Mansour Moalla

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Moalla.
Mansour Moalla
Image illustrative de l'article Mansour Moalla
Fonctions
Ministre des Finances et du Plan tunisien
25 avril 198018 juin 1983
Président Habib Bourguiba
Premier ministre Mohamed Mzali
Gouvernement Mzali
Prédécesseur Abdelaziz Mathari (Finances)
Chedly Ayari (Plan)
Successeur Salah Ben M'barka (Finances)
Ismaïl Khelil (Plan)
Ministre du Plan tunisien
12 juin 197025 septembre 1974
Président Habib Bourguiba
Premier ministre Bahi Ladgham
Hédi Nouira
Gouvernement Ladgham
Nouira
Prédécesseur Chedly Ayari
Successeur Mustapha Zaanouni
Ministre des PTT tunisien
8 septembre 196912 juin 1970
Président Habib Bourguiba
Premier ministre Bahi Ladgham
Gouvernement Ladgham
Prédécesseur Abdallah Farhat
Successeur Tijani Chelly
Ministre de l'Industrie et du Commerce tunisien
26 juillet 196724 octobre 1968
Président Habib Bourguiba
Gouvernement Bourguiba II
Prédécesseur Béchir Néji
Successeur Abderrazak Rassaa
Biographie
Date de naissance 1er mai 1930 (84 ans)
Lieu de naissance Sfax, Tunisie
Nationalité tunisienne
Diplômé de École nationale d'administration
Profession Économiste

Mansour Moalla, né le 1er mai 1930 à Sfax, est un homme politique et économiste tunisien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Il voit le jour dans une modeste famille de Sfax, où il poursuit ses études jusqu’au baccalauréat. Il monte ensuite à Tunis pour suivre des études de droit, avant de se rendre à Paris pour achever son cursus[1].

Titulaire d'une licence en lettres, d'un doctorat en droit et d'un diplôme en science politique de l'École nationale d'administration, il occupe la fonction d'inspecteur des finances en France avant son retour en Tunisie.

Carrière administrative et politique[modifier | modifier le code]

Fondateur en 1957, avec Hédi Nouira, de la Banque centrale de Tunisie, il y occupe la fonction de directeur général.

Durant la présidence de Habib Bourguiba, il est successivement ministre de l'Industrie et du Commerce (26 juillet 1967-24 octobre 1968), des PTT (8 septembre 1969-12 juin 1970), du Plan (12 juin 1970-25 septembre 1974) et des Finances et du Plan (25 avril 1980-18 juin 1983). Il contribue activement durant cette dernière période à la création de l'Ordre des experts-comptables de Tunisie en 1983.

Il est écarté du gouvernement en 1983 à la suite d'un différend avec le Premier ministre Mohamed Mzali concernant le déficit budgétaire et la caisse de compensation.

Secteur privé[modifier | modifier le code]

Conscient du rôle que doit jouer le secteur privé dans les finances et de la nécessité de renforcer le secteur financier pour développer l'économie nationale, il décide de fonder la Banque internationale arabe de Tunisie (BIAT) en 1976, avec des investisseurs du golfe Persique, et la dirige jusqu'en 1994. Il est également le fondateur du Groupe des assurances de Tunis (GAT).

Il crée en 1984 l'Institut arabe des chefs d'entreprises.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Mansour Moalla est marié et père de quatre enfants. Sa fille Nejla est ministre du Commerce et de l'Artisanat dans le gouvernement Mehdi Jomaa[2].

Publications[modifier | modifier le code]

  • De l'Indépendance à la Révolution. Système politique et développement économique en Tunisie, éd. Sud Éditions, Tunis, 2011

Références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Mansour Moalla publie ses mémoires et analyses », Leaders, 25 avril 2011
  2. (fr) Adel Latrech « Mémoires d’un argentier au-dessus de tout soupçon », La Presse de Tunisie, 25 mai 2011