Maniérisme anversois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jan Gossaert, L'Adoration des Mages (v. 1503-1506) huile sur chêne, 177 × 161 cm. Londres, National Gallery.

Le maniérisme anversois se rapporte au style d'un groupe de peintres travaillant à Anvers au début du XVIe siècle. Le style n'est pas en relation directe avec l'art de la Renaissance italienne, mais suggère une réaction au style classique de la peinture flamande du XVe siècle[1]. Bien que certaines tentatives d'identification de personnalités artistiques indépendantes ont été avancées, ces peintures restent pour la plupart attribuées à des maîtres à nom de convention.

Contexte[modifier | modifier le code]

Ce mouvement fait partie de la Renaissance flamande à une époque où Bruges perd de sa prédominance en faveurs d'Anvers.

Style et caractéristiques[modifier | modifier le code]

Les œuvres attribuées à Jan de Beer, celles du Maître de 1518 (probablement Jan Mertens le Jeune ou Jan van Dornicke), et certaines peintures de Jan Gossaert et Adriaen Isenbrandt sont caractéristiques du maniérisme anversois. Ces tableaux associent les styles de la peinture flamande du XVe siècle et de la Renaissance du nord, et incorporent à l'intérieur de mêmes compositions les traditions flamande et italienne. L'Adoration des mages et la La Nativité sont des sujets fréquemment représentés dans ces compositions[2], se déroulant souvent le soir en éclairant les figures avec une certaine intensité dramatique. Les scènes de l'Adoration étaient très populaires parmi ces artistes qui aimaient représenter les motifs élaborés des vêtements portés par les mages et le caractère ornemental des ruines formant le cadre architectural de ces scènes.

Le maniérisme se caractérise par l'importance donnée au mouvement, à l'exubérance de la décoration et des drapés, aux expressions des personnages[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) H.W. Janson et Janson, Anthony F., History of Art, New York, Harry N. Abrams, Inc.,‎ 1997, 5e éd. (ISBN 978-0-8109-3442-9, lire en ligne)
  2. Maniëristen, Antwerpse, Winkler Prins encyclopedia,‎ 1975, 8e éd.
  3. Galansino A. et Filiung L., « Les audaces gothiques du maniérisme anversois », Dossier de l'art, 184, avril 2011, p. 25-30.

Bibliographie et sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Annick Born, « Antwerp Mannerism : a fashionable style ? », dans : P. van den Brink et M. P. J. Martens (éds.), ExtravagAnt! A forgotten chapter of Antwerp painting 1500-1530, catalogue d'exposition, 2005.