Maison royale de Semou Ndiké Diouf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'antilope
Totem et symbole de la famille Diouf

Description de cette image, également commentée ci-après

Le totem de cette famille est l'antilope, symbole de la grâce, royauté, sagesse, travail dur et protecteur dans la mythologie Sérère.

Pays Royaume du Sine
Sénégal Sénégal
Lignée Lamane Djigan Diouf (c XIe siècle)

et

Maad Ndaah Ndiémé Diouf (c 1290)
Titres Maad a Sinig
Mad a Sinig
Maad Sine
Bour Sine
Fondation c 1724
Maad Semou Ndiké Diouf
Déposition Maad a Sinig Mahecor Diouf (Roi du Sine, Sénégal. Mort: 1969)
Dissolution 1969
Ethnicité Africains
Sénégambiens
Sérères

La Maison Royale de Semou Ndiké Diouf ou Semou Njekeh Joof en Gambie (aussi connu comme : « Mbin Semou Ndiké Diouf » ou « Mbin Semou Njike Juuf » dans la langue Sérère, ou « Keur Semou Ndiké Diouf » ou « Keur Semou Djiké » en wolof) est une dynastie royale qui a régné sur le Royaume du Sine - aujourd'hui Sénégal.

Histoire[modifier | modifier le code]

La Maison Royale de Semou Ndiké Diouf a été fondée au début du XVIIIe siècle par Maad Semou Ndiké Diouf. Il s'agit de la troisième et dernière maison royale fondée par la Dynastie Diouf paternelle de Sine et du Saloum pendant la période Guelwar - depuis le règne de Maad a Sinig Maysa Wali Jaxateh Manneh et Maad a Sinig Mahecor Diouf (1350 et 1969 respectivement[1],[2]. De la date de sa fondation jusqu'à la dissolution du Sine en 1969, au moins 7 rois issus de cette maison royale se sont succédé sur le trône du Sine[3].

Liste des Rois[modifier | modifier le code]

Liste des rois de la Maison Royale de Semou Ndiké Diouf :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alioune Sarr, « Histoire du Sine-Saloum (Sénégal) », Bulletin de l'IFAN, no 3-4, tome 46, série B,‎ 1986-1987, p. 211-283 (lire en ligne). Introduction, bibliographie et notes par Charles Becker.
  • Niokhobaye Diouf, « Chronique du royaume du Sine », Bulletin de l'IFAN, no 4, Tome 34, Série B,‎ 1972, p. 702-777 (lire en ligne). Suivie de notes sur les traditions orales et les sources écrites concernant le royaume du Sine par Charles Becker et Victor Martin.
  • (en) Martin A. Klein, Islam and Imperialism in Senegal Sine-Saloum, 1847-1914, Edinburgh University Press,‎ 1968

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alioune Sarr, p. 19
  2. a, b, c, d, e et f Martin A. Klein, p. XV
  3. Niokhobaye Diouf, p. 722-725
  4. Niokhobaye Diouf, p. 722-733
  5. a et b Niokhobaye Diouf
  6. Martin A. Klein, p. 106-112
  7. Niokhobaye Diouf, p. 731