Manuel Dos Santos (football)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Manuel Dos Santos.
Manuel Dos Santos
Pas d'image ? Cliquez ici.
Biographie
Nom Manuel Dos Santos Fernandes
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance 28 mars 1974 (40 ans)
Lieu Praïa
Taille 1,79 m (5 10)
Période pro. 1995 - 2008
Poste Arrière gauche
Parcours junior
Saisons Club
1984-1995 Drapeau : France Monaco
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1995-1997 Drapeau : France Monaco 027 (0)
1997-2000 Drapeau : France Montpellier 123 (1)
2000-2004 Drapeau : France Marseille 111 (1)
2004-2005 Drapeau : Portugal Benfica 038 (1)
2006-2007 Drapeau : France Monaco 048 (1)
2007-2008 Drapeau : France Strasbourg 039 (0)
1995-2008 Total 400 (4)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
2010-2011 Drapeau : France AS Monaco III
2011-2012 Drapeau : France AS Monaco U19
2012-2013 Drapeau : France AS Monaco U17
2013- Drapeau : France AS Monaco U19
1 Compétitions officielles nationales et internationales.

Manuel Dos Santos est un footballeur français reconverti entraîneur, né le 28 mars 1974 à Praïa au Cap-Vert. Il joue au poste d'arrière gauche du milieu des années 1990 à la fin des années 2000.

Formé à l'AS Monaco avec qui il remporte le championnat de France en 1997, il évolue ensuite au Montpellier HSC, à l'Olympique de Marseille avec qui il est finaliste de la Coupe UEFA en 2004. Il rejoint ensuite le Benfica Lisbonne et remporte le championnat du Portugal en 2005. De retour en France, il dispute une saison à l'AS Monaco avant de finir sa carrière professionnelle au RC Strasbourg.

Biographie[modifier | modifier le code]

Manuel Dos Santos débute le football en 1984 à l'AS Monaco. Il rejoint le groupe professionnel en 1995 et débute en première division le 25 juillet 1995 lors d'un déplacement à l'OGC Nice[1]. Il dispute 20 rencontres du championnat, au poste d'arrière ou de milieu gauche, lors de cette saison. L'année suivante, il est victime de la concurrence de Philippe Léonard et de Lilian Martin puis se blesse, ratant la majeure partie de la saison du titre de champion de France[2]. En fin de saison, Il rejoint gratuitement le Montpellier HSC.

Avec les Montpelliérains, Manuel Dos Santos dispute la coupe Intertoto. Il marque à cette occasion son premier but en professionnel face au FK Čukarički Stankom[3]. Battus quatre à deux en finale de cette compétition par l'Olympique lyonnais, les Montpelliérains terminent ensuite 12e du championnat. Lors de cette saison, Dos Santos devient un des meilleurs arrière gauche de division 1, le magazine France Football l'inclut même dans l'équipe-type de l’année[4]. Après une huitième place en championnat en 1999 et une demi-finale de coupe de la Ligue perdue contre le FC Metz quatre à trois, il remporte la saison suivante la coupe Intertoto avec ses coéquipiers. En fin de championnat, les Montpelliérains sont cependant relégués en division 2 et en juillet 2000, il rejoint l'Olympique de Marseille.

Sa première saison à l'OM est un peu terne dans une équipe marseillaise qui ne termine que 15e[1]. Dès sa deuxième année, il s'impose comme un élément indispensable du système olympien. En 2003, il réalise sa meilleure saison sous les couleurs marseillaises en tant que capitaine de l'équipe[1]. L'OM termine à la troisième place du championnat et Manuel Dos Santos est le meilleur passeur du club avec cinq passes décisives[5]. En février 2003, ses belles performances sont même récompensées par Jacques Santini qui le présélectionne en équipe de France[1]. Lors de la 35e journée du championnat, alors qu'il est en position de marquer, il est victime d'une fracture du tibia dans un choc avec le gardien bastiais Nicolas Penneteau[6],[7]. Sa belle saison est cependant récompensée par une nomination dans le onze de l'année du championnat de France 2003[8]. Il revient sur les terrains en cours de saison 2004[9] et participe au beau parcours de l'OM en coupe UEFA. Les Marseillais s'inclinent en finale face au Valence CF sur le score de deux à zéro. Laissé libre par l'OM, il s'engage alors avec le Benfica Lisbonne[10].

