Makhluf al-Balbali

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Makhluf ibn `Alî ibn Salih al-Balbālī (en arabe, مخلوف بن علي بن صالح البلبالي) ( - après 1533) était un érudit musulman du Nord et de l'Ouest de l'Afrique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est venu de l'oasis de Tabelbala. Après avoir passé sa jeunesse dans le commerce, il a étudié à Oualata et au Maroc. Il s'est ensuite rendu en Afrique occidentale pour enseigner à Kano, Katsina, et Tombouctou. Enfin. il est rentré au Maroc pour enseigner à Marrakech.

A Marrakech, il tomba malade et retourna à Tabelbala o;u il mourut après l'an 940 H (1533-1534).

Parmi ses fatwas survivants est un jugement que les esclaves originaires de pays musulmans établis ont le droit à la liberté[1].

Référence[modifier | modifier le code]

  1. Arabic literature of Africa: the writings of Central Sudanic Africa, Volume 2, ed. John Hunwick and R. S. O'Fahey, Leiden : Brill (1995)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]