Maman, j'ai encore raté l'avion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Maman, j'ai encore raté l'avion

Titre original Home Alone 2: Lost in New York
Réalisation Chris Columbus
Scénario John Hughes
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie
Sortie 1992
Durée 115 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Maman, j'ai encore raté l'avion (Home alone II : Lost in New York) est une comédie familiale américaine réalisée par Chris Columbus, sortie en 1992. Il s'agit de la suite du film Maman, j'ai raté l'avion (1990).

Synopsis[modifier | modifier le code]

La famille McCallister s'apprête à passer ses vacances de Noël en Floride.

Kate et Peter McCallister font attention pour ne pas oublier leur fils Kevin, comme ils l'avaient fait un an auparavant. Mais, manque de chance : dans l'empressement, Kevin se trompe d'avion et s'embarque par mégarde pour New York. Toutefois, grâce à la carte de crédit de son père, il visite également la ville dans toute sa grandeur et séjourne au luxueux palace Plaza Hotel, situé face à Central Park.

Mais les deux cambrioleurs de l'an passé se sont évadés de prison et tombent par pur hasard une deuxième fois sur le jeune garçon. Rancuniers envers lui pour les avoir envoyés en prison, Harry et Marvin poursuivent le jeune Kevin dans l'espoir, encore une fois, de lui faire du mal. Kevin entreprend alors, seul dans la Grosse Pomme, de faire échouer les plans des casseurs flotteurs, qui se sont renommés "les casseurs poisseux".

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Bande originale[modifier | modifier le code]

  • Titre : Home Alone 2: Lost In New York (Original Soundtrack Album) Label : Fox Records "Publication 1992".
  1. All Alone On Christmas (4:14) (Darlene Love)
  2. A Holly Jolly Christmas (2:14) (Alan Jackson)
  3. Somewhere In My Memory (3:58) (Bette Midler, composé par John Williams, paroles de Leslie Bricusse)
  4. My Christmas Tree (2:35) (Home Alone Children's Choir)
  5. Sleigh Ride (3:44) (TLC)
  6. Silver Bells (4:15) (Atlantic Starr)
  7. Merry Christmas, Merry Christmas (2:40) (John Williams)
  8. Jingle Bell Rock (2:09) (Bobby Helms)
  9. Cool Jerk (Christmas Mix) (2:39) (The Capitols)
  10. It's Beginning To Look A Lot Like Christmas (2:14) (Johnny Mathis)
  11. Christmas Star (3:16) (John Williams)
  12. O Come All Ye Faithful (3:26) (Lisa Fischer)

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Pour cette suite très attendue de Maman j'ai raté l'avion, Macaulay Culkin, alors âgé de douze ans, a été payé huit millions de dollars, ce qui constituait à l'époque un record absolu pour un enfant de cet âge. Le film a remporté le succès espéré, malgré un scénario qui se borne à reprendre, plus ou moins, les péripéties de Maman j'ai raté l'avion, transposées pour l'occasion dans la ville de New York.
  • Certains pièges, dans lesquels Harry et Marvin se prennent, sont censés être mortels dans la réalité comme par exemple recevoir des briques lancées à plus de 30 mètres de haut, tremper la tête en feu dans la cuvette remplie de produit inflammable, recevoir une forte décharge électrique ou encore se prendre un morceau de tuyau en pleine poitrine.
  • Lorsque Kevin débarque au Plaza Hotel de New York, il demande où se trouve la réception à un monsieur. Ce dernier n'est autre que Donald Trump qui était le propriétaire de cet hôtel à cette période.
  • Le "coffre à jouet de Duncan" n'existe pas à New York. Le magasin a été créé au rez de chaussée du Rookery Building de Chicago.
  • Tout comme dans le précédent opus, le film Angels with Filthy Souls que regarde Kevin n'est pas un vrai film : De nouvelles images avec Ralph Foody ont été tournées spécialement pour le film, toujours en parodiant Les Anges aux figures sales (Angels with Dirty Faces) de Michael Curtiz avec James Cagney. Là aussi, Kevin utilise la scène qu'il regarde pour tromper le personnel du Plaza Hotel qui tente de l'attraper.

Cris de Marvin[modifier | modifier le code]

L'acteur Daniel Stern qui a interprété le rôle de Marvin, un des antagonistes du film, fait des hurlements stridents lors du tournage. Au moment où son personnage fut victime des pièges posés par le jeune Kevin (lorsqu'il se fait électriser ou que des pigeons s'attaquent à lui), il lâchait ses cris aigus autant de fois que dans le film précédent. Le public adorait ce vilain cambrioleur au côté maladroit lequel est devenu plus populaire que le jeune héros interprété par Macaulay Culkin.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]