Manufacture des tabacs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ancienne manufacture des tabacs de Vesoul
Ancienne manufacture des tabacs de Marseille
Ancienne manufacture des tabacs de Nancy
Ancienne manufacture des tabacs de Nantes

Les Manufactures des tabacs étaient en France des manufactures chargées de la fabrication des cigarettes et des cigares.

Les débuts de l’activité manufacturière se déroulent d'abord à Morlaix, Dieppe et Paris, après que Colbert établit le « Privilège de fabrication et de vente » sur les produits dérivés du tabac en 1674. Le XVIIIe siècle verra l’apparition des premiers établissements de type industriel.

C'est ainsi que les ingénieurs des ponts et chaussées Jean-Jacques Martinet et Jacques III Jules Gabriel (1667-1742) mettent en chantier la manufacture du Havre entre 1726 et 1730. Celle de Dieppe est reconstruite à proximité de la mer entre 1734 et 1738. À Morlaix, le chantier de construction de la manufacture définitive est confié à Jean-François Blondel (1683-1756), architecte de l’Académie royale d’architecture. Au total, neuf manufactures royales composent le parc manufacturier de l’époque.

Après une courte période durant laquelle Révolution française avait aboli les monopoles, Napoléon Ier rétablira celui-ci. Il fonde la Régie des Tabacs en 1811 qui engagent l’exploitation dans un vaste programme de rénovation reposant sur la refonte complète de l’outil de production et la construction en série d’un nouveau modèle de manufacture à partir d’un plan unique.

Peu après sa création en 1935, le Service d'exploitation industrielle des tabacs et des allumettes (SEITA) dénombrera 22 établissements manufacturiers[1] :

  • Bordeaux : cigarettes, fermée en 1987
  • Châteauroux : cigarettes, fermée en 1998
  • Dieppe, détruite en 1942
  • Dijon : cigarettes, reconstruite en 1969, fermée en 1993 et 2004
  • Issy-les-Moulineaux : cigarettes, fermée en 1978[2]
  • Le Havre : cigarettes, détruite et reconstruite en 1944, toujours en activité
  • Le Mans : cigares, puis cigarettes, aujourd'hui Altadis Distribution[3]
  • Lille : cigarettes, fermée en 2005[4]
  • Lyon : cigarettes, fermée en 1987
  • Marseille : cigarettes, fermée en 1990 [5]
  • Metz : cigarettes, allumettes et filtres, fermée en 2010
  • Morlaix : cigares, fermée en 2001
  • Nancy : cigarettes, fermée en 1981, aujourd'hui Altadis Distribution
  • Nantes : cigarettes, transférée en 1974 à Carquefou (fermée en 2014[6])
  • Nice : cigarettes, fermée en 1979
  • Orléans : cigarettes, fermée en 1982
  • Pantin : allumettes, puis cigarettes, fermée en 1982[7]
  • Paris-Reuilly : cigarettes, fermée en 1969
  • Riom : cigarettes, toujours en activité
  • Strasbourg : cigares, fermée en 2010
  • Tonneins : cigarettes brunes, fermée en 2000[8]
  • Toulouse : fermée en 1979 et transférée à Colomiers, aujourd'hui Altadis Distribution
  • Vesoul

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]