Mamadou Mahmoud N'Dongo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mamadou Mahmoud N'Dongo

Description de cette image, également commentée ci-après

Mamadou Mahmoud N'Dongo, mars 2009

Naissance (44 ans)
Pikine
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture français
Genres

Mamadou Mahmoud N'Dongo est un écrivain, dramaturge, photographe et cinéaste français, né le à Pikine au Sénégal.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mamadou Mahmoud N'Dongo (prononcé « Dongue ») est issu de la haute noblesse peule, sa famille est apparentée en ligne directe à El Hadj Oumar Tall, fondateur au XIXe siècle de l’empire toucouleur (Sénégal, Mali, Guinée). Il a fait des études en histoire de l’art, cinéma, et littérature auprès de Odette Dagan à Paris. Il a aussi étudié l’histoire de la musique au conservatoire de Drancy, et pratiqué le piano pendant dix ans auprès de Mériem Bleger. Auparavant il a étudié durant quatre années la guitare classique dans la classe de Carolyne Cannella.

Chronologie[modifier | modifier le code]

  • 1991-1995 Cours Dagan : histoire de l'art, analyse cinématographique, littérature et écriture de scénarios. Il a écrit une vingtaine de longs et de courts métrages ainsi que des adaptations d'après Giono, Proust, Durrell... Il commence aussi une activité de critique de films, à partir de l’année 1991, puis dès 1993 de critique littéraire et musical, 2003 de critique d'art, 2005 de chronique de BD indépendante pour le webmagazine Clairdebulle[1].
  • 1993-1996 : Histoire de la musique, avec Frédéric Robert, au conservatoire de Drancy.
  • 1992-2002 : Piano classique, classe de Mériem Blèger.
  • 1988-1992 : Guitare Classique, classe de Carolyne Cannella.
  • En 1993, il commence à écrire des nouvelles. Certaines vont se retrouver dans son recueil L’histoire du fauteuil qui s’amouracha d’une âme.
  • Entre 1994 et 1995 : il réalise trois courts métrages expérimentaux : Le Mangeur d'hélium, L’œil, Solo (d'après Samuel Beckett).
  • En 1991, il fait un stage en vidéo, son et lumière. C'est pendant ce stage qu’il s’initie à la photographie dans l'agence Le Bar Floréal.
  • 1992 : Hall, premier documentaire photographique.
  • De 1994-2004 : Il travaille en tant que photographe artistique et documentariste.
  • 1997 : Création de la manifestation Hémisphère Nord en partenariat avec Le Magic Cinéma de Bobigny. Cette manifestation a pour but de promouvoir des artistes dans différentes disciplines.
  • Mai 1997 : De l'empreinte au cinématographe, mise en scène, mise en espace de l'image : peinture, cinéma.
  • Mars 1998 : L'expression corporelle, une forme d'art la danse, trois regards : photographie, cinéma et vidéo art.
  • Janvier 2005 : Création avec Virginie Hureau de l’association Les Ateliers DONG[2].
  • Depuis 2006 : Mamadou Mahmoud N'Dongo est le président du Centre Benesh[3] -Association française pour la diffusion de la notation du mouvement Rudolf Benesh.
  • Janvier 2011 : Frédéric Mitterrand lui décerne le grade de Chevalier dans l'ordre des Arts et des Lettres.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • L'histoire du fauteuil qui s'amouracha d'une âme, recueil de nouvelles, L'Harmattan, 1997 (ISBN 2-7384-6116-6)
  • Mood Indigo Improvisations amoureuses, recueil de nouvelles, Gallimard, 2011[4],[5] (ISBN 9782070133451)
  • Kraft Fictions et épisodes, recueil de nouvelles, Gallimard, parution le 4 mai 2015 (ISBN 9782070149049)

Récit[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Photographie[modifier | modifier le code]

  • 1993 Hall
  • 1994 Autofiction(s)
  • 1995 Amsterdam
  • 1996 Marseille
  • 1997 Périphérie extérieur
  • 1998 Scènes
  • 1999 Lignes
  • 2000 Diptyque
  • 2001 Corps
  • 2002 Portraits
  • 2003 Ring
  • 2004 Lisbonne
  • 2005 Pikine
  • 2006 In the room
  • 2007 Distance
  • 2008 Séville
  • 2009 New York
  • 2010 Madrid
  • 2011 Before The Rain, Stories from Seattle
  • 2012 Veja Deus, sol de Porto
  • 2013 Casablanca
  • 2014 Florence

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • Le Mangeur d’hélium, court métrage[22]
  • Solo, court métrage[23]
  • L’Œil, court métrage[24]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :