Manpho

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

41° 09′ 25″ N 126° 17′ 24″ E / 41.15694, 126.29 ()

Manpo vue depuis le pont ferroviaire sur le Yalou

Manpho (만포시 en coréen, 滿浦市 en chinois, aussi orthographié en Manpo selon la romanisation en vigueur en Corée du Sud) est une ville du Jagang en Corée du Nord. Elle est située sur les bords du Yalou, un fleuve qui forme la frontière avec la Chine et la sépare de la ville de Ji'an, l'ex-capitale du royaume de Goguryeo. Un pont ferroviaire (en) long de 589 mètres construit au temps des Japonais entre 1937 et 1939 les relie.

Manpho était classée en tant qu'arrondissement (gun) jusqu'en 1961, année à laquelle elle a obtenue le statut de ville (si). Elle est subdivisée en 11 quartiers (dong) et 15 villages (ri) qui s'étalent sur 672 km². Sa population est passée de 100 893 habitants en 1991 à 116 760 en 2008[1], ce qui correspond à une densité de population de 174 hab/km².

Le terrain est montagneux et n'est coupé que par les petites plaines de Kosan et de Konha. Le climat est continental mais humide en été, avec des hivers rigoureux, la température moyenne de janvier étant de -14,4 °C alors qu'elle monte à 23,6 °C en juillet. Il tombe 948 mm de pluie par an.

Son économie est basée sur l'industrie du bois et son transport. A une trentaine de kilomètres au nord-est, le barrage de Yunfeng barre le Yalou. D'une capacité de 400 MW, sa construction a duré de 1942 à 1945 et de 1959 à 1967.

Les principaux monuments sont le pavillon Mangmi (bien culturel (en) n° 185) et le château de Manpo (bien culturel n° 204) tous deux à Segom-Dong.

La cimenterie
Village au bord du fleuve
La fonderie

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. DPR Korea 2008 Population Census National Report