Mamadou Mahmoud N'Dongo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mamadou Mahmoud N'Dongo

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Mamadou Mahmoud N'Dongo, mars 2009

Activités Écrivain
Naissance 17 octobre 1970
Pikine
Langue d'écriture français
Genres roman, théâtre, nouvelle, récit

Mamadou Mahmoud N'Dongo est un écrivain, dramaturge, photographe et cinéaste français, né le 17 octobre 1970 à Pikine au Sénégal.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mamadou Mahmoud N'Dongo (prononcé « Dongue ») est issu de la haute noblesse peule, sa famille est apparentée en ligne directe à El Hadj Oumar Tall, fondateur au XIXe siècle de l’empire toucouleur (Sénégal, Mali, Guinée). Il a fait des études en histoire de l’art, cinéma, et littérature auprès de Odette Dagan à Paris. Il a aussi étudié l’histoire de la musique au conservatoire de Drancy, et pratiqué le piano pendant dix ans auprès de Mériem Bleger. Auparavant il a étudié durant quatre années la guitare classique dans la classe de Carolyne Cannella.

Chronologie[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.
  • 1991-1995 Cours Dagan : histoire de l'art, analyse cinématographique, littérature et écriture de scénarios. Il a écrit une vingtaine de longs et de courts métrages ainsi que des adaptations d'après Giono, Proust, Durrell, Joyce... Il commence aussi une activité de critique de films, à partir de l’année 1991, puis dès 1993 de critique littéraire et musical, 2003 de critique d'art, 2005 de BD indépendante pour le webmagazine Clairdebulle.
  • 1993-1996 : Histoire de la musique, avec Frédéric Robert, au conservatoire de Drancy.
  • 1992-2002 : Piano classique, classe de Mériem Blèger.
  • 1988-1992 : Guitare Classique, classe de Carolyne Cannella.
  • En 1993, il commence à écrire des nouvelles. Certaines vont se retrouver dans son recueil L’histoire du fauteuil qui s’amouracha d’une âme.
  • Entre 1994 et 1995 : il réalise trois courts métrages expérimentaux : Le Mangeur d'hélium, L’œil, Solo (d'après Samuel Beckett).
  • En 1991, il fait un stage en vidéo, son et lumière. C'est pendant ce stage qu’il s’initie à la photographie dans l'agence Le Bar Floréal.
  • 1992 : Hall, premier documentaire photographique.
  • De 1994-2004 : Il travaille en tant que photographe artistique et documentariste. Il expose dans différentes villes d’Europe et d’Afrique.
  • 1997 : Création de la manifestation Hémisphère Nord en partenariat avec Le Magic Cinéma de Bobigny. Cette manifestation a pour but de promouvoir des artistes dans différentes disciplines.
  • Mai 1997 : De l'empreinte au cinématographe, mise en scène, mise en espace de l'image : peinture, cinéma.
  • Mars 1998 : L'expression corporelle, une forme d'art la danse, trois regards : photographie, cinéma et vidéo art.
  • Janvier 2005 : Création avec Virginie Hureau de l’association Les Ateliers DONG.
  • Depuis 2006 : Mamadou Mahmoud N'Dongo est le président du Centre Benesh -Association française pour la diffusion de la notation du mouvement Rudolf Benesh.
  • 2009-2013 : Mamadou Mahmoud N'Dongo est membre du jury du Prix Senghor.
  • Janvier 2011 : Frédéric Mitterrand lui décerne le grade de Chevalier dans l'ordre des Arts et des Lettres.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • L'histoire du fauteuil qui s'amouracha d'une âme, recueil de nouvelles, L'Harmattan, 1997
  • L'Errance de Sidiki Bâ, récit, L'Harmattan, 1999[1]
  • Bridge Road, roman, Le Serpent à plumes, 2006[2]
  • El Hadj, roman, Le Serpent à plumes, 2008[3]
  • La géométrie des variables, roman, Gallimard, 2010[4],[5]
  • Mood Indigo, recueil de nouvelles, Gallimard, 2011[6],[7]
  • Remington, roman, Gallimard, 2012[8]
  • Les corps intermédiaires, roman, Gallimard, 2014[9]
  • Territoire, théâtre, Banlieue Network, 2014[10],[11] représentée par L'Arche
  • Empty, théâtre, La Cheminante (publication septembre 2014), représentée par L'Arche

Exposition photographique[modifier | modifier le code]

  • 1993 Hall
  • 1994 Autofiction(s)
  • 1995 Amsterdam
  • 1996 Marseille
  • 1997 Périphérie extérieur
  • 1998 Scènes
  • 1999 Lignes
  • 2000 Diptyque
  • 2001 Corps
  • 2002 Stations
  • 2003 Ring
  • 2004 Lisbonne
  • 2005 Pikine
  • 2006 In the room
  • 2007 Distance
  • 2008 Séville
  • 2009 New York "PORTFOLIO Moleskine in Brooklyn CULTURESFRANCE"
  • 2010 Madrid
  • 2011 Before The Rain, Stories from Seattle
  • 2012 Veja Deus, sol de Porto
  • 2013 Casablanca
  • 2014 Florence

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • Le mangeur d’hélium
  • Solo
  • L’Œil

Références[modifier | modifier le code]

  1. L'Errance de Sidiki Bâ par Ali Attar, L'Errance de Sidiki Bâ par Bernard Magnier
  2. Bridge Road par Marine Piriou, Interview en anglais et critique de Bridge Road par Jarmo Pikkujamsa
  3. El Hadj par Céline Tridon, El Hadj par Marie-Joelle Rupp
  4. La géométrie des variables
  5. De l’autre côté du monde. Entretien avec Mamadou Mahmoud N'Dongo pour La géométrie des variables par Nathalie Philippe
  6. Mood Indigo par Liss Kihindou
  7. Mood Indigo par Matthieu Gosztola
  8. Remington par Hervé Ferrand
  9. Les corps intermédiaires par François Xavier, Les corps intermédiaires par Serge Cabrol
  10. Banlieue Network The Banlieue Far from the Clichés: New Voices, Images and Identities Interdisciplinary Conference Organised by Banlieue Network Location: Oxford Brookes University
  11. Mission Banlieue pour la recherche par Edouard Launet

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :