Manius Curius Dentatus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Manius Curius Dentatus (ainsi surnommé car il était né avec des dents) fut consul romain quatre fois, en 290 av. J.-C., puis consul suffect en 284 av. J.-C., en 275 et enfin en 274 av. J.-C.

Romain célèbre par sa frugalité et son désintéressement (tenant en cela un rôle jumeau dans l'imaginaire des Romains de celui de Cincinnatus), il vainquit les Samnites lors de la troisième guerre Samnite ainsi que les Sabins et les Lucaniens. Il battit Pyrrhus Ier, roi d'Épire, à la bataille de Beneventum près de Tarente, en l'an 275 av. J.-C., et jouit deux fois des honneurs du triomphe.

Chargé de distribuer les terres conquises aux citoyens pauvres, il en donna quatorze[1],[note 1] arpents à chacun, et n'en voulut pas garder davantage pour lui. Comme certains soldats protestaient qu'ils n'en avaient pas assez, Curius répondit qu'aucun Romain ne devait trouver trop petite une terre qui suffisait à le nourrir[1].

Selon Plutarque, lorsque les Samnites voulurent acheter Curius Dentatus, ils se rendirent dans la petite ferme qu'il avait bâtie de ses mains et le trouvèrent près du foyer en train de cuire des navets. Curius leur répondit qu'un homme qui se satisfaisait d'un tel repas n'avait pas besoin d'or et qu'il préférait vaincre ceux qui en possédaient plutôt que d'en posséder lui-même.[2].

Il fut censeur en 272 av. J.-C.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Quarante arpents selon Aurelius Victor, Hommes illustres de la ville de Rome, XXXIII.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Plutarque, Vies parallèles des hommes illustresCrassus, Livre II, 10.
  2. Plutarque, Vies parallèles des hommes illustresCaton l'Ancien, Livre II, 2.

Sources[modifier | modifier le code]