Tissu mammaire surnuméraire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Mamelon surnuméraire)
Aller à : navigation, rechercher
Confusion colour.svg « Polymastie » redirige ici. Ne pas confondre avec Polymathie.
Polythélie chez un homme. A - angiome. B - mamelon normal. C - mamelon surnuméraire.

Les tissus mammaires surnuméraires sont des anomalies de nombre de tissu mammaire chez les mammifères. Ils sont classés en huit types allant de la simple zone pileuse à la glande mammaire fonctionnelle[1],[2]. Parmi ces types, on distingue la polymastie, caractérisée par la présence d'une glande mammaire surnuméraire, et la polythélie, caractérisée par la présence d'un mamelon surnuméraire.

Épidémiologie[modifier | modifier le code]

Cette anomalie est fréquente, puisqu'elle est présente chez un humain sur 18[3]. Cette anomalie en principe bénigne touche plus souvent le sexe masculin.

Description[modifier | modifier le code]

Les tissus mammaires surnuméraires peuvent apparaître au cours du développement embryonnaire au niveau des deux « lignes mammaires », qui joignent les aisselles aux aines en passant par les mamelons normaux. Lorsque le tissu mammaire surnuméraire est situé sur une de ces lignes mammaires, il s'agit d'un tissu mammaire accessoire. Lorsqu'il est situé en dehors de ces lignes, il s'agit d'un tissu mammaire ectopique[4].

Le tissu mammaire surnuméraire est souvent unique et de type accessoire, le plus souvent situé au niveau du thorax, mais il peut être localisé au niveau de l'aisselle ou de l'abdomen[4]. Exceptionnellement, il existe d'autres localisations, ectopiques, comme le pied[5].

Classification des tissus mammaires surnuméraires[2]
type tissu glandulaire mamelon aréole tissu adipeux zone pileuse
1 oui oui oui
2 oui oui
3 oui oui
4 oui
5 (pseudomamma) oui oui oui
6 (polythélie) oui
7 (polythelia areolaris) oui
8 (polythelia pilosa) oui

Polymastie[modifier | modifier le code]

La polymastie est l'anomalie anatomique caractérisant les mammifères possédant davantage de mamelles que leur espèce n'en dispose traditionnellement. Chez l'Homme, elle désigne donc la présence de plus de deux seins chez un individu. Elle caractérise les types 1 à 4 de la classification des tissus mammaires surnuméraires.

Polythélie[modifier | modifier le code]

La polythélie est la présence congénitale anormale d'un ou plusieurs mamelons surnuméraires sans développement de glande mammaire, chez les mammifères. Chez l'homme, la polythélie est caractérisée par la présence de plus de deux mamelons, quel que soit le sexe. La polythélie au sens strict correspond au type 6 de la classification des tissus mammaires surnuméraires et en constitue l'occurrence la plus fréquente[4].

Diagnostic différentiel[modifier | modifier le code]

Un mamelon surnuméraire peut être confondu avec un grain de beauté ou un angiome.

Aspect médical[modifier | modifier le code]

Le tissu mammaire surnuméraire, en particulier la polythélie, est en principe sans conséquence en dehors d'une éventuelle gêne esthétique. Toutefois, il faut garder en tête que les pathologies affectant le tissu mammaire normal peuvent atteindre cette anomalie lorsqu'elle en contient. Par ailleurs, une possible relation avec des malformations rénales, cardiaques (comme le prolapsus mitral[6]) ou digestives est discutée[5].

Exemples[modifier | modifier le code]

Dans les croyances[modifier | modifier le code]

Une Artémis polymaste au musée de Selçuk, en Anatolie.

Dans la mythologie, la polymastie était un attribut fréquent d'Artémis.

Dans la fiction[modifier | modifier le code]

Cas célèbres[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (en) Kajava Y. « The proportions of supernumerary nipples in the Finnish population » Duodecim 1915; 1:143-70.
  2. a et b (en) Revis, Don R. Jr., MD, Breast Embryology, eMedicine.
  3. (en) « Cancer hope over breast gene find », BBC, 1er septembre 2005; references the rate of extra nipples appearing in humans.
  4. a, b et c Dr Mc Guilaume, Embryologie et dévelppement du sein, CHRU Rennes, 2006
  5. a et b (en) « Pseudomamma on the foot: An unusual presentation of supernumerary breast tissue ».
  6. (en) Rajaratnam K, Kumar PD, Sahasranam KV. « Supernumerary nipple as a cutaneous marker of mitral valve prolapse in Asian Indians » Am. J. Cardiol. 2000;86(6):695–7. PMID 10980229
  7. Article on the topic of Boleyn's third nipple/breast
  8. "The Joy of Third Nipples", H2G2, 28 October 2005, article donnant des exemples de mamelons surnuméraires chez des célébrités.
  9. Épisode Lily Allen de la série The Friday Night Project. Diffusé pour la première fois le 29-06-2007 le réseau Channel 4. Transcript.
  10. (en) Curt Fields, « The High (and Low) Notes of 'Idol' » page WE41, The Washington Post, 2005-11-18.

Sources[modifier | modifier le code]