Manu'a

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

14° 12′ 31″ S 169° 33′ 10″ O / -14.20861, -169.5528 ()

Les îles d'Ofu et d'Olosega vues depuis le petit village de Sili. Le pic du milieu se nomme Sunuʻitao sur l'île d'Ofu, et les deux montagnes en arrière-plan sont placées sur l'île d'Olosega.

Manu'a ou Les Îles de Manu'a (Samoan: Manuʻa tele) est l'une des îles de l'archipel des Samoa américaines. Le chef de Manu'a et des îles environnantes céda son domaine aux États-Unis d'Amérique le 16 juillet 1904. La lignée souveraine de l'île s'éteignit le 2 avril 1909.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ces trois îles possèdent des volcans. Certains fragments volcaniques et autres longent encore la mer à 14 °C sud de l'équateur. Contrairement à certains endroits dans le monde, la population de ces îles a nettement diminué durant des décennies. Dans les années 1930, seule 20 % de la population des Samoas Américains a vécu sur les îles de Manuʻa. En 1980, on ne comptait plus que 6 % de la population. Communément, les familles Samoas sont propriétaires de toute l'île de Manuʻa.

Histoire[modifier | modifier le code]

La traditionnelle capitale de Manuʻa est le village de Taʻū, sur l'île de Taʻū, aujourd'hui territoire américain des Samoans. En juillet 1904, elle a été cédée aux États-Unis par décret signé de la main de Tui Manua Elisala (chef suprême de Manuʻa).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]