Avec le club lisboète, il remporte, sous les ordres de Giovanni Trapattoni, le titre de champion du Portugal dès sa première saison, mais perd la finale de la coupe du Portugal. Mis en garantie de la dette du Benfica avec cinq de ses coéquipiers en début de saison 2005[11], il perd ensuite sa place de titulaire avec l'arrivée du nouvel entraineur, Ronald Koeman[1].

Au mercato d'hiver 2005, il refuse de signer au Deportivo Alavés qui ne lui propose qu'un contrat de cinq mois[12] et neuf ans après avoir quitté son club formateur, il signe un contrat de 18 mois avec l'AS Monaco qui cherche un remplaçant à Patrice Évra parti à Manchester United[13]. Titulaire à ses débuts, il joue peu l'année suivante et n'est pas prolongé. Il s'engage avec le Racing Club de Strasbourg. Cette expérience ne dure qu'une année, le Racing est relégué en Ligue 2 et il quitte alors le club.

N'ayant pas trouvé de club pour la saison 2008-2009, Manuel Dos Santos annonce sa retraite sportive professionnelle le 26 février 2009[14].

Il joue par la suite avec le club amateur du Rapid de Menton en CFA2 afin de rester à côté de sa famille installée à Monaco.

En 2010, Manuel Dos Santos revient à l'AS Monaco et devient entraîneur adjoint de Lilian Martin pour l'équipe 3[15]. Il est nommé entraîneur des U19 monégasques en 2011[16]. Il ne reste avec cette catégorie qu'une seule saison puisque l'été suivant, il encadre les U19 Nationaux du club de la Principauté avant de prendre en main les U17 Nationaux puis à nouveau les U19.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Manuel Dos Santos remporte en 1997 le championnat de France avec l'AS Monaco. Il est nommé dans le Onze de l'année du championnat de France 2003 sous les couleurs de l'Olympique de Marseille.

Il remporte son second titre, le championnat du Portugal, en 2005, avec le Benfica Lisbonne. Avec les Lisboètes, il remporte également la Supercoupe du Portugal en 2005, il est également finaliste de la Coupe du Portugal en 2005 et finaliste de la Supercoupe du Portugal en 2004.

En compétition européenne, il est, avec l'Olympique de Marseille, finaliste de la Coupe UEFA en 2004. Avec le Montpellier HSC, il remporte la Coupe Intertoto en 1999 et finaliste de cette même compétition en 1997. Il est le joueur montpelliérain à avoir disputé le plus grand nombre de matchs dans cette compétition avec 15 apparitions[17].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous résume les statistiques en match officiel de Manuel Dos Santos durant sa carrière de joueur professionnel[18],[19].

