Mansi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mansi (homonymie).
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne la langue mansi. Pour le peuple mansi, voir Mansis.
Mansi
Pays Russie
Région Nord-Ouest de la Sibérie
Nombre de locuteurs 2 746 (2002)[1]
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 mns
Type langue vivante
Étendue langue individuelle
IETF mns

Le mansi (ou vogoul) est une langue appartenant (avec le khanty) au groupe ob-ougrien de la famille des langues finno-ougriennes. Le mansi et le khanty sont étroitement apparentés au hongrois, avec lequel ils forment la branche ougrienne de la famille finno-ougrienne. Le mansi est la langue maternelle d'une partie des Mansis, un peuple du Nord-Ouest de la Sibérie, installé principalement au bord des rivières Sosva et Konda et de leurs affluents. Le nombre de locuteurs est évalué à 3 000.

Dialectes[modifier | modifier le code]

Le mansi se subdivise en quatre dialectes principaux. Le plus parlé est le dialecte du nord, sur lequel est fondé la langue écrite. On distingue également les dialectes de l'est (ou de la Konda), de l'ouest et du sud (ou de la Tavda). Les deux derniers sont aujourd'hui éteints.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

La déclinaison du mansi comprend six cas : le nominatif (marque zéro), le locatif (suffixe -t), le latif (suffixe -n), l'ablatif (suffixe -nel), le translatif (suffixe -iγ/-γ/-jiγ) et l'instrumental (suffixe -l).

Les noms possèdent trois nombres : le singulier, le duel (suffixe -iγ/-γ/-jiγ) et le pluriel (suffixe -t). Au pluriel et au duel, les suffixes casuels sont les mêmes qu'au singulier, mais le translatif n'est utilisé qu'au singulier.

L'adjectif attribut s'accorde en nombre avec le sujet. Mais l'adjectif épithète ne s'accorde ni en nombre ni en cas avec le substantif auquel il se rapporte.

De même que plusieurs autres langues finno-ougriennes, le mansi exprime les rapports de possession au moyen de suffixes possessifs. Ceux-ci varient selon le nombre et la personne du possesseur et se construisent sur le mot désignant l'objet possédé. Exemple : kol « maison » → kole « sa maison », kolmen « notre maison (à nous deux) », koluw « notre maison (à nous qui sommes plus de deux) », kolen « votre maison (à vous deux) », kolan « votre maison (à vous qui êtes plus de deux) », etc.

La conjugaison du mansi comporte trois nombres (singulier, duel, pluriel), deux temps (le présent et le prétérit), quatre modes (indicatif, conditionnel, impératif, précatif) et deux voix (active et passive). De même qu'en hongrois, il existe deux conjugaisons : la conjugaison indéfinie (ou subjective) et la conjugaison définie (ou objective) dans laquelle la forme verbale comporte un suffixe faisant référence au complément d'objet.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.suri.ee/uralic.html