Manisha Koirala

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Manisha Koirala

Description de cette image, également commentée ci-après

Portrait de Manisha Koirala

Nom de naissance Manisha B. Koirala
Surnom Manya [1]
Naissance 16 août 1970 (43 ans)
Katmandou, Népal
Nationalité Népalaise Drapeau du Népal
Profession Actrice
Films notables Bombay
Khamoshi : The Musical
Gupt : The Hidden Truth
Dil Se, Lajja, Company

Manisha Koirala (népalais : मनिषा कोइराला) , née le 16 août 1970 à Katmandou (Népal) est une actrice, productrice et réalisatrice de cinéma indien issue d'une famille de politicien népalais. Elle émerge en 1994 grâce à 1942 : A Love Story puis confirme ce succès avec Bombay de Mani Ratnam qui lui vaut son premier Filmfare Award de la meilleure actrice décerné par les critiques, suivent Khamoshi : The Musical et Dil Se deux autres succès qui confirment son statut d'icône de Bollywood.

Elle maîtrise les danses traditionnelles indiennes : le Bharata natyam et le Manipuri. Dans les années 1990, Manisha Koirala est élue plus belle actrice de Bollywood.

Jeunesse et vie privée[modifier | modifier le code]

Manisha Koirala, née le 16 août 1970 à Katmandou (Népal), est la fille de Prakash et Sushma Koirala, membres d'une éminente famille de politiciens népalais. Son grand-père Bishweshwar Prasad Koirala a été Premier ministre du Népal de 1959 à 1960, ainsi que deux de ses grands-oncles, Girija Prasad Koirala et Matrika Prasad Koirala. Elle étudie au lycée Vasant Kanya Mahavidhyalaya (MDV) de Varanasi (Inde) jusqu'à la classe de terminale puis elle intègre la Army Public School (Dhaula Kuan, New Delhi). Son ambition est d'être médecin, mais un passage dans le monde du mannequinat lui ouvre les portes de Bollywood[2].

En juin 2010 Manisha Koirala épouse l'homme d'affaires Samrat Dahal dont elle divorce deux ans plus tard[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts (1989-1993)

Son premier film est Pheri Bhetaula (Nous nous reverrons), un film népalais sorti au début de l'année 1989.

La carrière de Manisha Koirala débute véritablement en 1991 avec Saudagar de Subhash Ghai. Cependant, les nombreuses stars présentes dans ce film à succès[4], comme Dilip Kumar ou Raj Kumar, éclipsent sa performance. Ses films suivants passent inaperçus jusqu’au jour où Vidhu Vinod Chopra lui propose de jouer dans 1942 : A Love Story (1994) où, face à Anil Kapoor, elle se fait enfin remarquer.

Succès (1995-2002)

C’est Bombay (1995) de Mani Ratnam qui lui apporte le succès auprès du public ainsi qu'auprès des critiques qui lui décernent le Filmfare Award de la meilleure actrice décerné par les critiques pour son rôle d'une musulmane mariée à un hindou prise dans la tourmente des émeutes de Bombay. C’est le début de la célébrité bien qu'un autre film sorti la même année Akele Hum Akele Tum soit un échec au box office[5].

Elle apparaît ensuite dans Agni Sakshi (1996) aux côtés de Jackie Shroff et Nana Patekar où elle joue le rôle d'une jeune femme tiraillée par son passé qui tente de trouver le bonheur dans les bras de Jackie Shroff. Le film est un triomphe au box-office[6]. Khamoshi : The Musical (1996) de Sanjay Leela Bhansali est boudé par le public mais suscite l’intérêt des critiques qui lui décernent à nouveau un prix d’interprétation. Toujours la même année, Manisha Koirala interprète avec force et conviction le rôle d'Aishwarya dans Indian, une production tamoule signée Shankar. Le film est apprécié par le public[7] et la critique[8].

En 1997, Rajiv Rai lui propose le rôle principal dans Gupt: The Hidden Truth, un rôle qu'elle souffle à Karisma Kapoor. Le film obtient un grand succès au box-office et devient un blockbuster[9]. Suit Dil Se (1998), troisième volet de la Trilogie du terrorisme de Mani Ratnam, qui lui permet de se faire connaître également à l’étranger.

L'année suivante, Manisha Koirala tourne un grand nombre de films. Kachche Dhaage, où elle donne la réplique à Ajay Devgan et Saif Ali Khan, est un succès modéré au box-office[10]. Dans Lal Baadshah, elle joue pour la première fois avec la superstar Amitabh Bachchan. Elle tourne ensuite dans une production tamoule intitulée Mudhalvan. Néanmoins son plus gros succès commercial de l'année reste Mann où elle partage l'affiche avec Aamir Khan. Avec cette production, Manisha Koirala confirme son statut d'actrice rentable[11].

Après ses nombreux succès Manisha Koirala intègre le cercle des actrices les mieux payées de Bollywood, avec plus de 30 millions de roupies pour chacune de ses prestations[12].

L'année 2000 est plus terne, seul Champion obtenant un succès relatif[13]. On la remarque de nouveau en 2001 dans Lajja de Rajkumar Santoshi aux côtés de Mahima Choudhary, Madhuri Dixit et Rekha, film qui traite de la difficile condition des femmes en Inde[14]. L'année suivante, dans Company de Ram Gopal Varma, son interprétation maîtrisée de la compagne d'un mafieux dans un univers violent et masculin, lui permet de recevoir pour la troisième fois le Prix de la meilleure actrice décerné par les critiques.

Échecs (2003-2008)
ManishaKoirala10.jpg

Entre 2003 et 2010 elle tourne près de 18 films dont la plupart sont des échecs commerciaux à l'exception de Market[15] et Escape From Taliban pour lequel Manisha Koirala récolte des critiques élogieuses pour son interprétation d'une jeune femme qui tente d'échapper à son mari taliban. Elle reçoit pour son interprétation le Bengal Film Journalists' Association Awards de la meilleure actrice[16].

Parallèlement, en 2004, elle se met à la production de film avec son frère Siddharth avec le film Paisa Vasool, une comédie sans star masculine qui ne réussit pas à trouver son public. Puis elle s'oriente vers la réalisation après avoir étudié la direction cinématographique à New York, au début de l'année 2006. En 2009, elle achève le tournage de Do Paise Ki Dhoop, Chaar Aane Ki Baarish, première réalisation de Deepti Naval qui est projetée au Festival de Cannes 2009[17] et dans d'autres festivals dans lesquels il recueille plusieurs prix.

Depuis 2010

En 2010 on la voit dans Ek Second: Jo Zindagi Badal De aux côtés de Jackie Shroff. Suit Dharma qui devient un événement au Népal car l'actrice revient au cinéma népalais après 22 ans d'absence[18].

L'année suivante elle renoue avec le succès commercial grâce au film tamoul, Mappillai, pour lequel elle obtient des critiques honorables et est nommée au Filmfare Awards tamoul de la meilleure actrice[19]. Toujours en 2011, Manisha Koirala se fait remarquer dans I Am, film à sketchs d'Onir qui à travers des histoires individuelles, explore les problèmes de la société indienne : homophobie, pédophilie, violence inter-communautaire... Le film attire un public limité[20] mais est encensé par la critique[21] et reconnu dans les festivals[22].

Bhoot Returns, film réalisé par Ram Gopal Varma en 2012, connait un succès critique[23] et commercial médiocre[24].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Actrice
Productrice

Récompenses[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.imdb.com/name/nm0463539/bio
  2. http://www.un.org/advocates/2000/bios.htm
  3. Manisha Koirala ends her marriage, Vickey Lalwani sur Timesofindia.com, 28 juillet 2012
  4. http://boxofficeindia.com/showProd.php?itemCat=197&catName=MTk5MQ==
  5. http://boxofficeindia.com/showProd.php?itemCat=201&catName=MTk5NQ==
  6. http://ibosnetwork.com/asp/filmbodetails.asp?id=Agni+Sakshi
  7. http://www.moviecrow.com/News/725/true-box-office-kings----rajnikanth-and-shankar.html
  8. http://moviesdrop.com/kamal-haasan-films-oscar-india-representation/
  9. http://www.boxofficeindia.com/showProd.php?itemCat=203&catName=MTk5Nw==
  10. http://www.boxofficeindia.com/showProd.php?itemCat=205
  11. http://ibosnetwork.com/asp/filmbodetails.asp?id=Mann
  12. http://www.sportrichlist.com/celebrities/actors/bollywood-actresses-salary-per-film/
  13. http://ibosnetwork.com/asp/filmbodetails.asp?id=Champion
  14. Lajja sur Fantastikindia
  15. http://www.rediff.com/movies/2003/sep/16box.htm
  16. http://www.manisha-koirala.com/p/awards.html
  17. (en) FutureWorks delivers brilliant DI for Do Paise Ki Dhoop Chaar Aane Ki Barish sur Cgtantra.com
  18. http://www.cinesansar.com/2010/02/manisha-is-back-after-22-years-dharma.html
  19. http://www.sify.com/movies/mappillai-takes-a-super-opening-news-tamil-lemlmLbbbcb.html
  20. Box office sur Bollywoodtrade.com
  21. (en) L'agrégateur de critiques Reviewgang.com lui attribue la note moyenne de 6,5/10
  22. http://ibnlive.in.com/generalnewsfeed/news/onirs-i-am-awarded-best-film-in-london-asian-film-festival/636307.html
  23. (en) L'agrégateur de critiques Reviewgang.com lui attribue la note moyenne de 3,5/10
  24. Le box office publié par Koimoi.com lui attribue une recette de 5,5 millions de roupies et le qualifie de flop

Liens externes[modifier | modifier le code]