Mansour Sora Wade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wade.

Mansour Sora Wade

alt=Description de l'image Mansour Sora Wade.jpg.
Naissance 1952
Dakar
Nationalité Sénégal Sénégal
Profession Réalisateur
Films notables 2002 : Le prix du pardon

Mansour Sora Wade (1952-) est un cinéaste sénégalais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Dakar en 1952, Mansour Sora Wade fait ses études en France et obtient une maîtrise de cinéma à l'Université de Paris VIII.

De retour dans son pays, il dirige les archives audiovisuelles du Ministère de la Culture de 1977 à 1985.

Contrastes (1983) est son premier court-métrage, Le Prix du pardon (2002) son premier long métrage de fiction. Celui-ci lui vaut le Prix du meilleur long métrage lors du 12e Festival du cinéma africain de Milan en 2002, et le Tanit d'Or lors des Journées cinématographiques de Carthage la même année. Deux ans plus tard, il est membre du jury de ce même festival.

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • 1983 : Contrastes (CM)
  • 1989 : Fary l'ânesse (CM)
  • 1990 : Taal Pexx
  • 1992 : Picc Mi (CM)
  • 1993 : Aida Souka
  • 1994 : Iso lo (documentaire sur la tournée d'Ismael Lô)
  • 2002 : Ndeysaan ou Le Prix du pardon (LM)
  • 2009 : Les feux de Mansaré (LM)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Le souffle des ancêtres est une morale de vie. Entretien avec Mansour Sora Wade » (propos recueillis par Catherine Ruelle, Africultures, n° 47, avril 2002)
  • M’Bissine Diop, « Le Prix du pardon de Mansour Sora Wade », in Africultures, n° 47, avril 2002)
  • Françoise Pfaff, « Mansour Sora Wade », in À l'écoute du cinéma sénégalais, L'Harmattan, Paris, 2010, p. 265-274 (ISBN 9782296103528)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :