Malacosteus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Malacosteus est un genre de poissons vivant près des abysses, dans la zone aphotique. Ils sont classés dans la sous-famille des Malacosteinae dans la famille des Stomiidae, ou bien dans une famille à part, celle des Malacosteidae.

Le nom Malacosteus est dérivé du grec malakos signifiant « mou » et d'osteon signifiant « os ». En anglais, les espèces de ce genre sont aussi appelées "rat-trap fish", signifiant "poisson piège à rats", en raison de la structure ouverte et peu commune de leurs mâchoires[1].

Une bioluminescence particulière[modifier | modifier le code]

Le genre Malacosteus et les genres Aristostomias et Pachystomias sont les seuls poissons qui produisent la bioluminescence rouge, grâce à un photophore placé sous chaque orbite, et un repli de peau sous leur œil les empêchant d'être éblouis par leur propre lumière[2]. Étant donné que la majeure partie de leurs proies ne sont pas capables de percevoir la lumière correspondant à ces longueurs d'onde, ceci permet aux Malacosteus de chasser avec un faisceau de lumière "invisible".

De plus, les Malacosteus sont les seuls animaux employant un dérivé de chlorophylle pour percevoir la lumière rouge[3]. Ils tireraient ce pigment des copépodes qu'ils consomment[2].

Répartition et habitat[modifier | modifier le code]

Répartition géographique[modifier | modifier le code]

On les trouve dans les océans du monde entier, excepté l'Arctique et la région bordant l'Antarctique.

M. Niger est trouvé entre 66° N et 33° S, à l'exception de la mer Méditerranée, alors que M. australis est trouvé dans la zone de transition méridionale entre 25° à 45° S, dans le courant circumpolaire antarctique. M. Niger semble être remplacé par M. australis en dessous de 30° S, alors que M. australis n'est pas aperçu au nord de cette latitude en dehors de l'océan Indien et de l'archipel Indo-Australien.

Habitat[modifier | modifier le code]

Les deux espèces sont habituellement trouvées dans la zone mésopélagique, à plus de 500 mètres de profondeur. Les Malacosteus sont les seuls Stomiidés connus qui ne semblent pas effectuer de migration verticale journalière vers la surface[3].

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Des espèces en ballotement[modifier | modifier le code]

Par le passé, ce genre a contenu trois espèces : M. niger (l'espèce type), M. choristodactylus et M. danae, avec la validité des deux dernières contesté par différents auteurs à diverses reprises.

En 2007, Kenaley a examiné plus de 450 spécimens d'espèce de Malacosteus, et a mis à jour le genre avec deux espèces : Malacosteus niger et Malacosteus australis[3].

Liste d'espèces[modifier | modifier le code]

Selon FishBase :

Pour le moment, l'ITIS et WoRMS en sont restés à :

Taxons synonymes[modifier | modifier le code]

Selon FishBase[4] :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Source[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Ellis, R., Deep Atlantic: Life, Death, and Exploration in the Abyss, New York, Alfred A. Knopf,‎ 1996, 1e éd. (ISBN 978-0-679-43324-8, lien LCCN?)
  2. a et b (fr) Prédateurs des ténèbres
  3. a, b et c (en) Kenaley, C.P, « Revision of the Stoplight Loosejaw Genus Malacosteus (Teleostei: Stomiidae: Malacosteinae), with Description of a New Species from the Temperate Southern Hemisphere and Indian Ocean », Copeia, vol. 2007, no 4,‎ 2007, p. 886–900
  4. (en) Liste des taxons de Malacosteus