Maison Jansen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La salle à manger du château de Leeds, par Stéphane Boudin, 1935
La salon rouge (Red room) à la Maison-Blanche dessinée par Stéphane Boudin sous l'administration de John F. Kennedy. Boudin meubla d'abord la pièce dans le American Empire style, avec des meubles de Charles-Honoré Lannuier.
Le Salon bleu, redécoré par la Maison Jansen en 1962. Boudin s'est inspiré de la période de James Monroe et a meublé le salon dans le style Empire français

La Maison Jansen est une maison de décoration d'intérieur située à Paris. Elle a été fondée en 1880 par le hollandais Jean-Henri Jansen et a poursuivi ses activités jusqu'en 1989. La Maison Jansen est considérée comme la première firme de design global à avoir fait de son nom une marque, offrant ses services en Europe, en Amérique latine, en Amérique du Nord et au Moyen-Orient. Aujourd'hui la maison Jansen poursuit ses activités au 23, rue de l'Annonciation 75016 Paris sous la direction de Geneviève DEMURE depuis 1957.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dès ses débuts, la Maison Jansen a mêlé à l'ameublement traditionnel de nouvelles tendances inspirées du style anglo-japonais, du mouvement Arts & Crafts et du style turc. La société attacha une attention toute particulière à la recherche historique à laquelle elle tenta de faire correspondre les souhaits de ses clients pour des espaces confortables et commodes. En dix ans, la firme était devenue un des plus grands acheteurs d'antiquités en Europe et, vers 1890, elle avait créé une galerie d'antiquités en tant que société séparée qui acquérait et vendait des objets aux clients de la Maison Jansen et même à ses concurrents.

Au début des années 1920, Jean-Henri Jansen approcha Stéphane Boudin, qui travaillait alors dans le domaine de la décoration textile, une entreprise tenue par son père Alexandre Boudin ; Stéphane Boudin fut engagé et apporta à la Maison des liquidités. L'attention de Boudin pour les détails et la précision historique, sa capacité à créer des espaces théâtraux et frappants donnèrent un nouvel essor à la firme. Boudin en devint directeur et participa à son développement.

Mobilier[modifier | modifier le code]

En 1880, la Maison Jansen ne possédait aucun atelier pour créer ses propres meubles ; elle se servait de meubles anciens ou de meubles fabriqués par des artisans. En revanche, au début des années 1940 la Maison Jansen créa ses propres ateliers sur 17000 m2 rue Saint SABIN à Paris employant 200 artisans et compagnons dans chaque métier (ébénisterie,tapisserie, laque, dorure,bronze, luminaires) ce qui lui permit de produire des meubles de facture contemporaine aussi bien que des reproductions de meubles Louis XIV, Louis XVI, Directoire et Empire et de réaliser toute l'infrastructure d'accueil des chefs d'états pour les fêtes de commémoration de Persépolis.

Réalisations[modifier | modifier le code]

Tout au long de son histoire, la firme a employé le style traditionnel européen de dessin mais a aussi suivi les tendances européennes dans le ce domaine, notamment la Sécession viennoise, le Modernisme et l'Art déco, qui ont été développées par la firme entre 1920 et 1950.

Sous la direction de Boudin, la Maison Jansen a travaillé pour les familles royales de Belgique, d'Iran et de Serbie ; elle a aussi œuvré pour Elsie de Wolfe ; et pour Lady Olive Baillie dans son château de Leeds dans le Kent. Boudin et Paul Manno, qui dirigeait la Maison Jansen à New York ont travaillé à la Maison-Blanche sous l'administration de John F. Kennedy. La Maison Jansen a décoré le yacht Chambel IV, aujourd'hui connu sous le nom de NorthWind II, qui fut l'une de ses dernières réalisations.

Références[modifier | modifier le code]

Jansen a notamment travaillé pour S.A.R Elizabeth II, S.A.R Edouard VII, S.A.R Edouard VIII, S.A Édouard VII et son épouse Wallis Simpson, S.A.R d'Espagne Alphonse XII et Alphonse XIII, la cour d'Hollande, le palais de Laeken, Lady Baillie, Persépolis, le Qatar, le palais Royal de Belgrade, Coco Chanel, le Prince Aga Khan, les Rois Fahd ben Abdelaziz al-Saoud et Khaled ben Abdelaziz al-Saoud, Valéry Giscard d'Estaing, Madame Chalandon, Ambassade des États-Unis en France, Ambassade du Japon en France, l'Assemblée nationale, le Conseil d'État, le palais National de Compiègne, l'Opéra-Comique, l'Opéra Garnier, le Cercle Militaire, l'hôtel Jours de France, l'Hôtel de ville de Paris, la mairie de Saint-Malo, la maison de la RATP, le grand Louvre, l'Institut Van Gogh, la Banque de France, BNP Paribas, Ceruga à Tokyo, la Banque du Luxembourg, l'Hôtel Ritz, l'Hôtel InterContinental Paris Le Grand, l'Hôtel Royal Monceau, le Café de Paris, Pierre Cardin, la Maison Rockefeller, la Maison Rothschild, la Maison Dassault, la Maison Vanderbilt, Peter Marino, Chaumet, TF1 etc etc ...

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Abbott, James Archer. Jansen Furniture. Acanathus Press: 2007. (ISBN 978-0-926494-45-9).
  • Abbott, James Archer. Jansen. Acanthus Press: 2006. (ISBN 0-926494-33-3).
  • Abbott James A., and Elaine M. Rice. Designing Camelot: The Kennedy White House Restoration. Van Nostrand Reinhold: 1998. (ISBN 0-442-02532-7).
  • Abbott, James A. A Frenchman in Camelot: The Decoration of the Kennedy White House by Stéphane Boudin. Boscobel Restoration Inc.: 1995. (ISBN 0-9646659-0-5).

pton, Mark. Legendary Decorators of the Twentieth Century. Doubleday: 1992. (ISBN 0-385-26361-9).

  • Pegler, Martin. The Dictionary of Interior Design. Fairchild Publications: 1983. ASIN B0006ECV48.
  • Architectural Digest. Revival of the Fittest. Page 82-87 Conde Nast: August 2011 edition