Mammillaria parkinsonii

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mammillaria parkinsonii, dit yeux-de-hibou, est un cactus originaire du Mexique central (Hidalgo, jusqu'au Queretaro). Son nom est dû à John Parkinson, consul britannique au Mexique dans les années 1840 et ami d'Ehrenberg.

Description[modifier | modifier le code]

Cette plante se présente sous la forme d'une boule, jusqu'à 8 cm de diamètre et parfois une dizaine de cm. La division dichotomique des sommets en constitue de grands groupes avec l'âge. Il peut atteindre une hauteur de quinze centimètres.

Ses aréoles supportent jusqu'à quarante aiguillons courts et blancs au bout noir. Un aiguillon central, plus long, est dirigé vers le bas.

Ses fleurs sont de couleur crème et mesurent 1 cm de largeur, en couronne sur le sommet. Ses fruits sont rouges et mesurent environ 1 cm. Ses graines sont brunes.

Habitat[modifier | modifier le code]

On le trouve à l'état naturel surtout sur des rochers schisteux, dans des régions montagneuses entre 1 200 et 2 400 mètres d'altitude.

Culture[modifier | modifier le code]

Mammillaria parkinsonii est facile à cultiver en plein soleil. il doit hiberner au frais et au sec.

Synonymes[modifier | modifier le code]

Mammillaria auriareolis Tiegel (1933), Mammillaria dietrichiae Tiegel (1933), Mammillaria parkinsonii var. dietrichii (Tiegel) Backeb. (1961), Mammillaria rosensis R.T.Craig (1945), Mammillaria parkinsonii var. brevispina Remski (1954, nom. inval. ICBN-Article 36.1) et Mammillaria tiegeliana Backeb. (1961, nom. inval. ICBN-Article 37.1).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Wilhelm Barthlott, Kakteen, Stuttgart, Belser Verlag, 1977
  • (de) Theodor Rümpler, Carl Friedrich Förster’s Handbuch der Cacteenkunde in ihrem ganzen Umfange: Oder, die erfolgreichsten, auf die neuesten Erfahrungen gegründeten Kulturangaben. Nach dem gegenwärtigen Stande der Wissenschaft bearbeitet und durch die seit 1846 begründeten Gattungen und neu eingeführten Arten vermehrt, Wöller, 1886, p.286
  • (de) Karl Schumann, Gesamtbeschreibung der Kakteen (Monographia cactacearum), J. Neumann, Neudamm 1899, p.570.