Mancommunauté de Catalogne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mancommunauté de Catalogne
Mancomunitat de Catalunya ca

1914 – 1925

Drapeau
Drapeau
Blason
blason
Informations générales
Statut Mancommunauté de provinces
Capitale Barcelone
Langue Catalan
Espagnol
Histoire et événements
6 avril 1914 Création de la Mancommunauté de Catalogne
20 mars 1925 Dissolution de la Mancommunauté de Catalogne

La Mancommunauté de Catalogne (Mancomunitat de Catalunya) fut une institution qui regroupa les quatre institutions provinciales catalanes (Diputacions de Barcelone, de Tarragone, de Lleida et de Gérone). Le projet fut présenté par Enric Prat de la Riba le 8 décembre 1911 à José Canalejas, président du gouvernement espagnol. Il fut voté par le Congrès le 17 octobre 1912. Le 18 décembre 1913, un décret royal fut publié, par lequel les diputacions étaient autorisées à se fédérer et, le 24 mars 1914, le gouvernement approuva le statut de Mancomunitat. Elle se constitua finalement le 6 avril 1914, et Prat de la Riba en fut élu président.

Histoire[modifier | modifier le code]

Rôle politique[modifier | modifier le code]

Les présidents des quatre députations catalanes (couverture de La Ilustració Catalana, 22 octobre 1911).

Bien que ses fonctions ne fussent que d'ordre administratif, et que ses pouvoirs n'excédaient pas ceux des diputacions provinciales, elle acquit une grande importance politique : elle représentait le premier pas dans la reconnaissance de la personnalité et de l'unité territoriale de la Catalogne de la part de l'État espagnol depuis 1714.

Elle était formée par une assemblée qui regroupait les quatre-vingt-seize députés de Catalogne aux Cortès espagnoles. Le Conseil était formé de huit conseillers et d'un président.

En 1918, la Mancomunitat lança une campagne en faveur du statut d'autonomie de la Catalogne. Le projet aboutit en 1919, et fut approuvé par 98 % des citoyens catalans consultés[1].

Une autre étape importante fut la promotion de l'œuvre de Pompeu Fabra qui normalisa la langue catalane.

L'activité de la Mancomunitat de Catalunya cessa sous la dictature de Primo de Rivera, capitaine général de Catalogne, qui prit le pouvoir par un coup d'État en 1923. Il suspendit très rapidement le statut d'autonomie[1], puis dissolut la Mancommunauté de Catalogne le 20 mars 1925.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]