Manuel da Nóbrega

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Manuel da Nóbrega sur un timbre portugais commémorant le 400e anniversaire de la fondation de la ville de São Paulo.
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Manuel de Nóbrega.

Manuel da Nóbrega, né le 18 octobre 1517 à Sanfins do Douro (Portugal) et décédé le 18 octobre 1570 à Rio de Janeiro, est un prêtre jésuite portugais, responsable de la première mission jésuite en Amérique[1] . Les lettres qu'il envoie à ses supérieurs sont des documents historiques sur la colonisation du Brésil et l'action des jésuites au XVIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il étudie à l'université de Salamanque et à celle de Coimbra, se formant en droit canon et philosophie en 1541.

Ordonné prêtre dans la Compagnie de Jésus, il embarque en 1549 dans la flotte de Tomé de Sousa. Il est l'ami et conseiller de ce dernier et de Mem de Sá. Sa mission, menée au nom de la couronne, est d'évangeliser les Amérindiens dans la colonie portugaise du Brésil. Il est considéré comme le fondateur des villes de Salvador (Bahia) et de Rio de Janeiro et conseille Mem de Sá dans la lutte contre les Français.

Son plus grand mérite, en plus de ses voyages continuels, de São Vicente à l'actuel État du Pernambouc, est de stimuler la conquête de l'intérieur, dépassant et pénétrant dans la Serra do Mar. Il est le premier à donner l'exemple en montant au plateau de Piratininga pour y établir le Pátio do Colégio, marquant en 1554 la fondation de la ville de São Paulo.

En 1563, avec José de Anchieta, il pacifie les Tamoios, qui retirent leur appui aux envahisseurs français qui sont finalement vaincus.

Il participe à la fondation de la ville de Rio de Janeiro avec Estácio de Sá et y construit un collège jésuite. Les écrits de Manuel de Nóbrega constituent la première œuvre littéraire produite au Brésil. Ses lettres racontent le début de l'histoire du peuple brésilien du point de vue d'un chargé d'enseignement du catéchisme.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir les missions catholiques aux XVIe et XVIIe siècles

Lien externe[modifier | modifier le code]