Maison d'Orange-Nassau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Maison d’Orange-Nassau

Description de cette image, également commentée ci-après

Armoiries royales des Pays-Bas.

Type Maison royale
Dénomination Huis Oranje-Nassau (néerlandais)
Pays Royaumes des Pays-Bas, d’Angleterre, d’Écosse et d’Irlande
Grand-duché de Luxembourg
Principauté, comté et duché de Nassau
Principauté d’Orange
Lignée Maison de Nassau
Chef actuel Willem-Alexander, roi des Pays-Bas
Fondation 15 juillet 1544 (470 ans)
Guillaume de Nassau, prince d’Orange
Ethnicité Néerlandaise aux origines allemandes

La maison d’Orange-Nassau (en néerlandais, Huis Oranje-Nassau) est la maison régnante des Pays-Bas à partir de 1814 avec Guillaume Ier des Pays-Bas jusqu’à nos jours. À partir de 1948, avec l’abdication de la reine Wilhelmine, la couronne est passée à la famille de Mecklembourg-Schwerin jusqu’à l’abdication de la reine Juliana, puis à la famille de Lippe-Biesterfeld jusqu’à l’abdication de la reine Beatrix, puis à la famille van Amsberg avec le roi Willem-Alexander qui constituent selon la loi, la maison d’Orange-Nassau.

Dès le XVIe siècle cette famille qui descend du prince d’Orange, comte de Nassau, Guillaume Ier, a joué un rôle militaire important au sein de la République des Provinces-Unies, qui avait confié à plusieurs de ses membres la fonction de stathouder de la province de Hollande. Ils ne furent jamais ni seigneurs ni souverains des Pays-Bas avant 1814, la souveraineté étant exercée par le grand-pensionnaire de Hollande de concert avec « Leurs Hautes Puissances » (LL. HH. PP.) les États généraux des Provinces-Unies au service desquels les stathouders étaient fonctionnaires, auxquels ils étaient soumis et par qui ils étaient nommés.

Historique[modifier | modifier le code]

La Maison d'Orange-Nassau (issue de la Principauté d'Orange) règne sur les Pays-Bas depuis 1814 avec Guillaume Ier des Pays-Bas.

Cette famille descend en ligne masculine de Jean VI de Nassau-Dillenbourg frère cadet de Guillaume Ier d'Orange-Nassau (dit « Guillaume le Taciturne ») qui a mené à l'indépendance des Provinces-Unies en organisant le Soulèvement des Pays-Bas espagnols (ou révolte hollandaise) (du Cercle de Bourgogne de l'empire germanique, ex Pays-Bas bourguignons de l'État bourguignon) contre la Maison des Habsbourg d'Espagne au XVIe siècle.

Stathouders de Hollande de la maison d'Orange-Nassau, jusqu'à Guillaume Ier premier souverain des Pays-Bas[modifier | modifier le code]

Généalogie succincte[modifier | modifier le code]

Jean V Comte de Nassau-Dillenbourg, 1455-1516, Stathouder de Gueldre
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Jean IV Prince d'Orange, 1475-1502
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Guillaume « le Riche » Comte de Nassau-Dillenbourg1487- 1559
 
 
 
 
 
Henri III Comte de Nassau-Breda 1483-1538
 
Claude de Chalon 1498-1521
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Guillaume Ier « le Taciturne » 1533-1584, Prince d'Orange 1544, Stathouder de Hollande, Zélande & Utrecht, assassiné par un agent d'Espagne
 
Louis 1538–1574 mort au combat contre l'Espagne
 
Adolphe 1540–1568 mort au combat contre l'Espagne
 
Henri 1550-1574 mort au combat contre l'Espagne
 
Jean VI « l'Aîné » 1535–1606, Stathouder de Gueldre
 
 
René de Chalon 1519–1544, Prince d'Orange,1521
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Philippe-Guillaume 1554–1618, Prince d'Orange, 1584
 
Maurice 1567–1625, Prince d'Orange,1618, Stathouder de Hollande, Zélande, Utrecht, etc.
 
