Mairie de Dijon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Article connexe : Dijon.
Mairie de Dijon
Image illustrative de l'article Mairie de Dijon

Image illustrative de l'article Mairie de Dijon
Titulaire actuel
Alain Millot
depuis le 5 avril 2014

Création 1192
Mandant Suffrage universel
Durée du mandat 6 ans
Premier titulaire Bonami
Dernier titulaire François Rebsamen
Résidence officielle Hôtel de Ville de Dijon
Palais des ducs de Bourgogne, Dijon
Site internet www.dijon.fr/le-maire!0-101/

La mairie de Dijon ou Ville de Dijon est le nom donné à l'administration de la commune de Dijon. Elle se compose notamment du maire et des autres élus municipaux qui siègent à l'hôtel de ville, située au sein du palais des ducs de Bourgogne.

Historique[modifier | modifier le code]

Porche et parvis de l'Église Saint-Philibert de Dijon : lieu d'élection des maires de Dijon sous l'Ancien Régime

Dès l’époque de la naissance de la féodalité, la ville de Dijon possédait un maire et en général vingt magistrats municipaux, ou échevins. Ces magistrats sont confirmés en 1187, lorsqu’une charte de commune est accordée par le duc Hugues III. En 1192, pour la première fois, le maire dijonnais est élu.

À la fin du XIIIe siècle, ce maire prend le titre de vicomte maïeur, confirmé en 1477-1479 par Louis XI, qu’il gardera jusqu’en 1789. Depuis la fin du XVe siècle (1491), la charge de vicomte maïeur est anoblissante ainsi que celle d’échevin à compter du XVIe siècle. Le vicomte maïeur avait le droit de haute, moyenne et basse justice, le droit de scel et de visite. Les clefs de la ville lui sont confiées et il dirige les archers ainsi que les compagnies des sept quartiers, cette fonction militaire étant importante jusqu’au XVIIe siècle.

Fonction élective, le vicomte maïeur est élu par les habitants, ni mendiants, ni étrangers, qui payent la taille, en général la veille de la Saint-Jean. Cette élection a lieu sur le parvis de l'église saint Philibert. À partir de 1669, il est permis au maire de porter "une robe longue de satin plein, de couleur violet, doublée de satin rouge cramoisi, comme le prévôt des marchands de Lyon, avec chaperon de même étoffe et couleur bordée d’hermine" afin de se distinguer des habitants.

En 1692, la fonction de vicomte maïeur est transformée en office héréditaire tandis que l’élection n’est plus alors qu’une confirmation du choix royal fait par le gouverneur au nom du roi.

Liste des maires de Dijon[modifier | modifier le code]

L'hôtel de ville où siège le maire de Dijon.

XIIe siècle[modifier | modifier le code]

Nom Dates Remarques
Bonami 1192 - 1198 Premier maire élu.

XIIIe siècle[modifier | modifier le code]

XIVe siècle[modifier | modifier le code]

XVe siècle[modifier | modifier le code]

XVIe siècle[modifier | modifier le code]

XVIIe siècle[modifier | modifier le code]

XVIIIe siècle[modifier | modifier le code]

Période révolutionnaire et XIXe siècle[modifier | modifier le code]

XXe siècle[modifier | modifier le code]

Nom Dates du mandat Parti Notes
Simon Fournier-Faucher Simon Fournier-Faucher 1900 1904 dit "Auguste Fournier-Faucher", entrepreneur en ciment armé
Henri Barabant 1904 1908 SFIO Employé au chemin de fer
Charles Dumont 1908 1919 Industriel (fabricant de moutarde)
Gaston Gérard Gaston Gérard 1932.jpg 1919 1935 Radicaux indépendants Avocat, député, ministre
Robert Jardillier Robert Jardillier 1932.jpg 1935 1940 SFIO Remplacé par une délégation municipale provisoire le 16 juin 1940 après son départ de la ville face à l'avance allemande, il reste néanmoins "officiellement" le seul maire élu jusqu'en 1945, année de son décès à Marseille[1].
Délégation municipale provisoire 1940 1945 Une délégation municipale de cinq membres (Paul Bur, le colonel Léon Bichot, Émile Gleize, le chanoine Kir et Georges Connes) est nommée le 16 juin 1940 par le Préfet de la Côte d'Or, Jacques Chevreux, après le départ en zone libre du maire précédent dans des conditions obscures et aux interprétations divergentes selon les orientations politiques des contemporains de l'affaire. Plus tard, après quelques modifications dans la composition de cette délégation, seront successivement désignés comme « maire » de Dijon : Paul Bur, Maurice Bernard et Georges Connes[1].
Paul Bur Paul Bur.png 1940 1942
Maurice Bernard 1942 1944 Militaire
Georges Connes 1944 1945 Linguiste, enseignant, socialiste
Le chanoine Félix Kir 1945 1968
CNI
Député de la Côte d'Or
Jean Veillet 1968 1971
CNI
Remplace Félix Kir décédé en cours de mandat
Robert Poujade Mars 1971 Mars 2001
RPR
Premier ministre de l'environnement - Député de la Côte d'Or

XXIe siècle[modifier | modifier le code]

Nom Dates du mandat Parti Notes
François Rebsamen François Rebsamen 25 mars 2001 5 avril 2014
PS
Premier maire de gauche sous la Ve République
Sénateur de la Côte-d'Or (2008-2014)
Alain Millot M1 2.jpg 5 avril 2014
PS
Conseiller général de Côte-d'Or - Remplace François Rebsamen devenu ministre du Travail

Compléments[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • "Précis historique et chronologique sur l’établissement de la commune et des vicomtes mayeurs ou maires de Dijon, sur les attributions affectées à ces magistrats et sur l’usage établi de frapper des jetons pendant l’administrations de chacun d’eux" in Mémoires de la Commission des Antiquités de la Côte-d’Or, Tome VIII, 1870-1873.
  • MairesGenWeb , notamment : AD21, Daniel Clément, Dijon-St Victor sur Ouche, 1979.
  • Catalogue des jetons des maires de Dijon (XVIe siècle - XVIIIe siècle)
  • Belassène (Alain), Les maires de Dijon, Éditions de L'Escargot Savant, 2011.
  • Marquès (Charles), Le XXe siècle à l'hôtel de ville de Dijon, Éditions de l'Armençon, 2006.

Notes[modifier | modifier le code]