Manne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La récolte de la manne, James Tissot vers 1896-1902

La manne était la nourriture des Hébreux dans le désert, d'après l'Ancien Testament et le Coran (Al Manna).

Histoire biblique[modifier | modifier le code]

Nicolas Poussin, Les Israélites recueillant la manne dans le désert

Selon l'Exode[1], Toute la communauté des Israélites se mit à murmurer contre Moïse et Aaron dans le désert (Ex 16:2). Les Hébreux murmuraient contre Moïse, parce qu'ils mouraient de faim ; sur le soir, il leur tomba des cailles du ciel ; le matin suivant, il se répandit un brouillard ou une rosée ; lorsqu'elle fut évanouie, elle laissa sur les arbustes du désert de petites concrétions analogues au givre ; les enfants d’Israël regardèrent et ils se dirent l’un à l’autre : « Qu’est-ce que cela ? » (מָן הוּא Man hou ?) car ils ne savaient pas ce que c’était. Moïse leur dit : « C’est le pain que L’Éternel vous donne pour nourriture ». Et plus loin[2], « la maison d'Israël donna à cette nourriture le nom de « manne » ».

La manne tombait du ciel tous les jours, excepté le jour du Chabbat ; la veille de ce jour il en tombait une quantité double. « Les enfants d’Israël mangèrent la manne pendant quarante ans, jusqu’à leur arrivée dans un pays habité ; ils mangèrent la manne jusqu’à leur arrivée aux frontières du pays de Canaan »[3].

Exsudation de végétaux[modifier | modifier le code]

La récolte de la manne par Tiepolo

La manne est par ailleurs une exsudation sucrée provenant de plusieurs végétaux.

La manne de Briançon : provenant du mélèze.

La manne du Liban : provenant du cèdre du Liban.

La manne du Caucase : provenant en Mésopotamie de différentes espèces de chêne.

La manne d'Australie : provenant de feuilles de divers eucalyptus.

La manne des Hébreux ou du Sinaï : exsudat du tamaris (Tamarix mannifera) par suite de la piqûre de la cochenille Trabutina mannipara. Cette manne serait, pour certains auteurs, la manne de la Bible.

La manne de Sicile : exsudat du frêne par suite de la piqûre du puceron Gossyparia ulmi.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]