Entreprise - Grand Est - 3309,‎ 3 décembre 2014
  4. « Manurhin confirme son redressement », L'Alsace,‎ 31 mars 2015, p. 35
  5. « Et si Manurhin relançait en France une production de munitions? », L'Alsace,‎ 6 février 2015, p. 36
  6. « Forte croissance et rentabilité élevée en 2014 », Les Echos,‎ 30 mars 2015, p. 31
  7. « Manurhin confirme une très forte croissance », DNA,‎ 31 mars 2015
  8. « Manurhin se redresse dans l'armement », L'Express, no 3309,‎ 3 décembre 2014