Maison de la Radio (France)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Maison de Radio France)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Maison de la Radio.
La Maison de la Radio
La maison de la Radio vue depuis le pont de Grenelle, en septembre 2004.
La maison de la Radio vue depuis le pont de Grenelle, en septembre 2004.
Présentation
Architecte Henry Bernard
Date de construction 1952-1963
Dimensions 68 m
Destination initiale Siège de la Radiodiffusion-télévision française
Destination actuelle Siège de Radio France
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Localité Paris
Adresse 116, avenue du Président-Kennedy
Localisation
Coordonnées 48° 51′ 09″ N 2° 16′ 41″ E / 48.852556, 2.27802848° 51′ 09″ Nord 2° 16′ 41″ Est / 48.852556, 2.278028  

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
La Maison de la Radio

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
La Maison de la Radio

La maison de la Radio, surnommée maison ronde parfois appelée la maison de Radio France, est un bâtiment conçu par l’architecte Henry Bernard pour accueillir la radio-télévision publique française, inauguré le 14 décembre 1963. Elle est constituée d'une couronne de 500 m de circonférence et d'une tour de 68 m de hauteur, en son centre. Elle abrite 1 000 bureaux et 61 studios d'enregistrement. Elle est située avenue du Président-Kennedy, dans le 16e arrondissement de Paris. C’est, depuis 1975, le siège de la société Radio France.

(M) Elle est desservie à 750 m vers le nord par la station de métro Passy.
La gare de l'avenue du Président Kennedy (ligne C du RER) est toute proche (côté nord de la rue du Ranelagh).

Histoire[modifier | modifier le code]

Logo de la Maison de la Radio, 2014.

La construction d’un bâtiment pour les services de radio-télévision est décidée dans les années 1950. L’État acquiert en 1952 le terrain du 16e arrondissement de Paris en bordure de Seine, où se situait auparavant une usine à gaz, désaffectée en 1928, puis un stade. Les plans sont dressés par l’architecte Henry Bernard.

La maison de la Radio est inaugurée le 14 décembre 1963[1] par Charles de Gaulle[2], président de la République française, en présence d'André Malraux, ministre d’État chargé des Affaires culturelles[3].

La maison est successivement le siège de la Radiodiffusion-télévision française (RTF) de décembre 1963 au 27 juin 1964, puis de l’Office de radiodiffusion télévision française jusqu’au 31 décembre 1974. Elle abrite alors la direction, les services et les studios de radio de l’Office, ainsi que quelques auditoriums souvent utilisés comme studios de télévision.

Lors de l’éclatement de l’ORTF le 1er janvier 1975, elle est attribuée à Radio France et prend le nom de « maison de la Radio ».

Les 50 ans de la maison de radio-France ont été fêtés le 14 décembre 2013, avec une allocution du président de la République française, et un spectacle avec notamment Eddy Mitchell[4].

Architecture et équipements[modifier | modifier le code]

Maison de la radio vue depuis la Tour Eiffel

Le bâtiment consiste en une couronne de 500 m de circonférence avec une tour de 68 m de hauteur en son centre. Sa forme très particulière a inspiré les logotypes successifs de Radio France.

Outre les services centraux de Radio France, tout comme les services et studios de plusieurs de ses stations, ainsi que de RFI, la maison accueillait (jusqu'à leur fermeture pour travaux en 2007) un musée consacré à la radiodiffusion, à la télévision et aux techniques d'enregistrement du son, une soixantaine de studios d'enregistrement et un studio de télévision célèbre, le « studio 102 ». Elle possède une salle de concert symphonique, la « salle Olivier-Messiaen ».

Depuis sa construction, ses 100 000 m² bénéficient d'un forage de 600 m de profondeur, lui permettant de se chauffer grâce à l'énergie géothermique. L'eau extraite du bassin de l'Albien à une température de 27° C alimente l'ensemble du système de chauffage. L'eau, avant d'être rejetée à 7° C dans les égouts publics, sert à l'alimentation du système de climatisation des grands studios de radio et de télévision situés dans la « petite couronne » du bâtiment.

La maison de la Radio fait partie des quelques bâtiments parisiens à disposer d'un abri anti-atomique, au même titre que le palais de l'Élysée ou le bâtiment de l'ancien ministère de l’Air situé à la Cité de l'Air sur le Boulevard Victor.

Réhabilitation du bâtiment[modifier | modifier le code]

Restauration de la Maison de la Radio par AS.Architecture-Studio

En 2003, le Préfet de police de Paris a ordonné l'évacuation de la tour centrale qui n'était plus aux normes anti-incendie, une étude ayant montré qu'elle resistait à l'incendie entre 11 et 40 min. Plusieurs rapports ont alors envisagé le déménagement des différentes radios publiques vers un autre site. La Maison de la radio aurait alors été revendue ou aurait, après travaux, hébergé un autre service de l'État. Le ministère des Affaires étrangères et le Tribunal de grande instance de Paris avaient été évoqués. Ces solutions étaient jugées moins coûteuses que la réhabilitation du bâtiment, surtout si les différents services de Radio France occupaient toujours les locaux pendant ces travaux.

Néanmoins, il fut décidé en 2005, en partie pour des raisons politiques[5] et historiques, de lancer un chantier de réhabilitation pour l'ensemble de la Maison de la Radio avec les cabinets Architecture-studio en maître d'œuvre, « Changement à vue » pour la scénographie et Nagata Acoustics et Lamoureux pour l'acoustique. Outre une mise aux normes anti-incendies et un désamiantage de tout le bâtiment, il fut décidé de profiter du chantier pour la construction d'une nouvelle salle de concert symphonique de 1 400 places, d'un parking souterrain et du remplacement du parking actuel de surface par des jardins. L'ensemble des travaux devaient être terminés en 2013 pour un coût estimé de 384 millions d'euros[6] mais l'inauguration de l'auditorium est repoussée au 14 novembre 2014. L'orgue prévu pour l'auditorium, réalisé par la manufacture Gerhard Grenzing et terminé dès la fin 2013, n'est pas installé à cette occasion. Annoncé pour la saison 2015-2016, il pourrait finalement être cédé pour plus d'un million d'euros à une salle étrangère, comme contribution au plan de réduction des coûts de Radio France. L'auditorium resterait donc dépourvu d'orgue.

1 m

i

0

France Inter réintègre la Maison de la Radio le 21 mai 2014.

Dessertes[modifier | modifier le code]

(M) Ce site est desservi par la station de métro Passy.
RER.svg(C) Ce site est desservi par la gare : Avenue du Président Kennedy.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Site officiel

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le 50° anniversaire de l'inauguration vient d'être fété par Radio-France
  2. « A tant d’idées, de mots, d’images, de sons lancés sur les ondes merveilleuses…fallait-il une maison ? Oui ! » déclarait le général de Gaulle lors de l’inauguration du bâtiment le 14 décembre 1963.
  3. Une vidéo de l'INA enregistre l'événement http://www.ina.fr/video/I00011617
  4. http://www.radiofrance.fr/espace-pro/evenements/la-maison-de-la-radio-fete-ses-50-ans
  5. Renaud Donnedieu de Vabres déclara lors d'une audition à la Cour des comptes que « Des procès en démantèlement du service public n'auraient pas manqué d'être alimentés par un déménagement », "Pas de déménagement pour la Maison ronde", Les Échos, 7 janvier 2008.
  6. "La Facture du chantier de Radio-France s'alourdit", Les Échos, 7 janvier 2008