Man'yōshū

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Man'yoshû)
Aller à : navigation, rechercher
Un exemplaire du Man'yōshū

Le Man'yōshū (万葉集?, littéralement « recueil de dix mille feuilles »), est la première anthologie de waka, poésie japonaise datée des environs de 760 contenant 4 516 poèmes (répartis en 20 volumes) du IVe au VIIIe siècle sur divers sujets tels que la nature, l'amour, les voyages, et s'alimentant des traditions légendaires nationales[1].

La compilation comprend 265 chōka (長歌?, poèmes longs), 4 207 tanka (短歌?, poèmes courts de 31 syllabes), 62 sedōka (旋頭歌, poésie qui remonte à la tête?), 1 tanrenga (短連歌?, court poème de transition), 1 bussokusekika (仏足石歌?, poèmes bouddhistes), 4 kanshi (漢詩?, poèmes chinois) et 22 passages en prose chinoise. Les poèmes sont écrits en man'yōgana mais ont par la suite été adaptés en japonais moderne.

Son compilateur est Otomo no Yakamochi, qui était lui-même poète[1] ; parmi les poètes choisis, on trouve Kakinomoto no Hitomaro et Sami Mansei.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Une édition française est disponible chez POF, collection Poètes du Japon / UNESCO, en plusieurs volumes traduits par René Sieffert.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Louis Frédéric, Le Japon, dictionnaire et civilisation, Paris, Robert Laffont, coll. « Bouquins »,‎ 1996, 1419 p. [détail des éditions] (ISBN 2-221-06764-9)

Voir aussi[modifier | modifier le code]