Malédiction

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec [[]].
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Malédiction (homonymie).


Les malédictions peuvent souvent s'appliquer à des personnalités publiques qui se sont attiré à juste titre on non, la vindicte de certaines individualités ou de certains groupes et que ceux-ci leur font "payer" pour un acte délictueux ou supposé tel, parfois pour une infraction à une "loi morale", ou considérée telle.. que la personne ou le

groupe vindicatif estime devoir châtier. On a vu certaines vedettes des médias, des artistes célèbres ou non, ou des personnalités politiques se trouver ainsi atteintes par une déveine particulièrement frappante et inexplicable, ou pire encore atteintes dans leur déroulement de vie (parfois des accidents mortels ou handicapants), et/ou dans leur santé. Sans bien sûr, donner des noms de ces "victimes", citons l'exemple des "rôles maudits" qui commence à être connu, tels que ceux de démons, de vampires etc.. qu'il s'avère à l'usage être pour le moins "imprudent" d'incarner à l'écran..

On a vu dans ce cadre précis, certains acteurs sombrer dans des maladies dites "mentales", là où d'aucuns ont reconnu l'effet d'une malédiction, on a vu aussi des accidents paraissant particulièrement malchanceux frapper plus ou moins gravement des acteurs ou actrices célèbres.

La caractéristique essentielle d'une malédiction "réussie" est la difficulté à la distinguer des apparences du hasard, ou du Karma normal, et donc de pouvoir la neutraliser, que ce soit par une cure psychologique ou analytique, par l'application d'une pensée positive, ou de toute autre forme d'aide, qu'elle soit religieuse, professionnelle, familiale ou amicale.

Ces derniers types de malédictions "personnelles" et individuelles rejoignent bien entendu les malédictions médiatiques et religieuses.. Le domaine de la politique est particulièrement fourni en phénomènes de ce type, passant le plus souvent inaperçus du fait des tensions extrêmes considérées comme "normales", sinon "naturelles"... en un tel milieu.

  • Sort de protection des livres, des inscriptions dans les livres, particulièrement médiévaux, visant à les préserver du vol ou dégradation.