Statistiques de Manuel Dos Santos
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M B M B M B M B C M B M B
1995-1996 Drapeau de la France AS Monaco Division 1 20 0 3 0 2 0 - - C3 2 0 27 0
1996-1997 Drapeau de la France AS Monaco Division 1 2 0 - - 1 0 - - - - - 3 0
1997-1998 Drapeau de la France Montpellier HSC Division 1 32 0 2 0 2 0 - - CI 8 1 44 1
1998-1999 Drapeau de la France Montpellier HSC Division 1 32 0 1 0 4 0 - - - - - 37 0
1999-2000 Drapeau de la France Montpellier HSC Division 1 30 0 1 0 2 0 - - CI+C3 7+3 0+0 43 0
2000-2001 Drapeau de la France Olympique de Marseille Division 1 27 0 2 0 1 0 - - - - - 30 0
2001-2002 Drapeau de la France Olympique de Marseille Division 1 26 0 3 0 2 0 - - - - - 31 0
2002-2003 Drapeau de la France Olympique de Marseille Ligue 1 33 1 2 0 4 0 - - - - - 39 1
2003-2004 Drapeau de la France Olympique de Marseille Ligue 1 12 0 - - - - - - C3 9 0 21 0
2004-2005 Drapeau du Portugal Benfica Lisbonne SuperLiga 21 0 4 0 - - 1 0 C1+C3 2+6 0+1 34 1
jui.-jan.
2005-2006
Drapeau du Portugal Benfica Lisbonne SuperLiga 3 0 - - - - 1 0 - - - 4 0
jan.-juin
2005-2006
Drapeau de la France AS Monaco Ligue 1 15 1 1 0 1 0 - - C3 2 0 19 1
2006-2007 Drapeau de la France AS Monaco Ligue 1 25 0 3 0 1 0 - - - - - 29 0
2007-2008 Drapeau de la France RC Strasbourg Ligue 1 37 0 2 0 - - - - - - - 39 0
Total sur la carrière 315 2 24 0 20 0 2 0 - 39 2 400 4

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e « Manuel Dos Santos : de l’expérience à revendre… », sur www.racingstub.com,‎ 12 Juillet 2007 (consulté le 22 juillet 2011)
  2. « Manuel Dos Santos », sur www.asmfoot.fr, AS Monaco (consulté le 22 juillet 2011)
  3. « Bilan 97-98 Coupe Intertoto », France Football, no 2719,‎ 19 mai 1998, p. 40 (ISSN 0015-9557)
  4. « Bilan 97-98 Division 1 », France Football, no 2719,‎ 19 mai 1998, p. 19 (ISSN 0015-9557)
  5. « Bilan 2002-2003 Ligue 1 », France Football, no 2983,‎ 10 juin 2003, p. 27 (ISSN 0015-9557)
  6. « Marseille 2-1 Bastia », sur www.omplanete.com (consulté le 22 juillet 2011)
  7. Xavier Sueur, « Marseille : Dos Santos reprend l’entraînement », sur www.football365.fr, Groupe Sporever,‎ 4 décembre 2003 (consulté le 22 juillet 2011)
  8. « Fiche de Manuel Dos Santos », sur www.pari-et-gagne.com (consulté le 22 juillet 2011)
  9. « Dos Santos en rémission », sur fr.uefa.com, UEFA,‎ 5 mai 2004 (consulté le 22 juillet 2011)
  10. « Benfica choisit Dos Santos », sur fr.uefa.com, UEFA,‎ 17 juillet 2004 (consulté le 22 juillet 2011)
  11. « Des joueurs en garantie de la dette du Benfica Lisbonne », sur www.liberation.fr, Libération,‎ 2 août 2005 (consulté le 22 juillet 2011)
  12. « Dos Santos n'ira pas à Alavés », sur www.lequipe.fr, L'Équipe,‎ 15 janvier 2006 (consulté le 22 juillet 2011)
  13. « Dos Santos retrouve Monaco », sur fr.uefa.com, UEFA,‎ 16 janvier 2006 (consulté le 22 juillet 2011)
  14. « Ancien capitaine de l'OM, Dos Santos prend sa retraite », sur www.sportweek.fr,‎ 26 février 2009 (consulté le 22 juillet 2011)
  15. Daphné Manuel, « Rendre au football tout ce qu'il m'a donné », sur www.monaco.maprincipaute.com, Nice-Matin,‎ 9 novembre 2010 (consulté le 22 juillet 2011)
  16. « Manuel Dos Santos entraîneur des U19 », sur www.asmfoot.fr, AS Monaco,‎ 6 juillet 2011 (consulté le 22 juillet 2011)
  17. « MHSC Histoire - Manuel Dos Santos », Montpellier HSC (consulté le 22 juillet 2011)
  18. « Fiche de Manuel Dos Santos », sur www.footballdatabase.eu (consulté le 23 juillet 2011)
  19. « La fiche de Manuel Dos Santos », sur lfp.fr (consulté le 29 janvier 2013)