Sovereign of the Seas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Majesty of the Seas)
Aller à : navigation, rechercher
Sovereign of the Seas
Image illustrative de l'article Sovereign of the Seas

Type Navire de croisière
Caractéristiques techniques
Longueur 268 m
Maître-bau 32 m
Déplacement 73 941 tonnes
Propulsion 2 hélices, 4 diesels PC 20 (Pielstick)
Puissance 27 800 ch
Vitesse 21 nœuds
Ponts 14
Autres caractéristiques
Passagers 2 354
Équipage 827
Chantier naval Chantiers de l'Atlantique Drapeau de la France France
Armateur Royal Caribbean
Affréteur Pullmantur
Pavillon Drapeau des Bahamas Bahamas
IMO IMO 8512281

Le Sovereign of the Seas (« Souverain des mers ») est le premier d'une série de trois paquebots identiques construit par les Chantiers de l'Atlantique à Saint-Nazaire pour le compte de Royal Caribbean International et sous les couleurs de Royal Caribbean Cruise Line, sous pavillon norvégien.

Construction du Sovereign of the Seas[modifier | modifier le code]

Le premier, le Sovereign of the Seas est un défit, à l'époque, pour les Chantiers de l'Atlantique. C'est le premier très gros navire à passagers construit depuis le France (2 600 passagers). Entre la commande et la livraison en 1986, il ne s'écoulera que 29 mois, un record.

Avec cette performance les Chantiers de l'Atlantique vont se faire une réputation en utilisant l'assemblage et la préfabrication lourde des tous les éléments du navire. À la suite de ce bateau, sont lancés le Monarch of the Seas et un an plus tard le Majesty of the Seas.

Construction du Monarch of the Seas[modifier | modifier le code]

En décembre 1990 un grave incendie se déclare à bord du Monarch of the Seas. À l'époque le bateau est en cours de finition, la coque est terminée et il ne reste qu'une partie des aménagements à finir. Notamment, le système de lutte contre le feu n'est pas encore opérationnel et l'incendie, dû à un accident de soudure, ravage le tiers avant.

Tous les pompiers de la région sont mis à contribution. Mais il faut plusieurs heures pour éteindre le sinistre. Le lendemain, le constat est clair : plus d'un tiers des aménagements du navire est détruit. Les Chantiers de l'Atlantique ont alors deux possibilités : soit vendre le bateau aux ferrailleurs ou le réparer. C'est cette deuxième solution qui est retenue. Ainsi, le chantier naval se lance dans une course contre la montre : découper toute la partie avant pour la remplacer par un nouveau tronçon rénové avec la réfection de toutes les installations dans un délai minimum.

Le troisième bateau, le Majesty of the Seas, est depuis plus de 20 ans, opérationnel. Pendant la découpe de l'avant du Monarch de nouveaux morceaux du Majesty étaient préparés, puisque c'était deux navires identiques. Ces morceaux ont alors été utilisé pour réparer le Monarch. Pendant cette période, les Chantiers de l'Atlantique ont travaillé nuit et jour pour rattraper le retard .

Ainsi, le Monarch of the Seas fut livré avec 8 mois de retard sur le calendrier prévu. Le Majesty of the Seas quant à lui sera livré dans les temps.

Superstition[modifier | modifier le code]

Chez les marins, la superstition dit qu'un bateau ne doit pas porter le nom d'un autre bateau. Or, le Monarch of the Seas a porté pendant quelque temps, sur son étrave, le nom du Majesty of the Seas qui était prévue pour l'étrave du troisième navire et qui devint le morceaux de remplacement. Ce fait est suffisant pour les marins pour dire que ce bateau « a la poisse ».

Étrange coïncidence, depuis sa construction ce bateau est poursuivi par des problèmes..... (incendie, inondation, échouage, casse moteur).

Les trois navires-jumeaux[modifier | modifier le code]

Sovereign of the Seas[modifier | modifier le code]

  • Numéro de coque : A 29
  • Livraison : 1988

Monarch of the Seas[modifier | modifier le code]

  • Numéro de coque : A 30
  • Livraison : 1991

Majesty of the Seas[modifier | modifier le code]

  • Numéro de coque : B 30
  • Livraison : 1992
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Précédé par Sovereign of the Seas Suivi par
Norway
Queen Mary 2 05 KMJ.jpg
Plus grand (tonnage) paquebot du Monde
1990 - 1996
Norway