Frédéric-Henri 1584–1647, Prince d'Orange, 1625, Stathouder de Hollande, Zélande, Utrecht, Gueldre et Overijssel
 
Louise Juliana 1576-1644 mariées Frederick IV Elector Palatine
 
Élisabeth 1577-1642 mariées Henri de La Tour d'Auvergne, Duc de Bouillon
 
 
William Louis « Us Heit », Comte de Nassau-Dillenburg 1560–1620, Stathouder de Frise, Groningue et Drenthe
 
Ernst Casimir, Comte de Nassau-Dietz 1573–1632, Stathouder de Frise, Groningue et Drenthe
 
Jean VII « le Milieu », Comte de Nassau-Siegen, 1561-1623
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Frederick V, électeur, comte palatin du Rhin, 1610 & Roi de Bohême 1619-21
 
 
Henri de la Tour d'Auvergne, vicomte de Turenne, maréchal de France 1611-1675
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Charles Ier Roi d'Angleterre 1625-1649
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Guillaume II 1626-1650,Prince d'Orange & Stathouder de Hollande, Zélande, etc,1647
 
Marie, Princess Royale Jacques II
 
Albertine-Agnès
 
 
 
 
 
Guillaume-Frédéric,1613-1664 Comte plus tard Prince de Nassau-Dietz, Stathouder de Frise, Groningue et Drenthe
 
 
 
Henry Casimir I Comte de Nassau-Dietz,1612–1640, Stathouder de Frise, Groningue et Drenthe
 
Jean Maurice « le Brésilien », Prince de Nassau-Siegen,1604–1679, Gouv. du Brésil néerlandais, Feld-Maréchal de armée néerlandaise
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Guillaume III 1650-1702,Prince d'Orange 1650, Stathouder de Hollande, Zélande, etc, 1672, Roi d'Angleterre, 1689
 
Marie II d'Angleterre
 
 
 
 
 
Henry Casimir II, Prince de Nassau-Dietz, 1657-1696, Stathouder de Frise, Groningue et Drenthe
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Jean Guillaume Friso 1687-1711, Prince d'Orange, 1702, Stathouder de Frise 1696
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Anne, Princesse Royale d'Angleterre
 
Guillaume IV 1711–1751, Prince d'Orange, Stathouder de Hollande, Zélande, etc. 1747
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Wilhelmine de Prusse
 
 
Guillaume V 1748–1806, Prince d'Orange, 1751 Stathouder de Hollande, Zélande, etc. 1751-1795
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Guillaume Ier Roi des Pays-Bas, 1814
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Armoiries succinctes et histoire des armoiries[modifier | modifier le code]

Pour les armoiries complètes de la maison d'Orange-Nassau, voir Armorial de la maison de Nassau, section lignée ottonienne.

La galerie ci-dessous montre les armoiries utilisées par les membres de la maison d'Orange-Nassau. Leur complexité croissante et l'utilisation de couronnes montre comment les armes sont utilisées pour refléter la position politique croissante et les aspirations de la famille royale.

Les lointains cousins de la lignée Walramian ajoutèrent une couronne rouge pour se distinguer de la lignée ottonienne. Le fait que ces armes ont été très similaires à celles des comtes de Bourgogne (Franche-Comté) ne semble pas causer trop de confusion.

Henri III de Nassau-Breda est venu aux Pays-Bas en 1499 comme héritier de son oncle, Engelbert de Nassau-Breda. Ses armes et celles de son oncle sont montrées ci-dessous. Quand Philibert, prince d'Orange est mort en 1530, le fils de sa sœur René de Nassau-Breda a hérité de la principauté d'Orange à la condition qu'il utilise le nom et les armoiries de la famille de Châlon-Orange. L'Histoire le connaît comme René de Châlon plutôt que comme René de Nassau-Breda. Les 1er et 4e quartiers montrent les armes de Châlons-Arlay (de gueules à la bande d'or) et des princes d'Orange (d'or, au cor d'azur, lié, enguiché et virolé de gueules). La croix bleu et or constitue les armes de Jeanne de Genève, qui a épousé l'un des princes de Châlons. Les 2e et 3e quartiers montrent les armes de Bretagne et de Luxembourg-Saint-Pol. L'écusson sur-le-tout montre les armes paternelles, écartelé de Nassau et de Breda[2]. Le père de Guillaume le Taciturne, Guillaume le Riche, était riche seulement chez les enfants. Il portait les armes suivantes : écartelé, au premier de Nassau, au deuxième de Katzenelnbogen, au troisième de Vianden, au quatrième de Dietz.

