Makanza

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bangala (homonymie).
Territoire de Makanza
Administration
Pays Drapeau de la République démocratique du Congo République démocratique du Congo
Province Équateur
District District de l'Équateur
Nombre
de députés
1
Démographie
Population 41 447 hab. (2004)
Densité 5,8 hab./km2
Langue nationale Lingala
Géographie
Superficie 7 091 km2
Sources
Communes et Territoires - Villes - Provinces

Makanza ou Mankanza, anciennement connue sous le nom de Station Bangala puis de Nouvelle-Anvers ou Nieuw-Antwerpen, est un territoire et une localité de la province de l'Équateur en République démocratique du Congo. C'est aussi un port sur le fleuve Congo. Située à mi-chemin entre Kinshasa (anciennement Léopoldville) et Kisangani (anciennement Stanleyville), le lieu abrita un comptoir européen dès les années 1890. La localité fut l'une des principales étapes de l'expédition de secours à Emin Pasha.

Les Bangalas, occupant la région, furent parmi les premiers peuples à entrer au contact des colonisateurs. Leur langue, le lingala, finit par se confondre avec la langue du fleuve, lingua franca anciennement connue sous le nom de « lobangi ».

Secteurs[modifier | modifier le code]

Le territoire de Makanza compte 3 secteurs :

  1. Bangala, 4 groupements de 34 villages,
  2. Mweko, 2 groupements de 21 villages,
  3. Ndobo, 4 groupements de 17 villages.

Localités[modifier | modifier le code]

Carte de Makanza / Station Bangala vers 1890.

Les principales localités sont :

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1994 2004
37 048 41 447


Personnalités[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]