Manny Acta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif Manny Acta Baseball pictogram.svg
9TH Manny Acta.jpg
Manager
Frappeur droitier  Lanceur droitier
Premier match (manager)
2 avril 2007
Statistiques de manager (2007-2012)
Victoires-Défaites 373-518
 % Victoires ,419
Équipes

Manager

Manuel Elias Acta, né le 11 janvier 1969 à San Pedro de Macorís, République dominicaine) est un manager de Ligue majeure de baseball et un ancien receveur en ligues mineures. Il dirige les Indians de Cleveland de 2010 à 2012 après avoir eu en charge les Nationals de Washington pendant plus de deux saisons et demie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

Manny Acta est recruté comme agent libre amateur par les Astros de Houston en 1986. Il joue quatre saisons en Ligues mineures au sein de l'organisation des Astros, passant du niveau rookie au Double-A. Transféré en 1991 chez les Braves d'Atlanta, il se contente de jouer une saison supplémentaire en Ligues mineures, au niveau Simple-A[1].

Carrière de manager[modifier | modifier le code]

Manny Acta est instructeur au troisième but pour les Expos de Montréal de 2002 à 2004, puis conserve ses fonctions en 2005 lors du transfert de la franchise vers Washington. Il devient instructeur au troisième coussin pour les Mets de New York en 2006.

Il occupe le poste de manager de l'Équipe de République dominicaine lors de la première édition de la Classique mondiale de baseball en 2006. L'équipe est éliminée en demi-finale, prenant la quatrième place du tournoi sur seize nations.

Manny Acta dirige les Nationals de Washington du début de la saison 2007 au 13 juin 2009, date à laquelle il a été congédié[2]. Son bilan comme manager des Nationals est de 158 victoires et 252 défaites, pour un pourcentage de victoires de 0,385.

Il est nommé manager des Indians de Cleveland le 25 octobre 2009[3]. Cleveland termine la saison en quatrième position sur cinq clubs dans la division Centrale, avec une fiche perdante de 69-93. En 2011, il mène les Indians à une surprenante saison qui voit l'équipe, malgré plusieurs joueurs blessés, occuper pendant de nombreuses semaines le premier rang de la division Centrale. Elle termine finalement deuxième avec 80 victoires et 82 défaites, une amélioration de 11 victoires. Le lendemain du dernier match, les Indians indiquent que Acta restera en poste au moins jusqu'en 2013[4]. Cependant, la saison 2012 des Indians s'avère très décevante et le club congédie Acta le 27 septembre pour le remplacer par Sandy Alomar, Jr.[5]. Les Indians ont alors 66 victoires et 91 défaites. En presque 3 saisons complètes à Cleveland, les Indians cont gagné 215 parties et en ont perdu 266 avec Acta aux commandes.

Bilan de manager[modifier | modifier le code]

Équipe Saison Saison régulière Séries éliminatoires
Vic. Déf.  % Vic. Place Vic. Déf.  % Vic. Résultats
Washington 2007 73 89 0,450 4e NL Est - - -
Washington 2008 59 102 0,366 5e NL Est - - -
Washington 2009 87 26 0,299 5e NL Est - - -
Cleveland 2010 69 93 0,426 4e AL Centre - - -
Totaux 227 345 0,397 0 0 0,000

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Lors du crash aérien du 11 octobre 2006 qui coûte notamment la vie au lanceur des Yankees de New York Cory Lidle, l'avion de tourisme impliqué s'écrase contre la façade nord d'un immeuble d'habitations de la York Avenue de New York dans le quartier Upper East Side de Manhattan. C'est l'immeuble qu'habite alors Manny Acta, qui est alors instructeur au troisième but chez les Mets de New York.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Statistiques de Manny Acta en Ligues mineures, sur thebaseballcube.com.
  2. (en) « Acta fired as Nationals manager », le 13 juillet 2009, sur le site d'ESPN.
  3. (en) « Tribe tabs Acta to be new manager », le 25 octobre 2009, sur le site officiel de la MLB.
  4. (en) Indians pick up Acta's option for 2013, Jordan Bastian / MLB.com, 29 septembre 2011.
  5. (en) Indians dismiss Acta; Alomar named interim, Jordan Bastian /MLB.com, 27 septembre 2012.

Liens externes[modifier | modifier le code]