Maison Atréides

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Faucon rouge sur vert Atréides

La Maison Atréides est une famille noble de fiction issue de l’univers Dune créé par Frank Herbert. Elle est l’une des Maisons Majeures de l’empire interstellaire féodal connu sous le nom d’Imperium, ses membres jouant un rôle important dans tous les romans de la série. La famille des Atréides revendique des origines anciennes, remontant à la mythologie grecque. En effet, le nom même d’Atréides fait référence à Atrée, le père d’Agamemnon.

La Maison Atréides gouverne la planète océane de Caladan, en respectant la vie et les droits des habitants. Elle n’en est pas moins efficace à la guerre, la famille a d’ailleurs développé un langage de combat atréides (dans le film de David Lynch, il est présenté comme un langage utilisant les mains, tandis que les romans incluent aussi un langage parlé). Les couleurs des Atréides sont le vert et le noir, et leur symbole est le faucon rouge.


Le Cycle de Dune de Frank Herbert[modifier | modifier le code]

Dune (1965)[modifier | modifier le code]

En 10191 apr. G (au moment où débute le roman Dune), la Maison Atréides est dirigée par le duc Leto Atréides I. Sa concubine est Dame Jessica ; issue de l’Ordre Bene Gesserit, elle a été envoyée auprès du duc afin d’avoir une fille pour leur programme génétique, mais par amour pour Leto, elle lui donna un fils pour lui succéder : Paul Atréides.

La rivalité millénaire qui existe entre les Atréides et la Maison Harkonnen se poursuivait et le baron Vladimir Harkonnen chercha à se venger des Atréides. Aidé par l’Empereur Shaddam IV, qui était menacé par le pouvoir et l’influence grandissante de Leto, Vladimir Harkonnen mit au point un piège pour donner la mort à tous les membres de la famille Atréides. En effet, l’Empereur donna au duc Leto la gestion de la planète désertique Arrakis, pour qu’il récolte l’Épice. Ainsi, le baron pu envoyer ses soldats attaquer le palais ducal, grâce à un traître proche du duc et aux Sardaukars, les soldats impériaux.

Cette attaque permit au baron de récupérer la gestion d’Arrakis après avoir tué le duc Leto. Paul et Jessica parvinrent à s’échapper dans le désert et furent présumés morts. En réalité, ils se réfugièrent chez une tribu Fremen, qui pensait que Paul était leur messie attendu, le Mahdi. Jessica donna naissance à la fille de Leto, Alia – appelée Abomination par le Bene Gesserit car Jessica fut soumise au rituel de l’Agonie de l’Épice alors qu’elle était enceinte ; cette expérience permit à Alia d’accéder aux consciences de ses ancêtres sans y être préparée, avec donc un risque élevé d’être possédée. Paul décida aussi de subir l’Agonie de l’Épice afin de devenir le Kwisatz Haderach. À cause du choix passé de Jessica d’avoir un fils, elle mit en danger le plan millénaire de sélection génétique du Bene Gesserit pour produire un Kwisatz Haderach  : celui-ci est né une génération trop tôt et surtout il fut élevé en dehors du contrôle de l’Ordre. Paul réussit à créer une armée de Fremen aux aptitudes de combat renforcées, grâce à son propre entraînement dans les techniques de combat Bene Gesserit. Avec sa concubine fremen Chani, il eut un fils qu’il appela Leto, mais l’enfant fut tué durant la bataille d’Arrakis. Prenant le nom fremen de Muad'Dib, Paul mena ses forces fremen à la victoire contre les Sardaukars de l’Empereur, et il menaça de détruire toute la production d’Épice si Shaddam IV n’abdiquait pas. Il le déposa et devint ainsi le nouvel Empereur Padishah en épousant sa fille, la princesse Irulan.

Le Messie de Dune (1969)[modifier | modifier le code]

Douze ans après les événements qui l’ont conduit à devenir empereur, Paul conserva son mariage politique avec Irulan, mais c’est avec son véritable amour Chani qu’il eut d’autres enfants. Son régime était menacé par des conspirations qui concernaient tous les autres pouvoirs principaux de l’Imperium : le Bene Gesserit, la Guilde Spatiale, le Bene Tleilax, Irulan elle-même et même des Fremen. Ainsi, Paul fut rendu aveugle lors d’un attentat, puis ce fut au tour de Chani de mourir en donnant naissance à des jumeaux, Leto II et Ghanima. Paul disparut alors dans le désert en conformité avec la coutume fremen, qui voulait que les aveugles soient abandonnés dans le désert. Sa sœur Alia devint alors Régente impériale au nom de ses enfants.

