Mandrake (série télévisée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mandrake.

Mandrake

Genre Série télévisée policière
Création Rubem Fonseca (écrivain)
Production José Henrique Fonseca
Acteurs principaux Marcos Palmeira
Maria Luísa Mendonça
Luís Carlos Miele
Marcelo Serrado
Erika Mader
Virgínia Cavendish
Musique Dado Villa-Lobos (générique),
Charles Mingus
Pays d'origine Drapeau du Brésil Brésil
Chaîne d'origine HBO
Nb. de saisons 2
Nb. d'épisodes 13
Durée 50 minutes
Diff. originale 30 octobre 200529 septembre 2008

Mandrake est une série télévisée brésilienne dirigée par José Henrique Fonseca[1] sur une idée de scénario de Rubem Fonseca[2], son père, adaptation de son roman "A Grande Arte" (Du Grand Art, édité par Grasset)[3].

Mandrake est la première série d'HBO tournée en portugais. Diffusée au Brésil pour la première fois le 30 octobre 2005, elle a ensuite été doublée en espagnol pour être commercialisée d'abord en Amérique du Sud, avant d'être doublée dans d'autres langues et distribuée dans le monde entier.

Elle est diffusée en France sur France Ô depuis le 9 décembre 2010.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Mandrake raconte les aventures de Paulo Mandrake, un avocat quadragénaire de Rio de Janeiro, spécialisé en droit criminel, qui doit sortir ses riches clients d'affaires délicates généralement louches. Les missions confiées à Mandrake font autant appel à des talents de détective privé qu'à des talents d'avocat.

La série se caractérise par des intrigues resserrées dans le temps, sur des enquêtes tournant généralement autour d'affaires sexuelles : la série est interdite aux moins de 12 ans.
Mandrake fréquente tous les milieux, de la haute société brésilienne avec ses stars, jusqu'aux bas fonds de la prostitution, la drogue. Il est généralement chargé par ses riches clients de régler des problèmes de chantage ou retrouver des disparus.

Personnages principaux[modifier | modifier le code]

Les principaux personnages de la série sont :

  • Paolo Mandrake (Marcos Palmeira), brillant avocat qui règle pour ses riches clients des affaires louches dans les bas fond de la société brésilienne,
  • Leon Wexler (Luis Carlos Miéle), son associé et auparavant associé de son père, avocat en droit civil septuagénaire et figure paternelle,
  • Raul (Marcelo Serrado), ami d'enfance de Paolo Mandrake et officier de police, il donne généralement à Mandrake des tuyaux sur ce que sait la police,
  • Berta (Maria Luiza Mendonça), sa fiancée, elle sait que Paolo ne cesse de lui mentir mais fait semblant de ne rien voir pour prolonger la relation,
  • Bebel (Érika Mader), sa maîtresse, qui vient régulièrement à son secours dans ses affaires professionnelles,
  • Junior (Marcelo Adnet), l'avocat stagiaire, il aspire à ressembler à Mandrake mais n'a pas de succès auprès des femmes,
  • Verônica (Virgínia Cavendish), la secrétaire de Mandrake et de Wexler.

Paolo Mandrake, avocat généreux et peu orthodoxe, est un infatigable coureur de jupons amateur de vin et de cigares.

Épisodes[modifier | modifier le code]

La série compte 13 épisodes :

  • la saison 1, de 8 épisodes, a été tournée en 2005,
  • la saison 2, de 5 épisodes, a été tournée en 2007,

la rumeur indique qu'une saison 3 de 14 épisodes a été tournée en 2008.

Saison 1 (2005)
Titre Réalisateur Début de l'intrigue
1 La Ville n'est pas ce qu'on voit du Pain de sucre
(A Cidade Não é Aquilo Que Se Vê do Pão de Açúcar)
José Henrique Fonseca Amoureux d’une prostituée, un playboy charge Mandrake de négocier la rupture du contrat avec la maison close.
2 La Saint-Valentin (Dia dos Namorados) Toni Vanzolini Mandrake doit régler les problèmes nés d'une rencontre nocturne inattendue entre un étranger et Viveca, un travesti.
3 Eva Arthur Fontes Mandrake est sollicité par un sénateur en proie à un maître chanteur, alors que la maîtresse du sénateur est retrouvée assassinée.
4 Yag José Henrique Fonseca Mandrake est appelé à l'aide par un styliste brésilien vivant à Londres: un maître chanteur menace de publier sur internet des photos privées compromettantes.
5 Détective (Detetive) Carolina Jabor Une jeune femme d'affaires fait l'objet d'un chantage, un homme menaçant de révéler ses infidélités à son mari, un sportif idiot.
6 Thon Pays Basque (Atum Vizcaya) Lula Buarque de Hollanda Luis Mauricio, fils à papa et ami de Bebel, cache de la cocaïne dans des boîtes de thon, mais se fait alpaguer par des policiers ripoux.
7 Kolkata Cláudio Torres Mandrake est appelé dans la maison d'une famille richissime où se déroule une orgie alors qu'un traitement médical lui interdit toute activité sexuelle.
8 Amparo Arthur Fontes Mandrake doit retrouver l'épouse d'un célèbre musicien latino, car son mari refuse de se produire sur un concert tant que sa femme n'est pas revenue.
Saison 2 (2007)
Titre Réalisateur Début de l'intrigue
9 Brasília José Henrique Fonseca L'ancienne secrétaire du cabinet d'avocat charge Mandrake de retrouver sa nièce, devenue prostituée à Brasilia.
10 João Santos José Henrique Fonseca Un ami de Wexler depuis 50ans est accusé de tentative de viol sur une mineure.
11 Roses noires (Rosas Negras) José Henrique Fonseca La fille d'une femme que Mandrake a aimée monte un enlèvement bidon, mais se fait vraiment enlever.
12 Lígia José Henrique Fonseca Une ex-femme de Mandrake revient au Brésil comme représentante d'une ONG de défense de l'environnement et fait appel à Wexler pour négocier d'un contrat.
13 Alma José Henrique Fonseca L'épouse d'un grand patron fait appel à Mandrake dans une affaire de chantage.

Film de cinéma[modifier | modifier le code]

Le roman "A Grande Arte", écrit par Rubem Fonseca, et dont est issu le personnage de Mandrake, a fait l'objet d'un adaptation cinématographique avant la série.
Réalisé en 1991 par Walter Salles, "A Grande Arte" [4] met face à face Peter Coyote dans le rôle de Paolo Mandrake, et Tcheky Karyo, mais ne rencontre pas le succès. 7 ans plus tard, Walter Salles verra son documentaire Central do Brasil récompensé par l'Ours d'or du meilleur film.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. IMDb, « José Henrique Fonseca », Internet Movie Database
  2. AA, « Rubem Fonseca, amour et douleur », Le Magazine Littéraire,‎ 1er mars 1998 (consulté le 15 juillet 2011)
  3. Anthropopotame, « Rubem Fonseca », Six Apart Europe,‎ 27 mars 2009
  4. IMDb, « Fiche du film Exposure = A Grande Arte », Internet Movie Database