Mahu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article homophone, voir Mahut.
Contes barbares de Paul Gauguin

Rae rae ou mahu est le nom donné aux travestis masculins en Polynésie. Ils occupent depuis longtemps une place particulière dans la société polynésienne.

Election miss Trans 2003

Les premiers navigateurs européens à avoir abordé les îles de l'archipel signalaient déjà leur présence ; comme William Bligh, le capitaine du Bounty ou James Cook. Il rapportèrent ainsi que ces garçons différents reçoivent une éducation particulière, dès l'enfance. Plus âgés, ils s'épilent et se travestissent librement ; mangent à l'écart des hommes et dansent et chantent avec les femmes. Ils occupent souvent un poste de domestique auprès d'un noble. Ils sont cependant exclus des cérémonies religieuses. Ils ont des relations sexuelles fréquentes avec des adolescents.

Plus tard, au XIXe siècle, Paul Gauguin en peindra à plusieurs reprises.

Autrefois appelés mahus, ils sont aujourd'hui plutôt appelés rae rae, un terme apparu dans les années 1960. On les retrouve aujourd'hui souvent dans le corps enseignant ainsi que dans les métiers de la gastronomie ou de l'hôtellerie, des métiers qu'ils peuvent parfois pratiquer travestis.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

  • Raerae de Tahiti : rencontre du troisième type de François Bauer,

Documentaire[modifier | modifier le code]

  • Mahu, l’Efféminé : un film documentaire de 52' réalisé par Jean-Michel Corillion. Grand prix du FIFO (Festival International du Film Océanien) en 2004[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]