Les Enfants de Dune (1976)[modifier | modifier le code]

Dans Les Enfants de Dune, Leto II et Ghanima restent incertains quant à l’avenir. Bien qu’ils n’aient que neuf ans, leur maturité dépasse le nombre de ces années du fait qu’ils sont pré-nés. Les jumeaux sont contraints de manœuvrer autour des machinations sans cesse croissantes de leur tante Alia, qui succombe progressivement à l’Abomination. C’est pour cette raison qu’Alia se méfie de Dame Jessica, qui est revenue de Caladan avec des intentions douteuses. La mémoire du Baron Harkonnen, le père secret de Jessica, séduit Alia de l’intérieur, en lui promettant de l’aider à garder le contrôle de son esprit face à la multitude de ses ancêtres présents dans sa mémoire. C’est ainsi qu’il parvient rapidement à la posséder. La tentative d’Alia d’éliminer sa mère — ainsi qu’un complot des Corrino à éliminer les jumeaux — provoque une rébellion Fremen et met la religion de Muad’Dib dans le trouble. Tandis que Leto II prend conscience de la nécessité du Sentier d’Or, qui seul pourra sauver l’humanité, un mystérieux aveugle qui se fait appeler le Prêcheur s’en prend à Alia et au clergé en public. Celui-ci n’est autre, en réalité, que Paul Atréides. Leto sacrifie son humanité et, pour la survie du genre humain, accepte la transformation en ver des sables, ces bêtes géantes d'Arrakis qui contrôlent le cycle de l'épice. Il recouvre son corps de truites des sables, qui forment une peau vivante autour de lui et qui lui confère une invulnérabilité, ainsi qu’une force et une vitesse surhumaine. Paul est tué, la réussite de Leto est désormais garantie. Alia, entièrement tombé dans la folie, réussit à reprendre le contrôle de son corps suffisamment longtemps pour se donner la mort en sautant d'une fenêtre. Leto, incapable de devenir père, fait marier sa sœur Ghanima avec Farad’n Corrino pour apaiser les tensions politiques entre les familles Atréides et Corrino. Ce mariage politique donne naissance à une longue lignée qu’il manipulera dans le programme génétique de son Sentier d’Or.

L’Empereur-Dieu de Dune (1981)[modifier | modifier le code]

Plus de 3 500 ans plus tard, Leto apparemment immortel est le personnage central de L'Empereur-Dieu de Dune. Connu sous le nom du Tyran, il règne de manière absolue sur l’humanité ; il est lui-même devenu un hybride d’homme et de ver des sables, immense par sa taille. Son programme de sélection génétique a permis la naissance de Siona Atréides (fille de Moneo), qui possèdent des gènes uniques qui lui permettent de rester invisible face à la prescience. Afin de laisser la dernière étape de son Sentier d’Or se mettre en place, Leto permet le déroulement du plan de Siona qui vise à l'assassiner. Il meurt, la laissant elle et le dernier ghola de Duncan Idaho continuer la lignée des Atréides, pourvue des précieux gènes de Siona.

Les Hérétiques de Dune (1984) et La Maison des Mères (1985)[modifier | modifier le code]

Mille cinq cents années passent après la mort du Tyran ; durant cette période, l'humanité fut jetée dans le chaos. La dislocation de l'empire de Leto, la sévère famine que connurent de nombreux mondes et l'introduction de machines de navigation ixiennes causèrent le départ de milliards des personnes en dehors de l’Univers Connu dans une grande diaspora connue sous le nom de la Grande Dispersion. Cette dispersion de l’humanité faisait partie du plan de Leto pour la survie de l’humanité : la croissance exponentielle des hommes et des planètes colonisées, combinée avec la dissémination des gènes de Siona qui rendent leur porteur invisible à la prescience, doivent assurer la survie de l'humanité en rendant impossible à quiconque de pouvoir traquer n’importe quel homme dans l'univers et même de mettre fin à la prescience (qui force l’avenir à se réaliser selon la vision du prescient).

Dans Les Hérétiques de Dune, un des descendants de Siona Atréides, Miles Teg est le commandant des forces militaires du Bene Gesserit, qui possède une forte ressemblance avec son ancêtre, le Duc Leto I. La fille secrète de Teg est Darwi Odrade (variation du nom Atréides), une sœur Bene Gesserit, qui devient finalement la Mère Supérieure de l’Ordre durant leur lutte contre les féroces Honorées Matriarches.

La Maison des Mères voit le Maître Tleilaxu Scytale prisonnier du Bene Gesserit ; il monnaie sa survie contre des cellules collectées secrètement durant des millénaires, qu’il conserve dans une capsule anentropique, à l’intérieur de son corps. Ces cellules incluent celles de Paul Atréides, le Duc Leto Atréides et Leto II, la Dame Jessica, Chani et d’autres figures légendaires.

Le Cycle de Dune de Brian Herbert et Kevin J. Anderson[modifier | modifier le code]

Dune, la genèse (2003-2005)[modifier | modifier le code]

Après le Jihad Butlérien, qui voit la lutte de l’humanité contre les machines pensantes, l’Imperium se structure autour de l’Empereur Padishah et des familles nobles du Landsraad. La Maison Atréides est représentée par Vorian, grand héros de la guerre contre les machines. Après la Bataille de Corrin, qui conduit à la destruction du dernier suresprit Omnius, Vorian Atréides bannit Abulurd Harkonnen pour sa lâcheté lors de la bataille. Cette décision déclencha alors une rupture irrémédiable entre les deux familles[1]. Vorian Atréides s’installa après le Jihad Butlérien sur la planète Caladan.

