Maison d'art Bernard-Anthonioz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Maison d’art Bernard-Anthonioz a été créée en mars 2006 par la Fondation nationale des arts graphiques et plastiques, pour soutenir et diffuser la création contemporaine. Elle porte le nom du premier directeur de la fondation, Bernard Anthonioz (1921-1994), à l’origine de la politique en matière de création artistique du ministère des Affaires culturelles d’André Malraux[1]

Localisation et historique[modifier | modifier le code]

Elle se situe à Nogent-sur-Marne, dans le département du Val-de-Marne, où la Fondation nationale des arts graphiques et plastiques possède un complexe original constitué de la Maison nationale des artistes - maison de retraite pour artistes âgés- et de deux cités d’artistes en activité, soit environ une centaine de créateurs présents sur le site.

La création de la Maison d’art Bernard-Anthonioz a été rendue possible grâce au réaménagement de la Maison nationale des artistes qui a laissé vacant tout le rez-de-chaussée du château Smith-Champion situé au 16 rue Charles-VII. Installée dans ce bâtiment du XVIIe siècle, la Maison d’art Bernard-Anthonioz offre depuis sa situation dominante, un point de vue « picturesque » sur le territoire environnant. Largement ouvert sur un parc à l’anglaise, elle cohabite visuellement avec le panorama des tours d’immeubles en arrière-plan[2]. La Maison d’art Bernard-Anthonioz s’insère dans cette demeure patrimoniale dont l’aménagement a été confié aux architectes Pin & Bizouard, qui ont réalisé de nombreuses créations ou rénovations/réhabilitations pour des structures culturelles. Les ouvertures créées, et la déambulation circulaire fluide permettent un dialogue entre les œuvres présentées, la demeure du XVIIe siècle et le parc[3].

Programmation[modifier | modifier le code]

Cinq expositions ont lieu chaque année, d’une durée d’environ deux mois. Ces expositions privilégient la présentation de la création contemporaine en exposant de jeunes artistes (mais pas seulement), français et étrangers. Les expositions peuvent être monographiques ou collectives, le commissariat étant assuré par l’équipe de la Maison d’art ou par des commissaires extérieurs. La Maison d’art Bernard-Anthonioz expose principalement des œuvres photographiques, filmiques ou graphiques. Elle réalise également des expositions en partenariat ou coproduction avec d’autres institutions culturelles, de façon régulière et pérenne avec le Jeu de Paume et le Festival international de l'affiche et du graphisme de Chaumont. Depuis 2006, la Maison d’art Bernard-Anthonioz organise chaque année en novembre, en parallèle des évènements autour de la photographie (Mois de la photographie, Paris-Photo) un cycle autour des collections privées de photographie, dont le commissariat est assuré par Régis Durand.

Les expositions depuis 2006[modifier | modifier le code]

2006 :

*m+m & friends : œuvres de la collection de Michèle et Michel Auer

2007 :

2008 :

2009 :

  • Paysages élémentaires, Julie Ganzin
  • Mark Lewis, avec la Galerie nationale du Jeu de Paume
  • Les grandes vacances, une proposition de Françoise Pétrovitch
  • Objects in the mirror are closer than they appear #4 From Walden to Vegas
  • Ex nugis seria, d’Afrique et d’ailleurs : œuvres de la collection de Freddy Denaës

2010 :

  • La Main numérique, peindre, dessiner, filmer, numériser, projet de Dominique Païni
  • Le chat de Barcelone, André S. Labarthe
  • Alchemy Box : un choix d’œuvres de la collection du Frac Île-de-France
  • Willy Ronis, Ce jour-là, en coproduction avec la Galerie nationale du Jeu de Paume
  • Publish it yourself ! sur le phénomène récent des home-made photobooks, permettant aux artistes de maîtriser toutes les étapes de la conception à la diffusion.
  • Là où nous sommes, choix d’œuvres de la collection Neuflize Vie

2011 :

  • Poids et mesures de l’obscur, Jean-Michel Fauquet
  • A l'étage, Jessica Warboys
  • Heads up!, Jason Glasser
  • Le Secret des anneaux de Saturne, Frédéric Teschner
  • PIY (Publish it yourself!)
  • Jamais le même fleuve : œuvres des collections de photographies de Michèle et Michel Auer, Isabelle Darrigrand, Freddy Denaës, et Madeleine Millot-Durrenberger.

2012 :

  • Déballage, Blanca Casas Brullet
  • L’Au-delà (des noms et des choses), Tamar Guimarães

À venir :

Réseau[modifier | modifier le code]

En 2010, la Maison d’art Bernard-Anthonioz est devenue membre de l’association TRAM, réseau d’art contemporain en Île-de-France.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

site officiel du Jeu de Paume