Maison Joseph-Aldéric-Raymond

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maison Joseph-Aldéric-Raymond
Image illustrative de l'article Maison Joseph-Aldéric-Raymond
Maison Joseph-Aldéric-Raymond (2012)
Localisation
Situation 1507, avenue du Docteur-Penfield
Montréal, H3G 1C6
Drapeau : Québec Québec
Drapeau du Canada Canada
Coordonnées 45° 29′ 55″ N 73° 35′ 06″ O / 45.498658, -73.58508145° 29′ 55″ Nord 73° 35′ 06″ Ouest / 45.498658, -73.585081  

Géolocalisation sur la carte : Québec

(Voir situation sur carte : Québec)
Maison Joseph-Aldéric-Raymond

Géolocalisation sur la carte : Région métropolitaine de Montréal

(Voir situation sur carte : Région métropolitaine de Montréal)
Maison Joseph-Aldéric-Raymond
Architecture
Type Maison bourgeoise
Style Style Beaux-Arts
Superficie 1 339 m²
Dépendances Quartier des domestiques, garage et appartement du chauffeur.
Superficie du terrain 1 304 m²
Histoire
Architecte Robert et Frank R. Findlay
Commanditaire Joseph-Aldéric Raymond
Date d'érection 1930
Propriétaire John T. Keenan[1]
Protection Immeuble patrimonial classé (Provincial-1975)

Aire de protection de la Maison Charles-G.-Greenshields (Provincial-1975)

Site patrimonial du Mont-Royal (Municipal-1987)

Immeuble de valeur patrimoniale exceptionnelle (Municipal-2004)

Secteur de valeur patrimoniale exceptionnelle Mille carré doré (Municipal-2004)

Site patrimonial du Mont-Royal (Provincial-2005)

La maison Joseph-Aldéric-Raymond est une maison bourgeoise située dans le Mille carré doré à Montréal au Canada. Elle fut à l’origine la résidence de Joseph-Aldéric Raymond, un entrepreneur montréalais dans le domaine de l'hôtellerie[2],[3].

Construite entre 1929 et 1930, cette résidence fut conçue et réalisée par les architectes Robert et Frank R. Findlay dans le style Beaux-arts[2],[4]. Cette résidence fait partie de l’ancien domaine de Joseph-Aldéric Raymond qui comprend aussi le quartier des domestiques, le garage, le logement du chauffeur et un jardin.

Cet édifice fait l’objet de quelques mesures de protection. En 1975, la maison fut classée immeuble patrimonial par le ministère de la Culture et des Communications du Québec. Elle fut également reconnue par la Ville de Montréal en 1987 et par le gouvernement du Québec en 2005 comme une partie intégrante du « site patrimonial du Mont-Royal ». En 2004, le bâtiment fut déclaré « immeuble de valeur patrimoniale exceptionnelle » par la Ville de Montréal.

L’édifice est également situé dans l’aire de protection de la maison Charles-G.-Greenshields depuis 1975 et dans le « secteur de valeur patrimonial exceptionnel du Mille carré doré » depuis 2004.

Localisation[modifier | modifier le code]

La maison Joseph-Aldéric-Raymond est située au 1507 de l’avenue du Docteur-Penfield dans le quartier du Mille carré doré de l’arrondissement Ville-Marie de la Ville de Montréal. Elle est localisée à environ 4,3 km du Vieux-Montréal. Le site est desservi par l’autobus no 144 Av. des Pins.

Historique[modifier | modifier le code]

Chronologie de la construction[2]
Années Étapes de construction Architectes Entrepreneurs
1929-1930 Construction[5],[6] Robert et Frank R. Findlay[5],[6] H. R. Hutchison[5]
1962 Agrandissement du logis du chauffeur et modifications[7] Robert Miller Construction[7]

Maison[modifier | modifier le code]

La maison Joseph-Aldéric-Raymond fait partie de l’ancien domaine de Joseph-Aldéric Raymond qui comprend aussi le quartier des domestiques, le garage, le logement du chauffeur et un jardin[4]. Ce domaine est d'une superficie d'environ 1 304 m2[2].