Aux XVIe et XVIIe siècles, les princes d'Orange utilisèrent les ensembles d'armes suivants. En devenant prince d'Orange, Guillaume plaça les armes de Châlon-Arlay au centre (sur-le-tout) des armes de son père. Il utilisa ces armes jusqu'en 1582, quand il acheta le marquisat de Veere et Flessingue. Il avait été la propriété de Philippe II, depuis 1567, mais était tombé dans les arriérés à la province. En 1580, la cour de Hollande lui proposé à la vendre.[pas clair] Guillaume l'acheta, car il avait donné deux voix de plus dans les États de Zélande. Il appartint au gouvernement des deux villes, et ne pouvait donc désigner leurs magistrats. Il en avait déjà une en tant que premier noble pour Philippe Guillaume, qui avait hérité de Maartensdijk. Ce qui fit de Guillaume le membre dominant des États de Zélande. C'était une version plus petite du comté de Zeeland (et Pays-Bas), promise à William, et qui fut une puissante base politique pour ses descendants. William ensuite ajouta le bouclier de Veere et Buren à ses armes, comme indiqué dans les armes de Frédéric-Henri, Guillaume II et Guillaume III, avec les armes du marquisat en haut au centre, et les armes du comté de Buren en bas au centre. Guillaume commença également la tradition de garder le nombre de billettes dans le quart supérieur gauche (de Nassau) à 17, pour symboliser les 17 provinces des Pays-Bas bourguignons des Habsbourg, qu'il voulut toujours réunir en une seule nation[3].

Les princes d'Orange ont également eu des armes personnelles avant qu'ils ne deviennent princes régnant. Maurice n'a jamais changé, comme il a rarement utilisé le titre de prince d'Orange. Certains autres sont :

Guillaume VI d'Orange retourna aux Pays-Bas en 1813. Quand il devint roi, il combina les anciennes armes des États-Généraux des Provinces-Unies avec les billettes des armes de Nassau et ajouta une couronne royale.


En 1907, la reine Wilhelmina décréta que, désormais, ses descendants devraient porter le titre de Prince (ou Princesse) d'Orange-Nassau, et que le nom de la maison serait Orange-Nassau (en néerlandais Oranje-Nassau). Seulement ceux des membres de la maison royale néerlandaise faisant partie de la "famille royale" restreinte peuvent utiliser le titre de prince ou princesse des Pays-Bas. Wilhelmina remplaça la couronne sur les armes par une couronne royale[8].

Les membres individuels de la maison d'Orange-Nassau ont également donné leurs propres armes au monarque régnant, comme au Royaume-Uni. Ce sont généralement les armes royales : écartelé aux armes de la principauté d'Orange, et sur-le-tout aux armes paternelles. Pour Willem-Alexander, ancien prince d'Orange, devenu roi des Pays-Bas, c'est :

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g et h Johannes Baptist Rietstap, Armorial general, vol. vol.2, Baltimore, Genealogical Publishing Co.,‎ 2003, 2e éd. (ISBN 978-0-8063-4811-7, LCCN 65021472), p. 297
  2. (en) Marion Ethel Grew, The House of Orange, 36 Essex Street, Strand, London W.C.2, Methuen & Co. Ltd,‎ 1947
  3. (en) Herbert H. Rowen, The princes of Orange: the stadholders in the Dutch Republic, Baltimore, Cambridge University Press,‎ 1988, 2e éd. (ISBN 978-0-8063-4811-7, LCCN 65021472), p. 29
  4. (en) K(enneth) H(arold) D(obson) Haley, The Dutch in the Seventeenth Century, Thames and Hudson,‎ 1972, 1e éd., poche (ISBN 978-0-15-518473-2, LCCN 72157880), p. 78
  5. Anonymous, « Wapenbord van Prins Maurits met het devies van de Engelse orde van de Kouseband », Exhibit of a painted woodcut of Maurice's Arms encircled by the Order of the Garter in the Rijksmuseum, Amsterdam, Rijksmuseum, Amsterdam (consulté le 26 April 2011)
  6. Johannes Baptist Rietstap, Armorial général, contenant la description des armoiries des familles nobles et patriciennes de l'Europe: précédé d'un dictionnaire des termes du blason, G.B. van Goor,‎ 1861, p. 746
  7. Pieter Post, « Coat of Arms as depicted in "Begraeffenisse van syne hoogheyt Frederick Hendrick" », engraving, in the collection of, Rijksmuseum, Amsterdam,‎ 1651 (consulté le 1 June 2011)
  8. « The Official Website of the Dutch Royal House in English » (consulté le 26 April 2011)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]