Maladie de Panama

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La maladie de Panama ou Fusariose du bananier est due à un champignon vivant dans le sol : le Fusarium oxysporum. Cette maladie tue les bananiers plus ou moins rapidement.

Évolution de la maladie[modifier | modifier le code]

On observe d'abord extérieurement un dessèchement et un jaunissement des plus vieilles feuilles qui cassent ensuite au niveau du pétiole, donnant l’aspect d’une jupe autour du bananier. S'il parvient à fructifier, le bananier touché donnera des fruits de très mauvaise qualité. Souvent, les jeunes plans touchés restent petits et malingres; et de toute façon, finissent très souvent par mourir.

Intérieurement, on observe une décoloration nette et typique des tissus vasculaires; aussi bien au niveau des racines, du bulbe, du (pseudo)tronc que du pédoncule des fleurs. Ceux-ci passent de jaune à rouge puis brun. Cette maladie se propage surtout via des rejets infectés et replantés.

Ceux-ci, qui semblent sains au départ, développent la maladie quelque temps plus tard. Les plantes atteintes ne fructifient pas, dépérissent et des plantations entières sont parfois totalement perdues. C'est encore plus vrai pour certaines variétés plus sensibles;

Ce champignon peut vivre dans le sol plus de 25-30 ans et infecter les nouveaux bananiers sensibles plantés. De plus, il n’existe malheureusement actuellement aucun remède efficace contre la fusariose du bananier...

Lutte contre la maladie de Panama[modifier | modifier le code]

Seules des mesures préventives et radicales permettent de limiter la propagation de la maladie :

  • Détruire systématiquement et immédiatement les plantes malades et leurs rejets qui sont probablement infectés (même s’ils ne présentent pas de symptômes).
  • Ne pas disperser les résidus de bananiers malades (prendre aussi garde à la terre collée aux outils, chaussures, etc).
  • Planter des variétés résistantes.