Makrouh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher


Makrouh (arabe : مكروه [Makrūh]) est un terme du droit musulman désignant un acte indésirable, détestable, mais non répréhensible.

L'école de jurisprudence hanafite fut la première à introduire une nuance au sein de cette catégorie d'actes. Elle distingue en effet le makrouh tanzîhan et le makrouh tahrîman. La première catégorie désigne les actes simplement détestables, tandis que la seconde désigne les actes quasi illicites ou conjecturalement illicites. Cette subtilité reflète un principe de précaution empêchant de déclarer le caractère illicite (harâm) d'une chose en l'absence d'une preuve textuelle à la fois authentique et explicite, car il s'agit d'une prérogative divine que nul ne peut s'arroger sans risquer d'être parmi ceux qui « déclarent illicite ce que Dieu a rendu licite ».