Mamia Ier d'Iméréthie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mamia Ier d'Iméréthie est prince de Gourie ou Gouriel sous le nom de Mamia IV Guriéli de 1689 à 1714, et roi d'Iméréthie à trois reprises en 1701-1702, 1711-1712 et 1713-1714.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mamia est le fils cadet du prince Georges III Guriéli, roi d'Iméréthie sous le nom de Georges IV d'Iméréthie.

Il devient prince de Gourie en 1689 après avoir défait et aveuglé son oncle Malkhaz (« Malachie ») Guriéli, évêque de Schémokmédi et anti-prince de Gourie (1684-1689), qui a lui-même renversé et tué le frère aîné de Mamia IV, le prince Kai-Khosrov II Guriéli (1685-1689).

Mamia IV tue en 1701 son beau-frère le roi Simon Ier d'Iméréthie et monte sur le trône sous le nom de Mamia Ier avec l'appui du prince Georges Abaschidzé, qui est également son beau-père. Il est ensuite déposé l'année suivante par Georges Abaschidzé, qui monte lui-même sur le trône d'Iméréthie sous le nom de Georges VI.

Il réussit à reprendre le trône en 1711 mais il est défait à la bataille de Chkar et de nouveau déposé par Georges VI en juin 1712. Il s'enfuit dans le duché de Racha et réussit à chasser une nouvelle fois Georges VI en 1713. Il est toutefois de nouveau vaincu en novembre 1713.

Mamia IV retourne en Gourie où il meurt le 5 janvier 1714.

Mariages et descendance[modifier | modifier le code]

Mamia épouse :

  1. en 1698 Elene Abashidze (divorce en 1711), dont :
  2. en 1711 Thamar (morte en 1715), fille du prince Papuna Chkheidzé.

Mamia IV a également eu plusieurs enfants illégitimes :

  • Thamar, qui épouse en 1711 Georges Tchikovani, prince de Mingrélie ;
  • une autre fille, qui épouse Aslan II Jakeli, pacha d'Akhaltsikhé.

Sources[modifier | modifier le code]