Cet édifice fait l’objet de quelques mesures de protection. Le 29 janvier 1975, la maison fut classée immeuble patrimonial par le ministère de la Culture et des Communications du Québec[8]. Le 15 décembre 1987, la Ville de Montréal a déclaré par règlement[9] que la maison Joseph-Aldéric-Raymond est une partie intégrante du « site patrimonial du Mont-Royal »[10]. Le 10 décembre 2004, le bâtiment fut déclaré « immeuble de valeur patrimoniale exceptionnelle » par la Ville de Montréal[10]. Le 9 mars 2005, le gouvernement du Québec a déclaré par décret[11] que la maison Joseph-Aldéric-Raymond est également un élément protégé du « site patrimonial du Mont-Royal »[8].

L’édifice est également situé dans l’aire de protection de la maison Charles-G.-Greenshields depuis le 7 juillet 1975[10] et dans le secteur de valeur patrimonial exceptionnel du « Mille carré doré » depuis le 10 décembre 2004[12],[10],[13].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ville de Montréal, « Rôle de l’évaluation foncière : 1507, Avenue du Docteur-Penfield » (consulté le 19 octobre 2013)
  2. a, b, c et d Communauté Urbaine de Montréal 1987, p. 29
  3. Commission des lieux et monuments historiques du Canada, « Maison Joseph-Aldéric-Raymond », sur Lieux patrimoniaux du Canada (consulté le 19 octobre 2013)
  4. a et b Rémillard 1986, p. 235
  5. a, b et c Lemire 1979, p. 35
  6. a et b Service des permis et inspections de la Ville de Montréal, Permis no 3563, 1929-08-13.
  7. a et b Service des permis et inspections de la Ville de Montréal, Permis no 3494, 1962-07-25.
  8. a et b Ministère de la Culture et des Communications, « Maison Joseph-Aldéric-Raymond », sur Répertoire du patrimoine culturel du Québec (consulté le 19 octobre 2013)
  9. Règlement constituant le site du patrimoine du Mont-Royal, Conseil de la Ville de Montréal, règlement no 7593, 15 décembre 1987
  10. a, b, c et d Ville de Montréal, « Maison Joseph-Aldéric-Raymond », sur Grand répertoire du patrimoine bâti de Montréal (consulté le 19 octobre 2013)
  11. Décret de l’arrondissement historique et naturel du Mont-Royal, Gouvernement du Québec, 9 mars 2005.
  12. Règlement révisant le plan d'urbanisme de la ville de Montréal, Conseil municipal de la Ville de Montréal, règlement no 04-047, 22 novembre 2004, entré en vigueur le 10 décembre 2004, en ligne http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=3619,4034063&_dad=portal&_schema=PORTAL (consulté le 23 mai 2013).
  13. Ville de Montréal, « Status patrimoniaux », sur Grand répertoire du patrimoine bâti de Montréal (consulté le 17 octobre 2013)

Sources[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Communauté Urbaine de Montréal, Répertoire d'architecture traditionnelle sur le territoire de la Communauté Urbaine de Montréal : Les résidences, Service de la planification du territoire (CUM),‎ 1987, 803 p.
  • François Rémillard, Demeures bourgeoises de Montréal : le Mille carré, 1850-1930 : Maison Joseph-Aldéric Raymond, Montréal, Édition du Méridien,‎ 1986, 235 p.
  • Robert Lemire, Inventaire des bâtiments du Vieux-Montréal et des quartiers Saint-Georges et Saint-André : construits entre 1919 et 1959, Montréal, Parcs Canada,‎ 1979

Ressources électroniques[modifier | modifier le code]

Autres sources[modifier | modifier le code]

  • Décret de l’arrondissement historique et naturel du Mont-Royal, Gouvernement du Québec, 9 mars 2005.
  • Règlement constituant le site du patrimoine du Mont-Royal, Conseil de la Ville de Montréal, règlement no 7593, 15 décembre 1987.
  • Service des permis et inspections de la Ville de Montréal, Permis no 3563, 1929-08-13.
  • Service des permis et inspections de la Ville de Montréal, Permis no 3494, 1962-07-25.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]