L’un de ses descendants, Westheimer Atréides, a écrit Les Éléments du Pouvoir, dans lequel il dit que « le souverain punit l’opposition tout en récompensant le soutien. Il modifie ses forces au hasard. Il dissimule les éléments majeurs de son pouvoir. Il maintient un rythme de contre-mouvement qui garde ses opposants en déséquilibre. »[2]

Avant Dune (1999-2001)[modifier | modifier le code]

Le cycle Avant Dune raconte la jeunesse de Leto I jusqu’aux événements de Dune. Fils du Duc Paulus Atréides (né en 10089 apr. G.) et de Dame Héléna Richese (née en 10095 apr. G), Leto sympathisa avec Rhombur Vernius, le fils d’un allié de longue date de Paulus, Dominic de la Maison Vernius d’Ix.

Cependant, sa mère Héléna, fille du Comte Ilban de la Maison Richèse, était mécontente de cette alliance ; en effet, Richese et Ix étaient des rivales dans la production des technologies, et elle croyait que les Ixiens violait les proscriptions sacrées du Jihad Butlérien, qui prohibaient les créations de machines « semblables à l’esprit humain ». En désaccord avec le soutien du Duc Paulus à la Maison Vernius, Dame Héléna complota contre son mari ; elle le fit tuer en droguant un taureau salusan que le Duc affrontait lors d’une corrida. Paulus mort, Leto devint le nouveau duc à l’âge de seize ans. Il découvrit la responsabilité de sa mère et la bannit dans un couvent, les Sœurs de l’Isolation.

Après Dune (2006-2007)[modifier | modifier le code]

Dans Les Chasseurs de Dune, les membres du vaisseau Ithaque, sous la direction de la Bene Gesserit Sheana et de Duncan Idaho, s’enfuient vers des régions inconnues. Sheana, dernière descendante de la Maison Atréides, fait ressusciter les gholas des grands Atréides passés grâce aux cellules fournies par Scytale, pour les aider dans leur lutte contre un grand ennemi inconnu.

Origines mythologiques[modifier | modifier le code]

Dans les romans originaux, la Maison Atréides revendique la filiation avec Agamemnon, fils d’Atrée, dans la mythologie grecque. Les descendants d’Atrée sont appelés « Atrides » en langue grecque.

Dans le cycle Dune, la genèse de Brian Herbert et Kevin J. Anderson, le nom des Atréides vient de Vorian Atréides, qui était le treizième fils du Titan Agamemnon, un des douze Titans qui ont conquis le Vieil Empire. Vorian fut ainsi le premier membre de la famille Atréides et l’ancêtre de Paul-Muad’Dib.

Arbre généalogique Atréides[modifier | modifier le code]

Les personnages de l'oeuvre de Frank Herbert peuvent être reliés à la Maison Atréides selon l'arbre généalogique ci-dessous. Les noms en italique désignent les personnages introduits par les livres des séries écrites par Brian Herbert et Kevin J. Anderson Les noms en gras désignent des noms de peuples, de Grandes Maisons ou d'organisations.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Agamemnon
(né Andrew Skouros
circa 1255 A.G.)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Vorian Atreides
223 A.G.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Maison Vernius
 
 
 
 
 
 
Maison Richese
 
 
 
Maison Corrino
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Miklos Atreides
 
 
 
 
Yvette Hagal
10024 - 10075
 
Elrood Corrino IX
9999 - 10156
 
 
 
 
 
 
 
 
Fremen
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Kean Atreides[3]
 
Ilban Richese
 
Edwina Corrino
10070 - 10123
 
Maison Harkonnen
 
Bene Gesserit
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Stilgar
 
Frieth
 
Pardot Kynes
 
 
 
 
 
Paulus Atreides
10089 - 10156
 
 
 
Helena Richese
b. 10095
 
 
 
Vladimir Harkonnen
10110 - 10193
 
Tanidia Nerus
ou Gaius Helen Mohiam
10207
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Faroula
 
 
 
 
 
Liet Kynes
d. 10191
 
Kailea Vernius
d. 10174
 
 
 
 
 
Leto Atreides I
10140 - 10191
 
 
 
 
 
 
 
 
Jessica Atréides
10154 - 10256
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Victor Atreides
10168 - 10174
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Chani
d. 10207
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Paul Atreides
10176 - 10217
 
 
 
 
 
Alia Atreides
10191 - 10217
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Leto
(10192 - 10193 )
 
Leto Atreides II
10207 - 13725
 
 
 
 
Ghanima Atreides
b. 10207
 
Farad'n Corrino
b. 10198
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Moneo Atreides
13.610-13.725
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Duncan Idaho
 
Siona Atreides
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Miles Teg
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Darwi Odrade
 
 
 
 

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « House Atreides » (voir la liste des auteurs)

  1. Sur la lointaine Lankiveil, des générations plus tard, la vengeance couva contre l’ennemi mortel : les Atréides. (Brian Herbert, Kevin J. Anderson, La maison des Atréides, Pocket, 2002)
  2. Brian Herbert, Kevin J. Anderson, La maison des Harkonnen, Pocket, 2011, p. 294.
  3. id.,La maison des Atréides, Pocket, 2002, p. 497.