Maison Kiseleff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Maison Kiseleff
(fi)Kiseleffin talo
Unioninkatu 27.jpg

La Maison Kiseleff
28, rue Aleksanterinkatu

Présentation
Architecte
Construction
Destination initiale
Habitation
Destination actuelle
Magasin
Géographie
Pays
Région
Subdivision administrative
Commune
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte de Finlande
voir sur la carte de Finlande
Red pog.svg
Maison Kiseleff, vue intérieure.

Maison Kiseleff (en finnois : Kiseleffin talo, en suédois : Kiseleffska huset) est un bâtiment situé au 27, rue Unioninkatu et au 28, rue Aleksanterinkatu dans le quartier de Kruununhaka à Helsinki.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le bâtiment a accueilli le premier magasin Stockmann. Johan Sederholm fait construire entre 1772 et 1778 une maison à 3 étages[1] et au toit pentu au bord de Aleksanterinkatu. Le bâtiment sert de maison d'habitation. En 1806, le marchand Bernhard Manecke[1] y installe une raffinerie de sucre que reprendra le commerçant Feodor Kiseleff à partir de 1812[1]. La raffinerie déménage en 1821 pour Töölönlahti à cause des risques d'incendie. Le bâtiment est agrandi entre 1822 et 1824 selon les plans de Carl Ludvig Engel[1] qui comprennent une aile supplémentaire donnant sur Unioninkatu. Stockmann achète le bâtiment en 1879 et Lars Sonck conçoit le magasin en 1911–1912. Le magasin fonctionnera dans ce bâtiment jusqu'en 1930 date à laquelle le nouveau grand magasin Stockmann sera terminé. Par la suite la Maison Kiseleff servira de poste de police[2],[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (fi) Eeva Järvenpää, « Osa 36 SarvikuonoMonet merkittävät kauppiassuvut aloittivat toimintansa Sarvikuonon korttelissa », Helsingin Sanomat,‎ (consulté le 7 avril 2012)
  2. (fi) Kaija Ollila & Kirsti Torppari, Puhvelista Punatulkkuun: Helsingin vanhoja kortteleita, Helsingin sanomat,‎ 1975 (ISBN 951-9134-69-7), p. 52
  3. (fi) Arvi Ilonen, Helsinki, Espoo, Kauniainen, Vantaa: Arkkitehtuuriopas, Otava,‎ 2000 (ISBN 951-1-16699-9), p. 28

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]