Maison Fournaise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maison Fournaise
Reproduction du Déjeuner des canotiers d'Auguste Renoir sur un parcours du Pays des Impressionnistes devant la Maison Fournaise
Reproduction du Déjeuner des canotiers d'Auguste Renoir sur un parcours du Pays des Impressionnistes devant la Maison Fournaise
Présentation
Propriétaire Commune
Protection  Inscrit MH (1982)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Yvelines
Commune Chatou
Localisation
Coordonnées 48° 53′ 22″ N 2° 09′ 47″ E / 48.8895224, 2.163142448° 53′ 22″ Nord 2° 09′ 47″ Est / 48.8895224, 2.1631424  

Géolocalisation sur la carte : Yvelines

(Voir situation sur carte : Yvelines)
Maison Fournaise

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Maison Fournaise

La maison Fournaise est un ancien restaurant situé dans l'île des Impressionnistes, à Chatou dans les Yvelines. Elle abrite actuellement un restaurant et un musée municipal retraçant l'époque de l'impressionnisme, notamment par le biais d'expositions temporaires.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1857, Alphonse Fournaise, charpentier naval, acheta un terrain avec quelques bâtiments (maison Fournaise, maison Levanneur) à Chatou pour y ouvrir une location de bateaux à l'époque où la mode du canotage sur la Seine commençait, ainsi qu'un restaurant et un petit hôtel gérés par sa femme. Bâtie en 1844, au pied de l'ancien pont, la maison subit une transformation par l'ajout du célèbre balcon et de sa terrasse en 1877. Sous l'enseigne de Fournaise, la Maison devient, selon l'expression de Guy de Maupassant, ce « phalanstère de canotiers » renommé, où l'on festoie pour une centaine de sous[1].

La maison Fournaise fut fréquentée notamment par Auguste Renoir qui y peignit de nombreux tableaux, des portraits de la famille Fournaise, des paysages des alentours, et en particulier son célèbre tableau, Le Déjeuner des canotiers en 1881. Claude Monet, Alfred Sisley, Guy de Maupassant (qui décrivit le restaurant dans La Femme de Paul sous le nom du restaurant Grillon) ou encore Edgar Degas et Maurice Réalier-Dumas ont également arpenté les parquets du restaurant.

Fermée en 1906, la maison Fournaise est ensuite laissée à l'abandon avant d'être rachetée par la commune de Chatou en 1979. Le 10 juin 1982, la construction est inscrite à l'inventaire supplémentaire des monument historique. En 1984, elle est restaurée à l'initiative de la ville de Chatou, avec des aides de l'État, de la Région, du Département, ainsi qu'avec l'aide de deux associations, Les Amis de la Maison Fournaise et une association américaine, Friends of French Art. En 1990, la Maison Fournaise retrouve sa première raison d'être avec l'ouverture d'un restaurant.

Galerie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

  1. Hélène Rochette, Maisons d'écrivains et d'artistes. Paris et ses alentours, Parigramme,‎ 2004, p. 121