Maly Trostenëts

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

53° 51′ 04″ N 27° 42′ 17″ E / 53.85111, 27.70472

Mémorial

Maly Trostenëts[1] est un petit village situé à 12 km au sud-est de Minsk en Biélorussie où furent exterminées entre 40 000 et 60 000 personnes, pour la plupart juives, entre mai 1942 et juin 1944.

Construit à l'été 1941 sur le site d'un kolkhoze pour être un camp de concentration destiné aux prisonniers de guerre soviétiques capturés lors de l'Opération Barbarossa, le camp devient un site d'extermination où la Shoah est mise en œuvre à partir du 10 mai 1942 lorsque les premiers convois de juifs y arrivent.

De nombreux Juifs allemands, autrichiens et tchèques y sont exterminés, dans la plupart des cas d'une balle dans la nuque juste après leur arrivée, après avoir été transportés dans les forêts proches de Blagovshchina (Благовщина) et Shashkovka (Шашковка). Le camp était à l'origine destiné à exterminer l'importante communauté juive de Minsk et de ses environs. Les chambres à gaz mobiles Gaswagen qui y ont été déployées ont joué un rôle secondaire dans le processus d'extermination.

Un mémorial a été construit sur le site du camp. Il attire chaque année des centaines de visiteurs, surtout depuis la dissolution de l'Union soviétique qui a facilité les possibilités de voyager.

Convois vers Minsk et nombre des victimes[modifier | modifier le code]

De nombreux convois de juifs vers Minsk sont attestés  :

Provenance Nombre total
de convois
Nombre de personnes
transportées
Allemagne (Hambourg (2) Brême (2), Düsseldorf, Francfort-sur-le-Main, Berlin, Königsberg et Cologne) 7 6 658
Vienne 9 8 472 (12 ont survécu)
Protectorat de Bohême-Moravie (Theresienstadt :5, Brünn) 6 6 000
Pologne (Varsovie) 1 1 000

Dans ces 23 convois, 22 130 juifs ont été déportés vers Minsk. Selon la constatation du tribunal fédéral de Coblence, 90 % au moins ont été exterminés à Maly Trostenëts, soit environ 19 000 à 20 000. Il est possible, voire probable, que deux ou trois autres convois en provenance d'Europe de l'Ouest ont eu lieu, dont un depuis le camp de concentration de Dachau.

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. En biélorusse, Малы Трасьцянец, =Maly Tras’tsyanyets; en russe, Малый Тростенец, =Maly [i.e. Malyĭ] Trostenëts; on trouve aussi parfois Maly Trostinez, Maly Trostenez et aussi Klein Trostenez — c’est-à-dire (Малы Трасьцянец, littéralement ‘Petit’ Tras’tsyanyets), en opposition à la localité voisine nommée Вялікі Трасьцянец soit ‘Grand’ Tras’tsyanyets.