Dendroaspis angusticeps

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Mamba vert)
Aller à : navigation, rechercher

Mamba vert, Mamba vert de l'Est

Dendroaspis angusticeps

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Mamba vert

Classification selon ReptileDB
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Reptilia
Sous-classe Lepidosauria
Ordre Squamata
Sous-ordre Serpentes
Infra-ordre Alethinophidia
Famille Elapidae
Genre Dendroaspis

Nom binominal

Dendroaspis angusticeps
(Smith, 1849)

Synonymes

  • Naja angusticeps Smith, 1849
  • Dendroaspis sjöstedti Lönnberg, 1910

Le mamba vert ou mamba vert de l'Est (Dendroaspis angusticeps) est une espèce de serpents de la famille des Elapidae[1]. À ne pas confondre avec Dendroaspis viridis, le mamba vert de l'Ouest ou mamba vert de Guinée.

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce se rencontre au KwaZulu-Natal en Afrique du Sud, au Mozambique, dans l'est du Zimbabwe, au Malawi, en Tanzanie, dans l'est du Congo-Kinshasa et au Kenya[1].

L'espèce se trouve principalement dans les forêts près de la côte.

Description[modifier | modifier le code]

Dendroaspis angusticeps

C'est un serpent venimeux arboricole, il est le plus petit représentant du genre Dendroaspis avec 180 cm en moyenne, quoique des spécimens dépassant 250 cm ont été enregistrés.

Bien que moins agressif que son proche parent le Mamba noir (Dendroaspis polylepis), cet Elapidae n'en est pas moins un serpent redoutable, dont le venin reste fatal pour l'homme.

Il peut être confondu avec le Dendroaspis jamesoni, le Dendroaspis viridis ou le Dispholidus typus qui est un Colubridae opisthoglyphe.

Contrairement à Dendroaspis polylepis, le Mamba noir, qui est arboricole dans sa jeunesse, le vert l'est toute son existence.

C'est un prédateur efficace qui se nourrit de caméléons et d'oiseaux.

Venin[modifier | modifier le code]

La toxicité de son venin est en rapport avec son régime alimentaire : les oiseaux doivent être immobilisés très rapidement.[réf. nécessaire]

Les dendrotoxines typiques des mambas, paradoxalement au lieu de bloquer les récepteurs ou de réduire le dégagement de l'acétylcholine, comme avec des toutes autres neurotoxines, facilitent le dégagement de cette dernière et augmentent l'influx nerveux dans l'amplitude et la durée. Il y a d'autres variations parmi les venins de ces serpents et dans tous les cas la toxicité globale est le résultat d'une caractéristique synergique entre les différents constituants de venin. Par exemple chez Dendroaspis angusticeps, la létalité du venin entier est 5 à 15 fois plus toxique que son composant seul la dendrotoxine

Étymologie[modifier | modifier le code]

Cette espèce est nommée du latin angustus, -a, -um, étroit et -ceps, caput, la tête[1].

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Smith, 1849 : Illustrations of the zoology of South Africa. Reptilia. Smith, Elder & Co., London.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Armitage, 1965 : Observations on Differences in Morphology and Behavior of Dendroaspis angusticeps and Dendroaspis polylepis. Journal of the Herpetological Association of Africa, n. 1, p. 12-16.
  • Schweitz, Vigne, Moinier, Frelin & Lazdunski, 1992 : A new member of the natriuretic peptide family is present in the venom of the green mamba (Dendroaspis angusticeps). Journal of Biological Chemistry, vol. 267, n. 20, p. 13928-13932 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :